#Rugby – Carnet Noir / Jean Anturville, décès d’un amoureux invétéré du ballon ovale.

Ce samedi 12 octobre, la nouvelle est tombée comme une chape de plomb, Jean Anturville est brutalement décédé d’un malaise cardiaque , alors qu’il participait à une partie de chasse avec un de ses joueurs du club de Vendres-Lespignan (34) . Le natif de Bizanos (64), qui avait joué demi de mêlée à Pau, Dax et Morlaàs s’en est allé à l’âge de 55 ans, laissant un grand vide pour tous ceux qui l’avaient côtoyé.

Crédit photo Christophe Barreau

Celui qui entraînait le club héraultais de fédérale 3, avait avant cela ,coaché des écuries comme Pau, Tours, Nevers, Bourg en Bresse , ou encore Béziers. L’an passé,il avait relevé le défi du RC Narbonne suite à la descente en fédérale 1 du club Audois, et avec la passion de ce sport qui le caractérisait, s’était évertué à redresser un bastion dont les fantômes de la relégation flottaient encore. Auteur de 3 montées en Pro D2 dont la dernière avec Béziers (2010), celui qui avait participé à l’éclosion de la génération dorée paloise ( Traille, Harinordoquy , Jean Bouillon, Thomas Sanchou ou encore Arnaud Méla), était un de ces vieux renards de l’ovalie Francaise, garant d’un certain rugby terroir. L’homme qui avait propulsé Tours en ProD2 (2001), au détriment du SC Albi, restera de ces grands messieurs du ballon ovale , qui sans avoir connu l’élite, ont façonné le rugby français par leur dévouement et leur passion. Ce sport qu’il aimait tant perd un infatigable serviteur, et le panthéon de l’ovalie accueille un nouveau pensionnaire. Une voix, une gouaille, un amour du rugby, qui va énormément manquer, à la grande famille du XV.

Crédit photo Fabien Belloli

L’ensemble de la rédaction du « Le #MagSport » , qui avait eu la joie d’avoir , Jean Anturville a de nombreuses reprises dans ses émissions, tient à présenter ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Réaction : Arnaud Méla

« J’ai une grosse pensée pour la famille de Jean Anturville qui est décédé ce matin. C’est un entraîneur que j’ai eu, que je respectais énormément. J’ai une pensée pour toute sa famille et pour lui, ça a été une nouvelle qui a été difficile à avaler parce-que c’était quelqu’un que j’ai eu il y a pas longtemps au téléphone, un vrai passionné du rugby. J’ai eu des entraîneurs qui donnaient les tripes et qui étaient charismatiques et les deux sont partis. Ils sont sûrement au paradis du rugby mais c’était trop tôt, c’est très tôt. »

 

Loïc Colombié

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s