#Rugby – Fed1 / M.Escur (Albi) : «Je pense que je vais être un peu attendu!»

Maxime Escur, le pilier gauche du Sporting Club Albigeois et ancien ours tarbais, revient à Trelut ce week-end, pour un des chocs de la fédérale 1. Entretien avec un néo Albigeois qui se sent comme un poisson dans l’eau avec la troupe d’Arnaud Méla.

 

 

Pour toi Maxime, on ne va pas se le cacher, ce match a un côté assez particulier. Tu reviens à Trélut, tu es arrivé cet été à Albi de Tarbes. Tu vas rencontrer dans un match de gala, dans un match de haut-niveau entre ténors de la Fédérale 1 tes anciens coéquipiers. J’imagine que tu vas être attendu au coin du bois ? 

 

Oui, je pense (rires). C’est déjà un grand plaisir de revenir à Trélut parce-que je n’ai joué qu’un an là-bas mais j’ai passé une super année. Pour moi, dans ma tête, ça faisait plus d’un an que je jouais là-bas. J’étais vraiment très bien intégré, la région et tout ça m’avaient vraiment beaucoup plu. Après, je me doute bien que je vais être attendu un peu au virage. Connaissant très bien Yannick Vignette, je pense que je vais être un peu attendu au virage, oui. 

 

Il va remonter ses gars comme des coucous ? 

 

Oui, je me doute. En fait, je suis un peu de l’autre côté par rapport à l’année dernière. Je me rappelle l’an dernier quand on a reçu Albi, je crois que c’était le premier match, on avait été remonté à bloc. Même si l’an dernier on avait un très bel effectif, cette année, ils l’ont aussi, on n’avait pas les mêmes joueurs et Albi avait quand même le niveau au-dessus et cette année aussi je pense. A nous de donner ce qu’il faut pour aller chercher la victoire. 

 

Ton départ avait fait couler un peu d’encre. On se rappelle même qu’après le début du championnat, on avait Didier Revellat alias Big Moustache qui était allé voir le match Blagnac-Tarbes, il avait eu le président Lionel Terré. Il avait un peu ronchonné en disant que oui, ils s’étaient fait bouger en mêlées, parce-que ça avait le cas contre Blagnac et que  » si à Albi vous ne nous aviez pas piqué notre meilleur pilier gauche, peut-être qu’on se ferait moins bouger « . Donc, on voyait que même au mois d’Octobre, il y avait une petite amertume par rapport à ton départ ? 

 

Moi, j’étais quasiment sur le point de resigner avec Tarbes, ça s’est vraiment fait au dernier moment. J’ai eu Arnaud pendant quelques temps au téléphone, bien longtemps avant de signer. Ce n’était pas du tout pour partir pour Albi, moi, j’étais parti pour rester à Tarbes. Ca a fait que niveau effectif, niveau financier, c’était quand même pour moi plus stable sur Albi et c’est pour ça que j’ai fait ce choix-là. Un autre défi aussi parce-que j’ai 31 ans maintenant, on va dire que je n’ai pas trop, trop voyagé donc, j’avais envie de voir ailleurs, voir comment s’était sur une autre structure. 

 

Pour rester un peu sur le credo de Tarbes, tu es resté en contact avec certains de tes coéquipiers ? 

 

Oui, je suis toujours resté en contact avec quelques-uns surtout justement avec le droitier Alexandre Duny

 

Qui avait été lui aussi pressenti à Albi

 

Oui, ça ne s’était pas fait, ça aurait pu. Ça ne s’est pas fait parce-que c’était un peu trop tard. 

 

Là, le président Terré aurait fait des bonds si Arnaud avait débauché les deux, le droitier et le gaucher. Je pense qu’on en aurait entendu parler. 

 

C’est possible. En fait, dès que j’ai signé à Albi, ça a du coup beaucoup verrouillé de tous les côtés parce-que Tarbes a mis longtemps à vouloir refaire signer tout le monde. Tout le monde était au courant qu’ils devaient prolonger mais il n’y avait rien qui était fait. Moi, une fois que j’ai signé, ils se sont un peu affolés et du coup, c’est arrivé deux jours un peu trop tard. Sinon, il aurait pu être albigeois. 

 

Si tu as gardé des contacts aves Tarbes, tu vas peut-être pouvoir nous dénouer le vrai du faux. Il y a une rumeur depuis hier qui dit qu’Albain Méron serait blessé, lui qui est le capitaine de Tarbes et qui est très précieux en touche, et ne serait pas sur le pré. Est-ce que tu as eu des échos sur ça ? 

 

Oui, je me suis renseigné de suite (rires). Il est bien blessé. 

 

Donc, je n’avais pas raconté de saucisses

 

Non, non, c’est ça. 

 

Pour une fois, ça me rassure. 

 

Il est bien blessé et il en a pour un petit moment, il a une fracture du plancher orbital. Du coup, il ne sera pas là. Ça nous arrange un peu, c’est quand même leur capitaine de touche. Sur les annonces, sur la défense, ils risquent d’être peut-être un peu perturbés avec un joueur qui n’est pas habitué à faire ça vu que c’est lui qui fait tout le temps tous les matchs et qui joue ce jeu-là. Du coup, on verra comment ils vont s’adapter mais tant mieux pour nous, on va dire. 

 

Alors, le capitanat risque de revenir à William Pees. Même question un peu qu’à Arnaud Méla et Jérémy Wanin en conférence de presse : on sait que ce joueur peut être un facteur X, est-ce qu’il sera vraiment le facteur X de ce match comme l’était Claverie à l’époque ? Vu que tu l’as connu l’année dernière ? 

 

Normalement à la base, William est un 15, il joue arrière. Il a été formé en 10 courant de l’année dernière quand il a eu quelques petits problèmes. C’est un très, très bon joueur, qu’il joue 15 ou 10. Moi, je le trouve très fort, c’est un joueur qui attaque très fort la ligne. Je pense qu’il va y avoir du contact. 

 

Pour toi, le point fort de Tarbes, c’est le pack devant qui est quand même assez redoutable ? 

 

Ils ont quand même un beau pack mais toute l’équipe de toute façon. Ca galope derrière, ils sont complets. Par rapport à l’an dernier, je trouve qu’il n’y a pas énormément de différences. Mais oui, un gros pack comme il y a toujours eu à Tarbes. Il va falloir répondre présent. 

 

Durant cette semaine, tu as servi un peu de ressource à Arnaud Méla et Jérémy Wanin pour donner des tuyaux, des indices, des analyses, des précisions sur Tarbes ? 

 

Non, du tout, deux, trois petits trucs mais rien d’exceptionnel. Je pense que, par rapport à l’an dernier, ils ont changé pas mal de choses parce qu’il y a 15 joueurs qui sont partis et il y a donc pas mal de choses qui ont dû changer. Et Jérémy et Arnaud sont très assidus à la vidéo donc je pense qu’ils ont vu tous les matchs et qu’ils savent où il faut aller et ce qu’il faut faire. On n’a pas besoin de leur dire, ce sont eux les coachs et ils savent très bien ce qu’ils font. 

 

Tu ne vas pas me faire croire qu’en première ligne, vous n’avez pas échangé sur la première ligne d’en face ? 

 

Si, si

 

Ah ! Tu me rassures parce-que là, j’allais m’inquiéter

 

On va dire que là, ça reste entre premières lignes (rires)

 

C’est un jargon bien spécifique qui ne se comprend que des initiés

 

Voilà. Mais c’est vrai que sur ça, on s’est quand même calé entre premières et secondes lignes. On sait ce qu’on a à faire. 

 

L’état d’esprit de tes coéquipiers avant ce match de gala, à haute intensité ? On sait que vous en êtes friands parce qu’en Fédérale 1, ce n’est pas tous les quatre matins qu’il y a des matchs à haute intensité. Je posais la question à Arnaud Méla hier, il n’y a pas envie un peu de trépigner, d’être à ce soir ? 

 

Si, il y a l’envie parce-que malheureusement, avec cette poule de Fédérale 1, ce n’est pas tous les week-ends qu’on a des matchs comme ça. C’est vrai que ça fait plaisir de jouer des équipes vraiment du haut de tableau de Fédérale 1 qui pourraient se permettre d’être en Pro D2. Donc, ça fait vraiment plaisir, ce sont des matchs qu’on attend avec impatience, des matchs sur lesquels on peut vraiment se jauger. 

 

Il n’y a que 23 joueurs sur la feuille du match et Arnaud Méla nous disait même que de ceux qui ne font pas le déplacement, il y en avait quelques-uns qui faisaient tristes mines, qui étaient vraiment déçus. Ca montre l’intérêt et l’esprit compétiteur qu’à ce groupe ? Parce qu’on ne met pas 55 points à 0 à Lannemezan comme ça. Il faut avoir un haut niveau d’exigence et de compétition ? 

 

C’est vrai qu’au dernier entraînement, il y en avait qui tiraient un peu la gueule. Après, c’est comme ça, des matchs, il y en a tout au long de la saison. Il ne faut pas ronger son frein et je pense que tout le monde le joue quand même, il y a une belle rotation. 

 

Ca montre l’implication des joueurs et leur envie de jouer ? Ils ne sont pas détachés du projet ? 

 

C’est ça et ça me fait plaisir. Moi, je le prends un peu autrement mais c’est sûr que j’aimerai qu’on aille chercher une victoire là-bas, clairement. J’avais peur que les mecs soient un peu relâchés et au final, non. C’était vraiment totalement l’inverse, il y avait 6, 7 joueurs qui étaient vraiment dégoutés de ne pas pouvoir jouer ou d’être remplaçants. Au fond, moi, ça m’a fait plaisir. 

 

Ca fait maintenant quelques temps que tu es à Albi, que tu es posé, que tu es calé, que ce soit dans ta vie ou dans l’équipe. Qu’est-ce qui t’a le plus plu à Albi, ce qui t’as le plus marqué sur le terrain ? 

 

Moi, je trouve que c’est l’envie qu’on y met le week-end. Franchement, maintenant qu’on est à moitié de saison, on peut dire que c’est fait. 

 

C’est le dernier match aller. 

 

Oui, voilà, c’est le dernier match aller. Aux entraînements, je ne trouve pas qu’on ait eu de baisse de régime, tout le monde est au même niveau. On est un gros effectif et tout le monde est obligé de se donner à fond pour pouvoir jouer. Ça, ça me plaît et je suis content parce qu’il y a bien longtemps que, quand je me lève le matin, je suis content d’aller à l’entraînement. Ça fait vraiment plaisir parce-que j’arrive tout le temps beaucoup plus tôt, je sais qu’il va y avoir des gars, on parle tout le temps ensemble une heure avant. Je me sens très, très bien dans ce groupe, c’est vraiment, vraiment bien. 

 

On va finir sur ces belles paroles et on souhaite que tu es le sourire aussi samedi à la fin du match. Ca voudra dire qu’Albi a ramené la victoire au Stadium. 

 

Je l’espère aussi. 

 

 

 Propos recueillis par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s