#Rugby – Fed1 / JC.Bacca (Graulhet) : «Ce n’est pas notre championnat, ce sont des matches de coupe d’Europe!»

Après une rencontre à sens unique, qui a vu les albigeois broyer les Graulhetois (77-0), le manager des « mégissiers » s’est interrogé sur la cohérence d’une fédérale 1 dont le modèle « n’est pas idéal mais viable « . Pour celui qui va lutter pour le maintien avec le SCG, la physionomie de la Poule 3 lui semble équilibrée entre équipes tendant vers les cimes et celles luttant pour leur survie dans l’élite fédérale. Car l’ancien joueur / entraîneur de ses adversaires d’un soir (Albi), sait bien que le rugby moderne s’inscrit tout autant dans une logique sportive qu’économique , complexifiant l’algorithme de la pyramide des compétitions. Un théorème quasi indissoluble, qui pourrait devenir un sujet de philosophie au bac , tant il comporte de thèses et d’antithèses.

Crédit photo Pierre Bras

Jean-Christophe, tu nous disais avant le match que, si tu avais eu toutes tes armes (12 blessures, l’équipe espoirs forfait et un suspendu) , tu avais quand même dans un coin de ta tête de venir faire déjouer cet ogre albigeois. Quelle botte de Nevers nous aurais-tu sorti pour faire trébucher cet Albi ? Un peu l’image de ce qu’a fait Châteaurenard, en revenant à des valeurs assez anciennes, assez agressives de combat ? 

 

De toute façon, je ne pense pas qu’on puisse jouer au rugby sans combat et sans agressivité saine. Donc, ce sont des valeurs qui doivent être présentes, que ce soit contre Albi ou que ce soit contre les autres équipes. Après, c’est sûr que si j’avais eu la possibilité d’avoir un effectif complet, d’abord, il y aurait eu un peu plus de fraîcheur et là, c’est ce qui a manqué pendant les 30 dernières minutes. Et ensuite, plus d’automatismes parce-que cette équipe a tenté des choses mais, face à l’organisation albigeoise, elle n’a pas pu s’en sortir parce-que ces joueur ne sont pas tous habitués à jouer ensemble. Ou ceux qui sont là et habitués à jouer ensemble commencent à être mâchés et à manquer un peu de gaz pour pouvoir inquiéter ce type d’équipe. Alors effectivement, je n’avais pas dans la tête de venir faire quoi que ce soit à Albi. Par contre, j’aurai aimé que le score soit un peu plus équilibré, avec un ou deux essais de notre côté et un bonus offensif pour Albi parce-que c’est ce qu’ils font à tout le monde mais, un match beaucoup plus équilibré. On a à peu près tenu la route sur la première mi-temps avec 4 essais encaissés, après, ça a été beaucoup trop compliqué pour mes hommes qui ont complètement craqué physiquement et dans l’engagement imposé par les Albigeois. 

 

On a vu tes hommes, aux alentours de la 20e, balancer quelques marmites à l’ancienne. C’était un peu la rage du dépit ? Parce-que d’entrée, ça a commencé fort avec deux essais en cinq minutes, l’orgueil a dû en prendre un coup. On sait que ce sont des êtres humains avec une fierté qui a dû en prendre un coup ?

 

Je pense, enfin, je le crois. Ce ne sont pas choses qui avaient été préméditées si c’est la question que tu te poses (rires). Par contre, ils ont vu que, rugbystiquement, c’était très dur donc qu’il fallait ralentir les albigeois. Après, on est peut-être tombé dans une agressivité …. Enfin, à mon époque, on n’aurait même pas parlé d’agressivité 

 

Oui, ça se tapait sur les côtes à l’époque

 

C’est ça. Mais, c’était important qu’on puisse réagir avec nos armes, et nos armes, c’était l’agressivité. Alors, peut-être que ça a un peu débordé mais bon, ça n’a quand même pas trop gêné les albigeois. 

 

Et puis, ça a animé le match en même temps ? 

 

Voilà, ça nous a permis à nous de relever un peu la tête et de sortit la tête un peu plus haute parce-que l’ampleur du score, sur ce type de match là, laisse quand même des traces et que j’ai récupéré un groupe qui avait été usé physiquement et mentalement après le match. 

 

En parlant de ça, quand on prend 77 pions même en ayant été valeureux comme l’ont été tes gars, toi, en tant que coach, quel est ton rôle ? De la calinothérapie, essayer de les remobiliser, de les revaloriser un maximum ? 

 

Gueuler comme l’aurait fait certains coaches il y a une dizaine d’année, cela ne sert plus à grand-chose. Ce qui était surtout important, c’est qu’ils se remobilisent et qu’ils mettent le doigt de suite sur ce qui avait à peu près fonctionné. C’est pour ça qu’on en a parlé tout à l’heure, la conquête, la mêlée, les touches, la capacité à défendre sur des situations compliquées parfois proches des lignes comme on l’a eu deux ou trois fois, et ça, c’est plutôt positif. Et puis, la capacité à tenir le ballon sur deux, trois séquences intéressantes. C’est là-dessus que j’ai construit mon discours à la fin du match en leur disant :  » Voilà, on est loin du compte mais regardez, par moments, on est capables de gêner un petit peu ce type d’équipe et en travaillant, on y arrivera « . Mais, c’est sûr qu’ils n’avaient pas besoin de moi pour se rendre compte qu’ils étaient dépassés et toute la difficulté maintenant, c’est de les remobiliser pour les futures échéances parce-que les autres équipes vont arriver avec des velléités. Autant je pense qu’aujourd’hui, on n’est pas plus mauvais que la 2 e partie du championnat, autant par contre, on n’est pas meilleurs. Donc, il va falloir être capables d’hausser notre niveau aussi pour les contrer

 

Vendredi, on entendait Guy Laporte à notre micro passer un peu un coup de gueule à la Fédé en disant que cette Fédérale 1 ne pouvait plus durer, qu’il fallait une Pro D3. Mais normalement, ceux qui appelaient la Pro D3, c’étaient les clubs d’en haut, c’était un problème de riches. Maintenant, Graulhet qui joue le maintien qui appelle à la Pro D3, c’est que les équipes pros commencent à déranger certains clubs dans la Fédérale 1 parce qu’elles sont vraiment trop au-dessus ? Et que, comme le disais Guy Laporte, tout le monde s’ennuie, même des fois les suiveurs ? 

 

Oui, les joueurs le vivent plutôt mal mais bon, encore une fois, si c’est équilibré, si on a les moyens de le faire. Si on n’a pas les moyens de le faire parce qu’économiquement le pays n’a pas la possibilité d’avoir 10, 12 villes capables de générer un budget qui permette à une équipe de monter en Pro D2 rapidement, il faut rester sur cette organisation-là mais, cette organisation-là telle qu’elle est, dans notre poule, parce-que ce n’est pas équilibré partout. Alors, bien sûr qu’il y a des problèmes géographiques qui font que ça se décale. On se rend bien compte aujourd’hui que nous, on a perdu contre Pamiers, mais 17-10. Un match au couteau où on est invité, où on peut se battre, où on les secoue en mêlée, où on est pris en touche. On est capables de lancer le jeu donc, on peut le gagner. 

 

S’il n’y avait pas ces trois locomotives qu’il y a par poule, tu penses que Graulhet pourrait jouer les Du Manoir ou les anciens play-down ? Ca réhausserait la strate pour Graulhet ? 

 

Ce que je crois, c’est que, dans cette organisation-là, s’il n’y a que ces deux, trois équipes, ça peut nous permettre d’avancer parce qu’il faut tirer un enseignement de ces matches-là. S’ils ne sont plus là parce qu’ils n’ont pas à être dans cette division, tant mieux. Mais, est-ce qu’il y a trois clubs par poule comme Albi et Blagnac ? Je n’en sais rien. 

 

En Septembre, ils sont tous prêts mais au mois de Janvier, avec les feuilles qui tombent, ils perdent quelques plumes.

 

C’est exactement ça. Donc, ça fait trois par poule, ça fait 12 équipes. Est-ce qu’il y a 12 équipes au niveau d’Albi en Fédérale 1 ? Je ne crois pas. Donc, c’est très difficile. Je comprends le dilemme de clubs comme le nôtre et je souhaite qu’on trouve une solution. Après, à l’impossible nul n’est tenu. Je pense à la dernière poule élite, c’est très dur pour des clubs comme Aubenas, comme Narbonne qui essaient de se relancer. 

 

Ou des clubs comme Limoges qui a complètement périclité. 

 

Oui, des clubs qui ont explosé ou abandonné, exactement. Donc, c’est très dur pour ces clubs-là d’arriver à se fédérer dans une espèce de Pro D3. Ce système-là, s’il est équilibré avec deux, trois équipes par poule, c’est viable. Ce n’est pas l’idéal mais c’est viable. C’est pour cela que cette poule est équilibrée et que le championnat ne me gêne pas dans cette poule-là. Par contre, tu m’aurais interrogé alors que j’aurai été dans la poule de Mazamet et de Castanet, je ne te dirai pas la même chose. 

 

La Guiche se fait des cheveux blancs

 

On a cinq clubs aujourd’hui, je crois que le 6e c’est Nice et ils ont 1M et quelques ou 2M de budget. C’est presque risible. Ils arrivent tout juste à se qualifier avec 2M de budget alors que font Castanet, qui est à 450 000€ comme nous, ou Mazamet qui sont des clubs qui sont historiques, tout du moins Mazamet et qui ont du mal. Ces armadas, c’est compliqué, et je pense que la solution passera peut-être par un équilibre des clubs, un championnat à deux vitesses, ce qui est le cas aujourd’hui dans notre poule, même si Albi s’ennuie, parce-que je pense qu’Albi s’ennuie. Mais nous, à côté de ça, ce n’est pas notre championnat, ce sont des matches de Coupe d’Europe. 

 

Mais, dans les matches de Coupe d’Europe, il y a parfois des surprises avec des petits qui gagnent. Et, pour avoir traînéles oreilles un peu au Stadium et dans le Tarn, j’ai entendu dire qu’à Graulhet, vous avez déjà coché le match retour et que ce ne serait peut-être la même limonade à Pélissou 

 

On essaiera de faire honneur aux albigeois, avec nos armes encore une fois, ce sera extrêmement difficile, vu ce qu’ils sont capables de déployer comme jeu. On essaiera quand même bien sûr de faire le match, ne serait-ce que pour notre public, c’est la moindre des choses. Mais après, ce sera compliqué même à Pélissou

 

Dernière question, avec une touche d’humour qui est un peu notre marque de fabrique. On dit souvent que, quand on prend une valise, le trajet est long et qu’il faut mettre un bon film dans le bus. L’avantage avec un Albi/Graulhet, c’est qu’on n’a pas le temps d’allumer le magnétoscope dans le bus ? 

 

Exactement. On est venu en voitures donc, on n’en aura pas besoin pour le retour. 

Propos recueillis par Loïc Colombié

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s