#Rugby – Fed1 / T.Breton (Albi) : «On ne peut pas se permettre de relâcher!»

Thomas Breton, un des petits jeunes formés à la maison jaune et noire, engrange les minutes de jeu en fédérale 1 au gré des blessures au poste de pilier droit et de beaucoup de labeur. Pour cet albigeois pur sucre de 18 ans, ce premier derby face à Graulhet, lui a permis , après avoir connu le week-end précédent, les ambiances enfiévré de Mauléon, d’acquérir une expérience indubitable. Mais, même si il est un des « Baby Black and Yellow » du groupe, Thomas Breton n’hésite pas à mettre en exergue avec beaucoup de maturité, le contenu moins affriolant du SCA, en ce début d’année 2020. Focus sur un jeune homme qui a l’image de son physique, est tout aussi solide dans sa tête.

Crédit photo Jacques Massine

Thomas, pour ton premier derby tarno-tarnais, ça a un peu frotté ? 

 

Ca a frotté oui mais c’est aussi de notre faute si ça a frotté. On n’a pas mis les ingrédients qu’on met toute la semaine à l’entraînement. On n’a pas mis ça ce week-end et c’est dommage parce qu’on se fait chier et qu’on ne prend pas de plaisir. Alors que la semaine, on prend du plaisir à l’entraînement, on fait des grosses semaines d’entraînement et le week-end, on a l’impression que ça ne paye pas. 

 

On a fait le plus dur dans les 20 premières minutes et après, on s’est un peu mis au point mort. Vous avez commencé à gérer côté albigeois ? 

 

On fait 20 premières grosses minutes et après, on a ralenti. On a baissé le rythme, on a eu de l’indiscipline et forcément, ça les relance. Donc, dans des matchs comme ça, on ne peut pas se permettre de relâcher, d’être indiscipliné, ce n’est pas possible. 

 

On va aussi parler un peu de toi. En début de saison, tu aurais imaginé jouer autant de minutes sous les couleurs de l’équipe première ? Toi qui, il y a quelques années venait admirer les joueurs de l’équipe une en tribune, tu fais partie intégrante de ce groupe. C’est un rêve éveillé pour toi ? 

 

Oui, pour moi, c’est un rêve, c’est une saison extraordinaire. Je ne m’attendais pas du tout en début de saison à avoir autant de temps de jeu avec l’équipe première. C’est un vrai plaisir et ça montre que le travail, ça paie. 

 

Dans ce groupe, il y a des vieux sages, il y a quelques papas. Tu es au chaud au milieu d’eux ? 

 

On s’occupe bien de moi, ça va (sourire). Ils m’ont pris sous leur aile et vraiment, ça m’apporte beaucoup. 

 

Propos recueillis par Loïc Colombié

L’itw audio de Thomas Breton lors de l’émission « Le #MagSport – RadioAlbiges  » du 25 février 2020

https://hearthis.at/radio.albiges/magsport-20-02-25/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s