#Football – R1 amicaux / Y.Boscus (Onet) « Pas s’enflammer car nous avons battu une N3. »

Restés sur le fil du rasoir en Régional 1 la saison dernière avec l’arrêt prématuré de la saison, les joueurs d’Onet le Château repartent cette saison avec une autre philosophie de jeu. Malgré un bon résultat contre la réserve de Rodez, 4-1, ce vendredi, le coach Yoann Boscus ne compte pas fanfaronner cette saison et se concentrer sur son travail avec ses troupes.

onet
Onet devra faire un meilleur départ pour éviter de nouvelles complications – Crédit Onet

Victoire 4-1 contre un pensionnaire de National 3, c’est toujours bon pour les troupes en pleine préparation. Que retiendrez-vous de votre côté ?

A cette période, la charge de travail est assez importante c’était un match de milieu de prépa où les équipes manquent encore un peu de rythme. C’était un match un peu lourd avec une chaleur clairement présente. Les deux équipes n’ont pas su mettre un rythme important sur l’ensemble de la rencontre. C’est ce qu’on relève. Il y avait de la qualité mais ça ne reflète pas le rythme d’un championnat de R1 ou de N3. Les deux équipes ont utilisé pas mal de joueurs. Ce qui nous a permis de faire une revue d’effectif des deux côtés. Le match a manqué de qualité technique. Si je compare au match de Mende, nous avons été moins performants dans la qualité technique, par contre dans les deux zones de finition, défensivement et offensivement, nous avons été meilleurs. Nous avons réussi à faire des choses plus intéressantes dans les zones de finition ce qui amène un tel résultat. Mais dans le jeu, je reste un peu sceptique. Nous nous sommes concentrés sur la possession du ballon mais avons manqué de tranchant. C’est dû je pense à la période, nous sommes dans les temps de notre préparation.

Donc selon vous, cela devrait se décanter d’ici deux semaines…

Oui, après il ne faut pas négliger que nous avons joué une National 3 avec des joueurs de qualité. Nous avons su faire face et être performants dans pas mal de domaines. Mais on ne peut pas tirer de bilan sur un deuxième match où nous sommes là pour trouver petit à petit des automatismes. Nous sommes en pleine préparation. Physiquement c’est diffiicile, nous enchaînons les séances intenses toute la semaine pour finir par des matchs avec des oppositions de qualité. De ce que je vois, c’est plus que positif mais nous sommes loin de ce que l’on prétend pouvoir faire. Techniquement nous devons être encore meilleurs et tactiquement trouver notre juste milieu.

Un si beau succès contre une équipe de N3, et réserve d’une Ligue 2, n’est-ce pas clairement encourageant pour la suite des événements ?

C’est toujours flatteur de pouvoir engranger des victoires comme ça. Ça permet d’avoir un capital confiance qui s’agrandit. D’un point de vue plus spécifique, nous avons encore du boulot. Le match finit à 4-1 mais le score aurait très bien pu, pas être inversé, mais moins fleuve. Si nous nous arrêtons sur l’aspect tactique et du projet de jeu, nous sommes loin de ce que l’on veut faire. C’est difficile d’avoir un sentiment à la sortie de ce match. C’est flatteur car c’est une N3, réserve de pro, si on veut, mais à côté, les deux équipes n’étaient pas prêtes. C’est un match de prépa donc il ne faut pas s’enflammer car nous avons battu une N3. C’est bien, nous avons gagné. Maintenant il faut regarder ce qu’il nous reste à faire pour être performants les jours de championnat. Il nous manque encore énormément de choses pour ça.

Vous évoquez un aspect tactique à encore travailler. Quel sera le visage d’Onet en terme de contenu de jeu cette saison ?

Tactiquement j’attends que l’équipe soit capable d’avoir le ballon, qu’elle se concentre sur des principes de jeu offensifs. Nous allons essayer de dégager un jeu offensif. Ça ne veut pas dire que nous allons nous projeter vite vers l’avant mais que nous allons essayer d’avoir un peu de maîtrise. C’est ce que j’aime. C’était mon discours auprès des joueurs. Nous essayons de faire des progrès dans ce domaine. L’an dernier nous avions tendance à avoir le ballon, mais ça ne nous a pas spécialement réussi. Là, nous tablons sur une équipe qui aurait le ballon mais à s’adaptant aussi au niveau des joueurs et de la R1. Il faut être ambitieux dans le jeu tout en veillant à être compétitif. L’an dernier, nous étions ambitieux dans le jeu mais au final nous nous sommes faits avoir dans la compétition. Les joueurs prennent un an de plus d’expérience, nous voulons davantage d’agressivité quand nous avons le ballon ou pas. Nous devons être plus actifs partout sur le terrain.

Être compétitifs donc. Quelles seraient vos ambitions au regard de votre poule cette saison ?

Nous sommes dans un championnat super dur, nous le savons. En face, les équipes sont super-armées. J’ai l’impression que chaque année le championnat devient de plus en plus dur. Nous n’allons pas faire les fanfarons. L’an dernier, si le championnat s’arrête, nous devions être en R2. Nous allons donc la jouer très humbles et nous allons essayer de faire le maximum pour éviter de se retrouver dans la même situation que l’année dernière. A nous de tirer les leçons de cette saison où nous avions l’impression de bien jouer, d’avoir des joueurs de qualité et de s’entraîner correctement. C’était une situation très difficile et nous ne voulons surtout pas retomber là-dedans. Il n’y pas d’objectif dégagé, juste l’objectif de ne pas refaire les mêmes erreurs.

Et s’éloigner au plus vite de la zone rouge pour ne pas avoir chaud donc…

Ça va en passer par là. Encore une fois notre championnat sera complètement différent entre les descentes, les montées et les équipes qui se renforcent. Nous passons aussi de douze équipe à quatorze. Notre début de saison sera très important, c’est ça qui nous a mis dedans l’année dernière. On veut absolument aborder la saison de la meilleure des façons avec un capital confiance pour aborder les matchs au mieux. Pas d’objectif à long ou moyen terme. L’année dernière nous réfléchissions comme ça, et nous nous sommes mis un peu dans la tête d’une équipe qui avait beaucoup d’ambition. Au final nous avons été rattrapés par le terrain. Nous laissons la théorie de côté, seul le terrain parlera. Nous devons être têtes baissées dedans, enchaîner les matchs et en décembre, nous verrons où nous en sommes. A ce jour c’est impossible de spéculer où nous serrons. Trop d’équipes se sont renforcées. Je pense que le niveau sera très élevé cette année.

Dans cette poule relevée, des favoris se dégagent-ils ?

Les favoris sont déjà les équipes qui descendent : Auch et le Rodéo. Golfech finit troisième l’année dernière, Toulouse Métropole aussi. J’ai cité quatre équipes, on peut ajouter Tarbes qui a l’air d’avoir fait un recrutement de qualité. Ces équipes déjà je les mets dans le haut de tableau. Après il faut penser aux équipes du milieu de tableau qui seront en embuscade. Sur quatorze équipes aujourd’hui j’en cite déjà peut-être huit qui seront armées. Après les aléas de la R1 font son charme aussi avec des déplacements compliquées, des équipes difficiles à manœuvrer chez elles. Nous nous sommes promis de ne pas regarder l’adversaire et ne pas refaire les erreurs de l’an dernier. Cette année nous essayerons de nous créer une identité de jeu, d’être agressifs et ne pas regarde ce qu’il se passe à côté tout en étant conscients que toutes les équipes adverses auront le potentiel d’être meilleures que nous. C’est comme ça. Nous nous battrons avec nos armes tout simplement pour figurer le mieux possible et de dégager le plus vite possible de la zone de relégation si nous sommes capables de le faire.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s