#Rugby – Fed1 / B.Hecker (Lavaur) : «On est une équipe toute neuve»

Baptiste Hecker, ancien joueur du Sporting Club Albigeois et actuel joueur de l’ASV Lavaur a vécu un derby Tarnais amical compliqué (Défaite 47-7). Face à un rouleau-compresseur albigeois bien plus en avance dans la préparation, le 3/4 vauréen a courber l’échine avant que son équipe ait un sursaut d’orgueil sur un contre. A l’issue du match , l’ex joueur de Provence rugby a réagi sur la physionomie de cette rencontre et affirmé malgré un nouveau cycle, l’objectif qualification en Du Manoir, de l’ASV Lavaur. Pour le club champion de France de Fédérale 1 en 2018, l’essentiel n’est pas de partir trop vite mais à point comme le dit l’adage.

Baptiste Hecker / Crédit photo DDM

Baptiste, un derby tarnais qui a été assez rude, un 47 à 7 qui doit piquer un peu dans le cerveau. Mais bon, ce n’est que de la préparation et puis vous n’en êtes pas au même niveau de prépa actuellement entre l’ASV Lavaur et le Sporting Club Albigeois ? 


C’est ça, on n’est pas du tout sur la même longueur d’onde entre Albi et Lavaur. Albi joue la montée en Pro D2, nous, on reste en Fédérale 1 tranquillement on va dire si tout se passe bien. C’était notre premier match amical, on n’avait pas encore fait trop de contacts auparavant donc, on est tout au début de notre préparation physique même si le championnat va arriver très, très vite. C’est vrai qu’ils ont déjà fait un match contre Blagnac donc on n’était pas en phase. 


Comme on dit, le curseur n’était pas au même niveau ? 


Oui, c’est ça. 


Ce match a quand même dû être compliqué à gérer parce qu’on a vu que de suite, Albi prenait l’ascendant. Comment avez-vous fait pour ne rien lâcher et après, à la fin, pour aller chercher ce sursaut d’orgueil ? C’est un peu de cohésion du groupe ou alors, c’est vraiment qu’Albi a levé le pied ? 


Non, on a essayé de mettre en place la cohésion au sein du club. C’est le principe d’un joueur de rugby de ne rien lâcher jusqu’au bout. On s’est battus les 80 minutes, c’était sûr qu’on n’allait pas lâcher. On a essayé de les faire déjouer un peu mais c’est très difficile parce qu’ils sont déjà bien rôdés. 


On sait que pour Lavaur, l’objectif, c’est de se qualifier en Du Manoir et d’essayer de faire une belle aventure. Pour vous, qui sont les concurrents de la poule avec qui il va falloir ferrailler tout au long de la saison ? 


On n’a pas trop regardé encore. Quoiqu’il arrive, on va jouer notre saison et se faire plaisir sur les phases finales, c’est l’objectif. Les dernières saisons, ça nous a réussi alors pourquoi pas cette année encore ? Il faut d’abord se qualifier pour les phases finales et après, voir ce qu’il adviendra. 


Comme on en parlait avec Benjamin Norkowski récemment, ça s’est joué de très peu que ça ne bascule comme l’année d’avant contre Nice, en 1/8 eme Du Manoir . C’est un peu le match inverse que contre Valence où il a manqué le petit détail qui fait basculer dans le bon sens ? 

Oui, c’est ça. Le rugby, c’est fait de détails et sur les phases finales d’autant plus. On a eu énormément de réussite les années derrières qui nous ont amené notre titre et cette année, et bien, ça ne peut pas nous sourire tous les ans. 


Peux-tu nous parler, des mots du coach Hallinger après ce match amical qui a été, certes lourd en points, mais qui vous a donné quand même quelques enseignements ? 


Les enseignements sont compliqués sur un match où tu prends autant de points. On va retenir la cohésion d’équipe, de n’avoir rien lâché, d’avoir réussi à marquer en contre malgré pas mal de temps de jeu albigeois. On a réussi à intercepter, on arrive à monter toujours en défense, à essayer d’optimiser le peu de miettes qu’ils nous ont laissées. 


 On a vu quand même que vous aviez du mal à concrétiser quand vous étiez près de la ligne de marque. Il y avait du mal dans le dernier geste ? 


C’est sûr mais Albi est une grosse équipe. Ils ont un gros, gros pack de devant, je pense que c’est le fer de lance d’Arnaud Méla. Nous, on est une équipe toute neuve, on ne se connaît pas encore tous ensemble. C’est sûr qu’il faut qu’on travaille pour essayer de concrétiser nos temps forts. 


Prochain match pour Lavaur, c’est contre qui ?


Tarbes

 

Encore de l’épais et du lourd mais c’est en forgeant qu’on devient forgeron

 

On aura fait deux grosses équipes pour les matches de préparation. J’espère qu’on arrivera à mettre notre jeu en place un peu plus sur cette rencontre pour le début du championnat. 

 

Merci

 

De rien

Propos recueillis par Loïc Colombié

 


 

Un commentaire sur “#Rugby – Fed1 / B.Hecker (Lavaur) : «On est une équipe toute neuve»

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s