#Football – D2F / Dechilly (Strasbourg) : « Je suis persuadée que notre groupe peut faire une belle saison »

A quelques jours d’un retour à la compétition tant attendu, revue d’effectif de l’ensemble des clubs de D2 Féminine. Focus sur leur préparation, leur ambition et l’approche de leur début de saison. Strasbourg.

Après plus d’un mois de préparation et à quelques jours du retour à la compétition, le projet strasbourgeois est prêt. Quelles vont être, pour toi, les forces du Racing cette saison ?
Je pense que la principale force de notre équipe sera notre collectif. Nous avons un groupe jeune, qui vit et s’entend bien. Il est à mon goût, très important d’avoir des bases solides pour que la saison le soit, elle aussi.

Il y a eu beaucoup d’arrivées cet été à Strasbourg. Sur le plan sportif, est-ce que tu peux nous raconter la prépa pour du RCSA ?
C’est vrai qu’il y a eu beaucoup d’arrivées. On a eu 7 semaines de préparation pour préparer le début du championnat. On a fait pas mal de matchs amicaux, 7 plus précisément pour avoir du temps de jeu dans les jambes, créer des automatismes et essayer différents systèmes. 

Lors de notre précédent entretien, tu nous avais parlé d’une saison difficile l’an passé. Tu avais notamment été génée par des blessures. Rassures-nous, comment s’est passée ta prépa sur le plan physique ? Les ennuis sont définitivement derrière toi ?
Pour l’instant, – je touche du bois -, je n’ai pas eu de pépins physiques durant la prépa. C’est important, car c’est la base de ta saison, participer entièrement à la prépa est quelque chose d’important.

Pauline Dechilly lors de la préparation du RCSA

Etant originaire de la région, jouer pour le Racing Club de Strasbourg doit être une réelle fierté pour toi. Après ces premières semaines, quel est ton ressenti ? Le projet est la hauteur de tes attentes ?
Oui c’est une fierté, c’est sûr. C’est un club emblématique qui a son histoire et qui a connu plusieurs types de situations depuis sa création. C’est aussi ce qui fait son charme. Le projet est bon et cohérent et je suis persuadée que notre groupe peut faire une belle saison.

Le championnat démarre dans une semaine avec la réception de St-Maur puis un déplacement à Vendenheim. Le calendrier idéal pour se lancer ?
Idéal, je ne sais pas, les résultats nous le diront. Mais il est vrai que débuter sa saison à domicile est préférable. Il ne faut pas que l’on perde de temps, nous devons être prêtes tout de suite.

En parlant de Vendenheim, c’est le club dans lequel tu as découvert le haut niveau national. Quel est ton ressenti à l’idée de retrouver ton ancien club dès la 2ème journée ?
Je pense tout d’abord qu’il est positif que deux équipes alsaciennes évoluent en D2 féminine. J’espère que ça sera un bon match à jouer.

Il y a de plus en plus de structures professionnelles qui viennent concurrencer voir dépasser les clubs féminins historiques. L’histoire récente entre Strasbourg et Vendenheim ne déroge pas à la règle. MM Sieber et Manon Evrard arrivent cet été du FCV. Toi, Océane Closset, Marie Perrotte ou encore Madeline Roth avez porté les couleurs fédinoises. Tu t’attends à des retrouvailles chaleureuses ou l’accueil promet d’être houleux ?
Nous sommes sur le terrain pour gagner des matchs, rapporter un maximum de points et prendre du plaisir. Nous avons des objectifs auxquels nous devons nous tenir. Les retrouvailles se feront après le match, c’est plutôt un détail. Je ne suis pas préoccupée par cela, ça viendra une fois le match terminé.

Propos recueillis par Romain Brunot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s