#Rugby – Fed1 / Benjamin Petre (SC Albi) : «On part sur une bonne base »

A l’issue du match amical entre Albi et Blagnac (33-22) lors du challenge Vaquerin, nous sommes aller à la rencontre de Benjamin Petre une des recrues du Sporting Club Albigeois. Associé avec Brio au centre avec Alphie Mafi en seconde période, et auteur d’un essai, l’ex briviste, ne boudait pas son plaisir, mais n’en restait pas moins lucide sur le chemin à parcourir pour les jaunes et noirs à l’aube de cette saison 2019-2020. Benjamin Petre, n’en oublie pas de prévenir ses adverses, il ne vient pas faire de la figuration et compte « tout donner » pour ramener les jaunes et noirs en ProD2.
Benjamin, premier match de préparation avec le Sporting, une première mi-temps assez compliquée, une deuxième mi-temps beaucoup plus aboutie. Toi, tu es rentré avec un essai à la clé. C’est tout bonus pour toi ? 
C’est tout bonus pour moi et pour l’équipe parce qu’on part sur une bonne base déjà. Après, il reste quand même pas mal de travail même s’il y a eu des hauts et des bas en première mi-temps mais aussi en deuxième mi-temps où, à la fin, on a quand même lâché défensivement. Mais après, de manière globale, ça reste un bon premier match amical. Il y a quand même pas mal de positif et un peu de choses à travailler. 
Et puis, tu viens à Albi pour te relancer, après avoir un peu mangé ton pain noir avec des blessures à répétition l’année dernière, une année compliquée. Là, d’avoir du temps de jeu avec les copains, ça doit faire du bien au moral,  » à la cabeza  » comme on dit ? 
Voilà oui, je suis venu ici pour retrouver du temps de jeu, du plaisir surtout. C’est ce que j’essaie de prendre dans des matches comme ça donc là, pour l’instant, ça a souri un peu. On verra par la suite quand les matches se durciront un peu plus. 
Parlons de tes premiers pas à Albi. Tu es arrivé il y a un gros mois. Comment s’est faite cette venue à Albi déjà et quelles sont tes impressions sur le Sporting Club Albigeois ? 
C’est Arnaud Méla qui m’a contacté avant la fin de saison dernière, qui m’a dit : » Si on monte en Pro D2, tu veux venir ? « . J’ai dit  » oui, il n’y a pas de problème « . Voilà, ça ne s’est pas fait. Quand il m’a rappelé pour venir, j’avais dit non puis après j’ai dit oui quand même parce-que le challenge est quand même beau à relever. Mes premiers pas se passent très bien, j’ai été très bien intégré. Le groupe vit bien, on est 5/6 recrues, on s’est bien intégrés et tout se passe bien pour l’instant. 
Puis, l’équation personnelle d’Arnaud Méla a dû influencer le fait que tu viennes ? 
Oui, clairement. Ca a fait beaucoup pour que je vienne, oui. 
Puisque c’est un de tes anciens coéquipiers, c’est quelqu’un qui a une certaine aura. Ca compte aussi pour toi, l’affect du coach ? 
Oui, bien sûr mais après on se connaît du rugby, on se connaît d’à côté aussi parce qu’on a des passions communes qu’on partage le week-end. Il y a le côté rugby, il y a le côté après rugby ou avant. Il faut savoir faire la part des choses : il y a Arnaud entraîneur et il y a Arnaud hors du rugby, pour moi comme pour les autres, c’est pareil. 
Parlons un peu de cette équipe de Blagnac qui va être un des concurrents à la qualification du Jean-Prat. Que peut-on tirer comme enseignement de cette équipe de Blagnac ? 
Je crois que cela ne fait que 15 jours qu’ils ont repris. Ils sont déjà bien en place défensivement, en attaque. C’est une équipe qui joue, qui fait pas mal de passes après contacts, qui est quand même assez dure à défendre. Après, une fois que nous, on arrive à mettre notre jeu en place défensivement, on voit qu’on arrive à mettre du rythme et à les bouger un peu plus. 
Et puis, il y aura aussi un autre adversaire, c’est Tarbes. Tout le monde les voyait un peu au fond du trou fin juin, là, ils ont fait un premier match amical où ils ont passé 30 grains à Tyrosse. Ca va être aussi un concurrent assez sérieux pour le Jean-Prat ? 
Oui, comme on disait, il y aura des matches faciles, il y aura des matches moins faciles. Mais je pense qu’il n’y aura pas que nous, Blagnac ou Tarbes qui joueront le haut du tableau de cette poule. Je sais qu’il y a d’autres équipes qui ne sont pas faciles à jouer à domicile ou à l’extérieur donc on verra bien par la suite. 
Et toi, qui est rompu au Top 14 et à la Pro D2, comment tu la vois, comment tu l’appréhendes cette Fédérale 1 ? 
C’est différent, ce n’est pas le même type de jeu. On sait qu’en Top 14, ça va vite, ça va fort, on prend la vidéo. La Pro D2, ça va un peu moins vite mais ça va quand même fort. Après, la Fédérale, c’est quand même assez mixte. Il y a beaucoup d’anciens, beaucoup de jeunes, c’est un peu moins homogène que les niveaux supérieurs. Mais, c’est ce qui fait aussi la beauté de la Fédérale 1 : on peut tomber sur quelqu’un qui a 15 ans de haut niveau comme sur un jeune de 18 ans qui fait son premier match. Donc, c’est quand même intéressant à jouer. 
Pour finir, ton mot d’ordre pour cette saison 2019-2020 au Sporting Club Albigeois ? 
Tout donner pour faire mieux que l’an dernier, voilà!

Propos recueillis par Loïc Colombié

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s