#Football – D2F / B.Espié (ASPTT FA) : «On va relever la tête !»

Le président de l’ASPTT Football de l’Albigeois, Bernard Espié, fort d’une envie de s’affirmer en D2F, et ce malgré un début de saison catastrophique, compte fermement sur un sursaut de ses protégées dans le derby avec Rodez (ce dimanche 20 octobre à 15h). Cet aveyronnais, à la tête du club Tarnais depuis plus de quinze ans, nous dresse un premier bilan après 2 mois de reprise, l’équipe seniors garçons et l’école de foot , sont de véritables rayons de soleil pour les dirigeants albigeois. Le président Espié, n’en oublie pas de tendre la main à l’US Albi, pour que les deux clubs réfléchissent à des perspectives structurantes et pérennes pour le ballon rond dans la cité épiscopale.

 

Crédit photo DDM / Marie Pierre Volle

 

Bernard, cette interview est dans le but de faire un peu un bilan après 5 matches de D2 Féminine entre autres, mais aussi sur la reprise de l’école de foot et des seniors garçons. On va commencer par ce qui fait un peu plus mal si l’on peut dire, les débuts de la D2 Féminine. Pour cette année, c’est un départ assez diesel avec 3 défaites à l’extérieur, 2 matches nuls à Maurice Rigaud. Pour voir le verre à moitié plein, on va juste retenir le fait que Rigaud est inviolé cette année ? 

 

Oui, cette année, on n’a pas perdu à Rigaud donc, c’est déjà une bonne chose. Mais malheureusement bien sûr, les trois défaites à l’extérieur font très mal. C’est une reprise à laquelle on ne s’attendait pas du tout même si on savait que, contraintes budgétaires obligent, on avait un peu réduit notre effectif. Mais là, on est quand même accablé par les blessures puisqu’aujourd’hui, on a 5 joueuses majeures qui sont sur le carreau, certaines pour une saison et deux pour deux mois. Donc, les malheurs tombent sur nous mais on va tout faire pour relever la tête et les gens peuvent compter sur nous pour nous battre becs et ongles pour renverser la situation. 

 

Parce-que toutes ces successions de faits, que ce soit les blessures, un budget qui a été un petit peu rétréci, font que ça a un peu inversé les pôles ? L’ASPTT Football de l’Albigeois, au lieu de jouer le haut du tableau, voient les filles jouer une sorte d’opération commando pour le maintien. C’est une situation que l’ASPT avait connu en D1 mais qu’on ne pensait pas revivre de sitôt en D2F même si on sait très bien que l’ASPTT, en tant qu’équipe amateur face à des écuries pros, a fort à faire ? 

 

Oui, c’est sûr, ce n’était pas du tout au programme mais c’est comme ça, c’est la loi du sport. Je l’ai déjà dit, l’effectif a été un peu réduit en nombre au départ et il est diminué par les blessures donc on a du mal. Et en plus, on a du mal en équipe 1 et ça rejaillit sur l’équipe 2 et sur les U19 qui sont obligées un peu de combler les blessures. Et donc, toute la partie féminine de haut-niveau en subit les conséquences. 

 

Un des nouveaux caps de l’ASPTT est de continuer à évoluer et de rester un étendard du foot féminin tarnais ? Parce qu’il faut quand même le souligner, l’ASPTT est quand même le club phare de football féminin dans le Tarn. C’est sûrement diversifier les sources de revenus du club. Il y a beaucoup de subventions d’état, de collectivités. Le but maintenant, c’est d’aller défricher le terrain des privés et faire rentrer un peu plus de mannes privées ? 

 

Oui, c’est à dire que là, récemment, on a pris la décision de faire un effort sur la partie commerciale. Donc, on va se mettre en quête de trouver quelqu’un. On avait Lauriane qui travaillait un peu avec nous mais qui, maintenant, vient de retrouver un emploi à temps plein et donc, elle ne pourra plus s’investir. 

 

Lauriane Dessalles, une joueuse. Parce-que c’est aussi un peu la marque de fabrique de l’ASPTT, de faire travailler les joueuses au club pour leur mettre le doigt dans l’engrenage ? 

 

Voilà, tout à fait. Lauriane Dessalles , son passage sur ce poste nous a conduit à faire un partenariat avec un studio, le studio H2G. 

 

Qui a produit une fort belle vidéo

 

Ils nous ont produit une très belle vidéo où on voit nos albigeoises, nos joueuses albigeoises, au cœur de la cité. C’est une vidéo dynamique qui montre bien notre intégration dans la ville. Cette vidéo a pour but d’attirer avec nous de nouveaux partenaires et j’espère qu’on saura l’exploiter à fond. Et j’invite tous ceux qui nous écoutent à relayer cette vidéo, à aller la consulter et à la diffuser sur tous les réseaux sociaux. 

 https://youtu.be/1ZWyH6BiFok

En plus, cette vidéo peut aussi servir de leitmotiv pour les filles parce-que c’est une vidéo qui dégage un état d’esprit très conquérant. Maintenant, ça peut aussi les motiver à le dégager sur le terrain pour redresser la barre en D2F ? 

 

Oui, c’est sûr parce qu’on en a quand même besoin d’être conquérants. Certes, à domicile, on est conquérants, on fait les matches qu’il faut, autant à l’extérieur, on peut dire qu’on ne l’est pas du tout. Donc, j’espère qu’on saura montrer l’esprit conquérant qu’on a montré à Rigaud dans le cours déplacement de dimanche à Rodez. 

 

Tu me tends la perche, c’était la question qui allait suivre. Arrive un derby, dans un derby, il faut être conquérant. Et là, ça va être un derby assez chaud, comme face au TFC, parce-que Rodez, passez-moi l’expression ne  » pète pas non plus dans la soie  » en ce moment. Ils sont aussi un peu dans la panade avec 6 points en descendant de D1 Féminine. Donc, ça va être un derby  » à la vie, à la mort  » ? 

 

Peut-être pas à la vie à la mort quand même parce-que le championnat est long, mais ce sera un derby important. En effet, Rodez cette année sur le papier, il ne faut pas avoir peur des mots, nous est supérieur. Il a gardé un effectif de D1 que nous, malheureusement, nous n’avons pas. Donc, ils nous sont supérieurs sur le papier mais, comme nous, on ne peut pas dire qu’ils fassent de grands résultats. Ils ont certes battu Saint-Malo à domicile mais après, ils viennent de perdre, comme nous au début de saison, à Brest. Ils seront sûrement remontés pour jouer contre nous mais ils peuvent s’attendre à ce que nous aussi on soit remontés. 

 

Ce n’est pas un match  » à la vie, à la mort  » comme vous le dîtes mais sûrement quand même malheur au vaincu. Parce-que l’équipe qui va perdre ce match devra se gratter la tête quelques jours. Il va falloir que ça tourne du bon côté pour l’ASPTT. Vous êtes allé voir les joueuses pour les remobiliser, faire passer un message, comme on dit, présidentiel dans ces situations-là ? 

 

A chaque fois en début de semaine, j’essaie de repasser les voir pour leur rappeler. Mais je pense quand même qu’elles sont assez grandes et je fais entièrement confiance aux coaches pour remobiliser ces filles et les faire revenir dans le milieu de tableau, qui est plus conforme à nos capacités. 

 

On parle beaucoup de la D2F mais l’ASPTT ne se résume pas qu’à la D2 Féminine. Comme tu le disais Bernard, il y a des U19, il y a une équipe réserve mais il y a aussi une école de foot avec sa mixité sociale, de sexes et culturelle. Cette école de foot, qui est en pleine restructuration, en pleine régénération, vit bien ? 

 

Oui, c’est vraiment le côté de notre club qui tourne très bien. Aujourd’hui, on a eu beaucoup de rentrées. On a les catégories de jeunes qui sont à peu près pleines partout. Garçons et filles car on a eu des filles, plutôt dans les catégories pré-ado pour les filles, et des petits chez les garçons qui sont arrivés au club. On est déjà à l’heure actuelle à 440 licences, pour mémoire, l’année dernière, on était à 480 en sachant qu’ils rentrent des jeunes sans arrêt. On est pari pour être au moins aussi nombreux que l’année passée et sûrement plus. Donc, de ce côté-là, que du positif. Bien sûr, nos équipes de jeunes ne défraient pas la chronique par leurs résultats au plus haut-niveau mais, comme tu l’as dit tout à l’heure, on a une marque de fabrique qui est l’intégration de tout le monde où on a de tous genres, garçons et filles, qui jouent au foot, qui se font plaisir et qui s’éclatent la semaine aux entraînements et le week-end pour les matches. 

 

L’année dernière, on sait qu’il y avait eu un afflux suite à la victoire de la France en Coupe du Monde 2018. Cette année, il y a eu une Coupe du Monde Féminine qui a été une très belle réussite en termes d’audimat entre autres et de remplissage des stades. Cette Coupe du Monde Féminine était en France. Est-ce qu’il y a eu un effet Coupe du Monde Féminine ? 

 

Oui mais pas chez les toutes-petites. Je pense que cet effet, on le retrouve chez les pré-ado, les 12-15 ans où on a un nombre important de rentrées dans ces catégories-là. Par contre, au niveau des garçons, chez les 7 ans, on a bien plus de garçons que l’année passée. Donc, chez les garçons, c’est plutôt chez les 6-7 ans qu’on a vu des arrivées et chez les filles, c’est plutôt chez les pré-ados, les 12-15. 

 

Une autre source de satisfaction pour l’ASPTT, en plus, ils sont souvent dans l’ombre des filles de la D2, ce sont les seniors garçons qui, pour l’instant, marchent bien en Départementale 1 ? 

 

Oui, avec une seule équipe en senior, puisqu’en fait, notre équipe 2 est une équipe U19. Pour l’instant, ils sont invaincus en championnat et ils ont battu une R3 en coupe d’Occitanie. Mais, il faut rester prudent parce-que c’est très fragile et déjà dimanche, après un derby au Séquestre, on verra où on en est à la sortie. Mais, pour l’instant, il y a du jeu. La jeunesse de l’an dernier a pris un an de plus et donc, certains joueurs s’affirment et ils peuvent vraiment viser plus haut comme niveau. 

 

La R3, ça peut être un objectif à court ou moyen-terme pour les seniors de l’ASPTT ? 

 

Disons que cela peut être une ambition. Un objectif, peut-être pas encore mais une ambition. Mais, je le répète, a poule est importante puisqu’elle est à 14 et c’est très fragile. Il ne faut pas trop perdre alors, on va voir. On va prendre les matches les uns après les autres. L’essentiel, c’est qu’ils se fassent plaisir, qu’

ils marquent des buts. Ils en prennent un peu trop mais ils marquent des buts. 

 

Et puis, ils sont bons pour le suspens, c’est hitchockien 

 

Oui, on gagne souvent sur la fin. Mais, s’ils gagnent sur la fin, ça veut aussi dire qu’on est bien préparé, qu’on travaille bien à l’entraînement. Donc, il est sûr que c’est l’équipe qui donne satisfaction en ce début de saison. 

 

Dernière question, les perspectives d’avenir pour l’ASPTT, entre autres pour la D2 Féminine. On voit qu’il y a de plus en plus d’écuries pros qui rentrent dans ce championnat. Est-ce que la professionnalisation de l’ASPTT à moyen ou long terme est une possibilité ? Et cette fameuse structure qui a été appelée de ses vœux par la municipalité, qui a pour but de fédérer, de rassembler les entités footballistiques de l’Albigeois, est-ce que ça avance ? 

 

Sur le premier, il est sûr qu’aujourd’hui, cela va dépendre essentiellement de notre budget. Oui, notre volonté est de nous affirmer dans cette division D2. Mais pour cela, il nous faut le budget. C’est pour cela que nous avons pris la décision de mettre des moyens supplémentaires humains là-dessus. J’espère que cela se passera bien et qu’on arrivera à fédérer les entreprises albigeoises. Et ensuite, pour la deuxième question concernant l’évolution, on peut dire pour l’instant que c’est au point mort, en ce sens que chacun vit de son côté. Le club de l’ASPTT, au milieu de l’été, a fait une proposition de rencontre et nous attendons que cette rencontre ait lieu. Et, j’espère dans les semaines à venir pour qu’on puisse discuter sereinement de l’avenir du football Albigeois puisque c’est le terme. 

 

Merci Président Espié. On va guetter dimanche avec grande attention ce déplacement des jaunardes en terre ruthénoise puisque ça pourrait être un des tournants de la saison. Espérons que ce soit le bon tournant pour l’ASPTT. 

 

Merci et à très bientôt

 

Propos recueillis par Loïc Colombié

Plus d’informations dans le #MagSport – RadioAlbiges du 18 octobre 2019 : https://hearthis.at/radio.albiges/le-magsport18102019-version-podcast/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s