#Cyclisme – TDF / 19 juillet… Bon anniversaire à Christian Chaubet

Christian Chaubet fête aujourd’hui ses 58 ans… il est ne 19 juillet 1961 à Toulouse. 

Christian Chaubet sous le maillot du VSLL Castres vainqueur du Paris Roubaix amateur en 1985
Une belle occasion de revenir sur la carrière de ce garçon qui compte tenu de son potentiel et de ses qualités n’a pas été récompensée à sa juste valeur.
Dès la catégorie cadet,  Christian Chaubet montre des capacités exceptionnelles pour le sprint. Alors sociétaire de l’US Fronton, il  gagne plusieurs courses aussi bien sur piste que sur route. Ses performances attirent l’attention de VSLL CASTRES et de Jacques Esclassan en personne 
Il est engagé dans cette équipe qui verra entre autre Vénancio Teran, Pascal Andorra passer professionnels. 
En 1982, à tout juste 20  ans, il termine 3 ème des Boucles Catalanes derrière les expérimentés Bernard Pineau et Michel Duffour. L’année suivante dans cette même course, il frôle la victoire seulement devancé par Gérard Mercadie (CV Montastruc) mais terminant devant Daniel Amardheil (CV Montastruc).
Toujours durant la saison 1982, sélectionné pour la Milk Race (aujourd’hui Tour de Grande-Bretagne), il termine 3 ème des deuxième et troisième étapes. 
L’année 1985 sera celle de la consécration, Christian Chaubet remportera Paris Roubaix amateurs, succédant ainsi à Thierry Marie et montrant le chemin à Frédéric Moncassin vainqueur en 1989.
 
En 1986, Pierre Bazzo le DS de la Fagor l’engage pour 2 saisons, il retrouvera de vieilles connaissances comme le tarbais Henri Abadie, l’irlandais Martin Early qui l’avait devancé à la Milk Race ou encore Bernard Richard son dauphin de Paris Roubaix amateurs.
En début de saison il termine 2 ème d’une étape du Tour de Valence, remporte la 12 ème étape du Tour de l’Avenir après avoir terminé 4 ème du prologue devancé de 13 sec par un certain Miguel Indurain.
En 1987, toujours sous le maillot de la Fagor, il termine 2 ème de la Ronde des Pyrénées Méditerranées, battu par un certain Vincent Lavenu qui deviendra quelques années plus tard son directeur sportif… Il remporte une étape du Tour du Portugal.
En 1988, l’équipe KAS -Canal10 qui cherche a se renforcer pour épauler les leaders Sean Kelly et Eric Caritoux, recrute l’homme au physique de Paul Newman et retrouve les toulousains Jean-Marc Manfrin et Gilles Sanders. Cette année, Christian Chaubet s’illustre en remportant le 2 ème étape du Tour du Limousin.
En 1989, la Fagor qui vient d’embaucher Stéphen Roche  fera appel à ses services, avec Jean Marc Manfrin et le Saint-Albanais, Robert Forest.  Il terminera 17 ème du Tour des Flandres dans la roue de Duclos-Lassalle et  devant Sean Kelly et prendra la 2 ème place du classement général du Tour du Limoousin et la 3 ème place de la classique Chateauroux-Limoges.
En 1990, l’équipe Toshiba managé par Yves Hézard recrute Christian Chaubet, lequel aura en charge la protection des leaders Marc Madiot et Jean-François Bernard, il sera aussi un poisson pilote apprécié pour les sprints d’un jeune coureur mazamétain prometteur, un certain Laurent Jalabert.
Christian Chaubet remportera encore une étape du Tour du Limousin.
En 1991, Toshiba recrute un coureur susceptible de remporter le Tour avec Tony Rominger. Christian Chaubet est un homme majeur de l’équipe, il termine 3 ème du prologue derrière Thierry Marie et son leader Tony Rominger. Le lendemain l’équipe Toshiba domine le contre la montre par équipe, Christian Chaubet accrochera à son palmarès une victoire collective.
Cette année là, les Toshiba termineront 1er, 2 ème et 3 ème du classement général de  Paris Nice, avec Tony Rominger, Laurent Jalabert et Martial Gayant.
Au terme de cette saison 1991, Vincent Lavenu convaincra Christian Chaubet de la rejoindre dans son projet d’équipe Chazal-Vanille&Mure.
 Il retrouvera des vieilles connaissances les occitans Henri Abadie et Robert Forest. Christian Chaubet passera 2 saisons dans cette formation en construction. Il remportera 14 ème  étape de la Miller Superweek eux Etats Unis et prendra une 2 ème place au sprint à Castres de la 2 ème étape de la Route du Sud derrière Marcel Wust.
Christian Chaubet victime d’une chute spectaculaire dans Paris Roubais sous le maillot de l’équipe Chazal-Vanille&Mure.(crédit photo sportsquick)
Il terminera sa carrière professionnelle, dans l’ écurie des frères Gallopin,  Catavana-Corbeil Essonne- Cédico dans laquelle il retrouvera ses amis Marc et Yvon Madiot et Sean Kelly.
Le Tour du Limousin son Jardin.

Christian Chaubet avait un terrain de jeu favori. Le Tour du Limousin, il remportera 2 étapes en 1988 et 1990. Il terminera 2 ème du classement général en 1989 derrière le regretté Thierry Claveyrolat, qui était considéré comme un des  meilleurs grimpeurs de sa génération., mais il devancera Luc Leblanc (3ème). Toujours en 1989 il terminera 2 ème de la première étape.
3 Tours de France à son actif… Mais aussi 3 Tours d’Italie.

Christian Chaubet a participé à 3 Tours de France. En 1989, sous la maillot de la Fagor, avec Robert Forest et pour encadrer et protéger le leader Stéphen Roche. Il terminera son premier tour qu’il terminera à la 79 ème place. Puis il enchaînera aussi sous le maillot Toshiba les Tours de Francs 1990 et 1991.
Il prendra aussi le départ des Giro en 1986, 1987 et 1989  avec la Fagor 

Une reconversion dans le cyclisme.

Comme souvent les anciens cyclistes professionnels, se reconvertissent dans le domaine du cyclisme. Il n’est pas rare de voir des anciens devenir consultants (LJalabert), d’autres embrasser des carrières de  Directeurs Sportifs (Rous, Moncassin, Portal) enfin certains intègrent des sociétés d’organisations de course comme ASO (Coutouly, Loubet). Certains ouvrent des magasins spécialisés dans le cyclisme (Jacques esclassan, Gilles Sanders)
Christian Chaubet au terme de sa carrière a fait le choix de rester dans le cyclisme, mais au plus près de la formation, pour mieux dispenser ses connaissances et son savoir. Il deviendra dans un premier temps Directeur Technique Départemental du comité  du Tarn. Sous sa houlette, Maryline et Eric Salvetat (VSLL Castres, Christophe Basson ou Thibault Vassal (UV Mazamet) , ou encore les saint-juériens, Pierre Elias ou Cédric Coutouly apprendront beaucoup.
Puis depuis quelques années Christian Chaubet exerce toujours le même métier de détecteur et de formateur pour le  Comité de Dordogne.
Il n’est pas rare encore de revoir Christian Chaubet au volant d’un véhicule de l’organisation de la Route d’Occitanie, fidèle au club qui la révélé, et respectueux de ses ainés Jacques Esclassan et Francis Auriac.
Christian Chaubet, reconvertit en chauffeur de Francis Auriac sur la Route du Sud. (Crédit photo Le Tarn Libre)
Bon anniversaire… !!!

Ses équipes professionnelles :
Le Borgne.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s