#Rugby – Fed1 / Y.Guitoune (Pamiers) : «Mon frère, je suis fier de lui!»

Au sortir de la défaite héroïque du SC Apaméen (26-20) face au Sporting Club Albigeois, Yanis, le frère cadet de Sofiane Guitoune, n’a pas manqué d’exprimer sa fierté, quant au parcours de l’international français, actuellement à la coupe du monde au Japon. Pour celui qui fit ses gammes en espoirs au SC Albi, durant le passage de son aîné chez les jaunes et noirs (2010-2012), la fierté prédominait aussi quant à la prestation collective du Sporting Pamiers face à son ancienne équipe, ogre de la poule 3. Auteur d’un essai qui embrasât les cinq dernières minutes du match, et un stade Balussou déjà incandescent, Yanis Guitoune pouvait allègrement arborer, lui aussi , un sentiment de fierté.

Yanis Guitoune au sortir de cette défaite rageante pour Pamiers , malgré que tu es inscrit, un superbe essai en coin. Tu avais à cœur de marquer contre tes anciens coéquipiers ? Enfin, pas forcément coéquipiers mais tu en connaissais pas mal ? 

 

J’en connaissais pas mal, oui. C’est un club que j’ai fait pendant pas mal d’années, j’y suis resté 3 ans. C’était un match important pour nous, on avait à cœur de se racheter au vu de la défaite contre Mauléon à domicile. On n’a pas réussi à gagner le match mais, on a fait une belle prestation dans le combat. On est fiers de nous. 

 

Oui, gros combat. Comme je disais avec Kemayou, une mêlée un peu voire beaucoup en-dedans, on ne va pas se mentir, mais vous avez su répondre avec de la vaillance ? 

 

Oui, on a eu du mal en mêlée mais après, c’est un peu normal. Les mecs sont tous des pros en face, ils font des mêlées tous les jours, nous, ce n’est pas le cas. On a eu de la vaillance sur le combat, les rucks, la défense. C’est plutôt pas mal. 

 

Il y en a quand même quelques-uns chez vous qui sont habitués, vous n’êtes pas des purs amateurs non plus. Il y a Romain Boscus, toi, tu as joué en espoirs à Albi. Tu connais un peu le rythme des entraînements ? 

 

Oui, on a une belle équipe. Il faut laisser le temps, il faut que ça prenne. Mais on va y arriver avec le temps, si tout va bien. 

 

Je ne te demande pas où tu seras demain à 9h45 (ITW réalisé avant France – Tonga)? 

 

Normalement, je serai devant ma télé ! 

 

Avec Sofiane. Tu as un mot à lui dire même si je ne pense pas qu’il va l’écouter, car il doit être concentré son match

 

Que je suis fier de lui et j’espère que ça va bien se passer. 

 

Je pense que tous les albigeois sont fiers de lui aussi. 

 

J’espère, j’espère. (Rires)

 

Propos recueillis par Didier Revellat

Article rédigé par Loïc Colombié

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s