#Football – Coupe de France F / O.Echouafni « nous avons des objectifs importants, à nous d’être au niveau »

Ce samedi les féminines du Rodez AF jouent un huitième de finale contre un adversaire de renom : le Paris Saint Germain. Si elles sont encore engagées dans toutes les compétitions, les troupes d’Olivier Echouafni (coach du PSG) ne comptent pas passer la Coupe de France aux oubliettes après avoir perdu ce trophée l’année dernière.

73043298_1769320973212335_9201771027120521216_n
Crédit photo Paris SG

Ce week-end vous allez jouer à Rodez, un adversaire que vous avez connu jusqu’à l’année dernière en D1 avant leur descente. Qu’avez-vous retenu des confrontations avec les Aveyronnaises ?

J’ai un souvenir épique du match à Rodez. Nous étions 1-0 à 10 minutes de la fin du match. Il nous a fallu marquer deux penaltys pour sortir du piège. Je ne vous cache pas que ces matchs étaient difficiles. Nous sommes tombés face à une équipe très aggressive et bien en place durant toute la rencontre.

Samedi, ça sera de nouveau à Rodez, craignez-vous de retomber dans un même piège ?

Ce n’est pas que l’on craigne. Mais dans le football, tout est possible, et encore plus en Coupe de France. L’objectif sera de ne pas tomber dans leur piège. Je connais le parcours de l’équipe de Rodez jusqu’à présent. En D2, elles jouent la montée. Après avoir perdu à Orléans, elles ont réussi un bon résultat à domicile contre Issy-les-Moulineaux qui était invaincu jusque-là. Pour nous, ça sera un match difficile contre une équipe est seconde et marque plutôt bien. Après, pour cette équipe de Rodez, la priorité reste le championnat et la remontée en D1 !

Selon vous, Rodez a clairement sa place en D1…

C’est une équipe qui se qualifie régulièrement en Coupe de France en huitième de finale. Elles sont habituées à ce genre de rencontres, à ce genre d’événement. Le match se jouera dans un stade bien rempli, sur une bonne pelouse. Tous les ingrédients seront réunis pour que ça soit une belle fête.

Pour cette rencontre, vous êtes clairement dans la peau du favori. Comment se prépare-t-on à un tel match pour éviter le piège classique de la Coupe et l’élimination contre une équipe de division inférieure ?

De toute façon, que nous jouions Rodez ou une autre formation habituelle de D1 comme Metz ou Marseille, pour nous c’est exactement la même chose. Nous conservons le même sérieux et la même implication. Ayant été rétrogradée l’année dernière, cette équipe de Rodez a perdu une partie de son effectif. Mais ils ont gardé aussi un certain nombre de joueuses de qualité. Nous abordons le match avec la volonté de faire un bon match et de tout faire pour se qualifier, comme le fera Rodez.

L’an dernier du coup vous n’avez pas pu aller au bout en Coupe de France, comme ce fut le cas en 2018. Cette compétition représente-t-elle un enjeu prioritaire pour vous ou auriez-vous une préférence pour vous concentrer sur la Ligue des Champions ou le Championnat de D1 ?

C’est toujours le match qui suit qui est prioritaire. Là, c’est la Coupe de France donc nous voulons aller au bout et récupérer le trophée que nous avons perdu l’année dernière. Pour nous c’est un objectif prioritaire.

Pour la rencontre de ce week-end, quels éléments permettraient de faire pencher la balance pour vous, ou pour Rodez ?

C’est un match de Coupe. C’est éliminatoire, nous savons aussi que des clubs vont vouloir faire comme Le Havre. Ils nous ont posé des soucis pendant 80 minutes et il nous a fallu aller marquer dans les dix dernières minutes. Quoi qu’il se passe. Nous savons que nous ne lâcherons rien. Nous sommes capables de marquer à tout moment, nous aurons un adversaire très motivé en face de nous. Mais nous avons des objectifs importants, à nous d’être au niveau.

Dans quel état d’esprit se trouve votre équipe au jour d’aujourd’hui ?

Je pense que nous avons beaucoup progressé par rapport à la saison dernière et à ce profil d’équipes qui ont tendance à être très regroupées. L’objectif sera de trouver des solutions. Depuis la reprise du championnat, nous sommes vraiment confrontées à ce genre d’équipes et je trouve que les filles s’en sortent très bien dans les enchaînements. Nous faisons preuve de beaucoup d’efficacité devant le but, ce qui nous avait un peu manquer en fin d’année. Début 2020, nous retrouvons vraiment plus d’automatismes et de liants entre les lignes.

Et verriez-vous d’autres secteurs à travailler dans les prochaines semaines ?

Nous travaillons beaucoup de choses tout au long de la saison. En général, nous essayons de corriger là où nous avons pêché lors du match précédent et ensuite de confirmer ce que nous avons fait de bien. Nous avons une volonté d’être porté vers l’avant. Notre équipe aime jouer, faire circuler le ballon et aller dans la surface de réparation adverse. De toute façon, nous gardons nos principes d’identité de jeu : être capable de mettre sous pression notre adversaire et être efficace devant le but.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s