#Football – N3 / D.Salles (Muret) « C’est un championnat N3+ »

Après son départ de Blagnac en 2019, Didier Salles a remis le bleu de chauffe pour reformer un duo des plus magiques sur ces dernières saisons avec le coach Wilfried Niflore. Arrivé cet été à Muret, le nouveau directeur sportif du club se dit des plus agréablement surpris par la bonne route sur laquelle s’engagent les joueurs à quelques jours de la reprise de la saison.

L’esprit Muretain pourra-t-il soulever des montagnes ? – Crédit ASM

Quels objectifs aurez-vous avec le club de Muret ?

L’objectif sera de travailler comme sait le faire Wilfried. C’est-à-dire avec beaucoup de professionnalisme. Muret a la chance d’avoir un garçon qui travaille comme un professionnel avec une exigence, et une rigueur que j’ai rarement vu à ce niveau. Ce championnat de N3 sera extrêmement équilibré. Nous devrons très vite rebasculer dans la première moitié de championnat car nous pouvons vitre être mis en danger si nous n’y sommes pas. C’est un club qui travaille beaucoup sur les jeunes, avec un super état d’esprit. On ne peut pas afficher raisonnablement des prétentions du genre « nous serons les meilleurs, nous allons écraser le championnat. » C’est impossible dans la mesure où plusieurs équipes sont armées pour monter. Nous allons essayer de jouer un rôle intéressant, c’est la volonté du club. Mais afficher d’autres prétentions serait un manque d’humilité.

A un peu plus d’une semaine de la reprise officielle, comment se porte le groupe ?

Il y a une très bonne alchimie entre les jeunes et les anciens. Pour moi, d’après ce que je vois et peux percevoir, le groupe est d’une très grande qualité morale et ça peut faire bouger des montagnes. Les joueurs se mettent un exigence et ont un état d’esprit que j’ai rarement vu à ce niveau. Le groupe se met lui-même, en dehors du coach, une grande exigence et il travaille vraiment dans le bon sens. D’où les bons matchs amicaux qu’il y a eu. C’est un groupe qui peut faire de belles choses s’ils arrivent à garder ce qu’ils nous montrent depuis la reprise. Après, afficher autre chose serait impossible. Narbonne vient de monter mais affiche déjà une grosse équipe. Rodez a bâtit une équipe pour monter, sans oublier les clubs Toulousains qui sont toujours compétitifs : Blagnac, Balma… L’objectif sera de basculer dans la première partie de championnat. On sait que ça se joue toujours ou partie basse ou partie haute vers fin janvier début février. Il faut être dans ce coup et après, à voir selon où nous sommes, avoir des prétentions ou pas pour jouer quelque chose. Dans tous les cas ce championnat de N3 sera extrêmement difficile car même les promus ont leur mot à dire.

Depuis votre départ de Blagnac un changement s’est clairement opéré selon vous ?

Ah oui c’est un championnat qui devient de plus en plus compliqué. Pour s’extirper de cette N3, il faut vraiment avoir des qualités morales et mentales importantes. C’est un championnat qui prend de la valeur. Narbonne a de gros moyens, Blagnac et Balma ont une grosse équipe.Tous les clubs du sud-est sont très armés. C’est un championnat N3+.

Pourtant malgré un niveau qui s’améliore en National 3 Occitanie, les équipes qui montent en N2retombent souvent très vite comme Montpellier ou Nîmes…

Après il y a des circonstances. Là on parle d’équipes professionnelles. Ça dépend des effectifs qu’ils ont en formation et des générations qu’ils ont. On ne peut pas trop se baser sur ça. A mon avis Canet a les moyens de se maintenir en N2. Pour les équipes pros c’est plus compliqué.

Même si vous n’affichez pas ouvertement des prétentions, est-ce dans l’idée de Muret de viser la N2 dans le futur ?

Dans l’idée, Muret fait parti des club emblématiques de la région Occitanie. Ce club a une Histoire comme Blagnac, ou Balma bien que ces derniers n’aient jamais côtoyé les gros championnats. Muret était en D3 à l’époque ! C’est l’ambition du club. Mais tu ne peux pas parier comme ça sur une montée, c’est impossible. Il faudrait vraiment avoir une équipe de très haut niveau avec des joueurs qui arrivent de National et même… Je ne comprends pas les dirigeants qui annoncent des montées en début de saison. L’an dernier j’ai vu des gens annoncer des montées en deux ans. Ils sont forts… Depuis que je m’occupe du football, je n’ai jamais annoncé une montée. Tu ne peux pas. Comment tu pourrais ? A moins que l’on te donne de très gros moyens et encore. Nous l’avons bien vu sur la Ligue des Champions. Qui aurait parié sur Lyon contre City avant le match au vu des moyens ? C’est l’état d’esprit de Lyon qui a fait la différence. Une équipe lambda peut jouer les premiers rôles. Ils peuvent emmerder le championnat du début à la fin. Il y a quatre ans, Rodez était rétrogradé en N3. Ils ont été repêchés administrativement en N2. Les dirigeants ont eu l’idée de ne pas tout foutre en l’air, y compris l’entraîneur et de faire confiance aux gens en place. Au final, l’année d’après National, et deux ans plus tard, Ligue 2. C’est un club qui aujourd’hui tourne à plein régime. Le football est trop aléatoire pour faire des prévisions. Moi aujourd’hui je peux dire que l’équipe à Muret a un excellent état d’esprit que l’on voit rarement à ce niveau. Je découvre des joueurs qui travaillent d’arrache pied et qui ont envie de mordre. Quand tu as un état d’esprit irréprochable, tu peux ambitionner d’avoir des résultats mais ça s’arrête là. L’état d’esprit est super. C’est ce que je ressens, on en reparler au cours de la saison…

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s