#Rugby – Fed1 / A.Roumegoux (Albi) : «Si on veut vraiment faire une 3e division, il faut une aide de la FFR.»

Après que son équipe ait largement triomphé dans le derby face à Graulhet , le président du Sporting Club Albigeois, Alain Roumégoux nous a accordé une interview, il nous livre son affection pour cette rencontre. Beau joueur le président albigeois et fils d’un illustre président Graulhetois , avait un brin de chagrin pour ses adversaires d’un soir, au vu de l’ampleur du score (77-0). Fort de ses attaches avec le SCG, Alain Roumegoux n’a pas manqué de rebondir sur les déclarations de son homologue Guy Laporte, concernant la volonté de nombreux clubs de voir émerger une PRO D3. Après 1 saison en fédérale 1 Élite (2017-2018) et alors qu’il entame une seconde saison dans cette fédérale 1 brassant amateurs et professionnels, Alain Roumegoux souhaite quoiqu’il advienne, un soutien de la fédération en terme de structuration . En clair même si le président des jaunes et noirs ne jette pas aux orties la formule actuelle, avec ses joutes fleurant bon le rugby d’antan, on sent bien qu’une division intermédiaire semi professionnelle ne serait pas pour lui déplaire .

Alain Roumegoux , vous imaginez notre première question. Vous parliez de ce match depuis le début de la saison, on sait que pour vous, il revêtait une importance émotionnelle non négligeable. Comment avez-vous vécu ce retour des joutes entre Albigeois et Graulhetois 

 

De l’émotion oui, bien sûr. Mais, je plains Graulhet parce-que prendre 70 points, c’est compliqué. Ils m’ont dit qu’ils leur manquaient beaucoup de joueurs. S’il manque des pièces essentielles à cette équipe, ils ne peuvent pas rivaliser. Mais, je leur fais confiance. S’ils retrouvent leur effectif au match retour, il faudra faire attention car ça reste quand même un derby et ils nous ont un peu accrochés en première mi-temps. Je félicite les joueurs parce qu’ils font quand même un très, très bon match. Ils ne sont pas tombés dans la facilité. 

 

Vendredi, Guy Laporte nous disait que, bien sûr, il avait déjà coché le match retour à Graulhet. Mais, il a surtout stipulé qu’il était un peu effrayé par cette Fédérale 1 qui étaient dangereuses pour ses joueurs d’où ses 12 blessés. Il disait aussi que c’était un championnat qui ne convenait pas à grand monde car, avec des matches comme ça à 77-0, tout le monde s’ennuie, que ce soit les joueurs qui mettent 77 points, ceux qui les prennent, voire même des fois les suiveurs parce-que le suspens en reste là. Il a appelé de ses vœux une Pro D3, une Fédérale 1 Elite. On voit que maintenant, les petits clubs viennent sur la lignée des gros clubs comme Albi ? 

 

Je suis d’accord avec lui mais c’est compliqué parce qu’on se rend compte qu’il n’y a pas beaucoup de clubs éligibles. Donc, si on veut vraiment faire une 3e division, il faudrait qu’on ait un peu une aide de la Fédération pour aider les clubs à se structurer, à se préparer, monter des centres de formations. Il faudrait qu’il y ait un suivi. Pour le moment, on reste sur ce type de poule. Pour nous, le plus important, c’est de rester concentré toute la saison, surtout pendant l’hiver quand on ira jouer à l’extérieur car on sait qu’on sera attendus et il ne faudrait pas qu’on ait les déconvenues de la saison passée. Donc, aujourd’hui, tout va très bien, les deux premiers blocs se sont bien passés. Ce sera un peu plus difficile sur le 3e mais ce qui est fait est fait. On verra pour les prochains matches. 

 

On a l’impression qu’il y a plein de petits clubs qui ne vous veulent plus même si ils vous aiment bien, vous, les clubs pros. Mais ils ne vous veulent plus en Fédérale 1, ils vous disent  » allez-vous en, montez vite en Pro D2 « . Les seuls qui vous aiment bien, ce sont les trésoriers quand vous venez à l’extérieur parce-que ça remplit les stades et ça fait de belles buvettes ? 

 

C’est vrai que, quand on va à l’extérieur, ça amène de l’engouement. C’est un peu le match de l’année pour eux. Après, s’ils ne nous veulent plus, on est d’accord, moi, ça me va, on va à l’échelon supérieur. Non, je plaisante, c’est la Fédérale, il faut continuer comme ça et je vous donne rendez-vous au printemps. 

 

Et nous, on vous donne rendez-vous à Pélissou parce-que là aussi, ça va être une grosse partie d’émotions pour vous avec l’ombre tutélaire de votre père qui planera au-dessus du stade ? 

 

Oui, surtout que je crois avoir vu plus de matches à Graulhet qu’à Albi. Je suis à Albi depuis longtemps mais je suis resté à Graulhet jusqu’aux alentours des années 2000 et j’ai basculé sur Albi à partir de 2000. Mais, des années 60 et quelques à 2000, j’ai toujours suivi Graulhet. C’est mon cœur qui parle mais aujourd’hui, je suis quand même albigeois donc j’étais pour Albi bien sûr. 

 

Propos recueillis par Loïc Colombié

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s