#InfoTransferts – Fed1 / SC Albi : Benoit Sevestre « Je pars pour une nouvelle aventure, mais je suis de tout coeur avec le SCA »

Le jeune pilier gauche, arrivé en juin 2017 dans la préfecture tarnaise, en provenance Stado Tarbais Pyrénées Rugby, s’en va voguer sous de nouveaux horizons, la saison prochaine, après deux exercices passés sous le maillot jaune et noir.


Benoit Sevestre avec un de ses complice jaune et noir: Nicolo Ceccato.

« Quand tu n’es pas sur la feuille de match c’est toujours compliqué« 

Pour le jeune et prometteur Benoit Sevestre (23 ans), quand on lui parle de cette saison, la donne est simple :  » Oh, ça a été compliqué. C’est vrai que quand tu n’es pas sur la feuille de match, c’est toujours compliqué pour un joueur de rugby. Après c’est le jeu, c’est comme ça, c’est le choix des entraîneurs. C’est vrai que l’année dernière, ils me faisaient énormément confiance, cette année un peu moins. Faut continuer à travailler, moi je continue à travailler de mon côté et encore plus que l’année dernière pour perfectionner mes points faibles. C’est comme ça, c’est la vie d’un joueur de rugby. Des fois, tu peux être au devant, comme tu peux très vite retomber!  Le plus dur, c’est d’y rester.  »

L’ex coach du CA Lannemezan , L.Dossat, avait repéré B.Sevestre, chez les rivaux du Stado TPR /Crédit Photo DDM

 » Le manager Laurent Dossat me suivait déjà quand j’étais à Tarbes »

C’est donc naturellement que le natif de Drancy, mais qui a commencé le rugby à
l’Union Athlétique Gujan Mestras en Gironde, a décidé de se tourner vers de nouveaux challenges! Il ne cache pas avoir été séduit par le discours d’un club qui se structure pas à pas et surtout ceux de ses futurs Manager (Laurent Dossat) et Président (Gilbert Nasarre) :  » Oui tout à fait bah c’est vrai. Du coup, j’ai eu cette année difficile comme on a pu en parler et j’ai absolument besoin de temps de jeu! Mais aussi de rebondir, donc je vais aller chercher du temps de jeu du côté de Niort avec le manager Laurent Dossat, qui me suivait déjà quand j’étais à Tarbes! Il m’a vraiment convaincu, parce que j’ai aussi des copains à moi qui étaient de Tarbes qui sont partis à Niort (le talonneur Jérémy Loncan  et le centre Jean Baptiste Lamotte)! Ces mecs là ont tout fait pour que je vienne là bas, que je signe là bas. Ils m’ont garanti que je serai pas déçu humainement. Je marche beaucoup à l’affectif et vachement aux valeurs, donc ça m’a vraiment convaincu et ce sera une nouvelle aventure pour moi. »

 » C’est un club qui a plein d’ambitions »

Celui, dont il y a quelques temps, Henri Broncan disait le plus grand bien, surtout sur sa générosité et son esprit de gagneur et malgré des touches avec Cognac Saint-Jean d’Angely, ainsi que Tarbes , ne tarit pas d’éloge sur sa nouvelle destination:  » C’est un club qui a plein d’ambitions, en plus on a Lescalmel qui a signé. Ils voulaient recruter des cadres et un gros 5 de devant, ce qui leur a un peu fait défaut cette année. En parlant avec le manager, c’est une équipe qui pourrait vraiment être compétitive l’année prochaine! Et voilà moi, je veux vraiment du temps de jeu et ça peut être un tremplin pour moi pour rebondir. « . Pour le club qui a échoué de peu à arracher un ticket en Du Manoir, la progression est linéaire et le recrutement qui se dessine, démontre la volonté des dirigeant Niortais, d’ajouter de la plus valu à un groupe déjà de qualité.


Benoit Sicart Joueur du SCA et entraîneur des arrière de l’équipe Espoirs.

 » C’est un très bon gars Benoit Sicart « 

Benoit Sevestre, lui le premier, se veut en véritable renfort, et malgré peu de match en « une » , tient à rassurer sur son état de forme, grâce à de nombreux matchs avec les espoirs (entraînés entre autre par son pote et coéquipier de l’équipe 1ere, Benoit Sicart) :  » Quand j’étais pas avec le groupe 1ere, on a vu avec Arnaud (Méla) pour qu’il me fasse matcher un maximum avec les espoirs. Il a toujours respecté ça et du coup j’ai eu beaucoup beaucoup de temps de jeu en espoirs.On avait un bon petit groupe avec de bons mecs . Je pense que c’est ça qui nous a permis d’atteindre plus que l’objectif qui était le maintien et de pouvoir se maintenir dans cette poule. Elle était forcément compliquée et au final on a failli accroché la qualif, donc oui une grosse réussite pour l’équipe espoirs cette année. Et en plus avec un coach comme Benoit Sicart, c’est un copain autant qu’un coach! Alors du coup oui c’est vrai qu’il sait faire la part des choses. C’est un très bon gars Benoit, du coup ça s’est très bien passé autant pour moi que pour les autres joueurs. « 

 » Arnaud a été très clément »

Coté Albigeois, le Président Alain Roumegoux confiait ce matin, ne pas avoir fait d’entrave à ce départ, tant le joueur avait été correct envers le club, que par compréhension de son besoin légitime de temps de jeu. Et de nous confirmer, qu’il avait bien signé sa lettre de sortie, ce mardi (14 mai 2019). Benoit Sevestre, dont nous avons recueillis les propos, ce mardi (à l’issue de l’entrainement collectif), allait dans le même sens, et n’oublie pas d’y associer son Manager. Car le futur Niortais, laissait transparaître, une reconnaissance certaine, envers le club tarnais, de l’avoir libéré de son ultime année de contrat:  » Tout à fait. Arnaud a été très clément et c’est vrai qu’on en a parlé et il m’a laissé ma dernière année de libre pour que je puisse trouver du temps de jeu. Je lui ai expliqué que c’était vraiment compliqué pour moi de ne pas jouer cette année et il a été vraiment compréhensif et on a trouvé un commun accord avec le président et Arnaud. »


Arnaud Méla / Credit photo Pierre Bras

« Ce public formidable restera dans ma mémoire. »

Pour ce pilier gauche de devoir, mais qui a eu dépanné (1 match avec le SCA) à droite, les souvenirs ne seront pas amers, même si il est vrai que ceux de sa première année priment dans son esprit:  » Tous ces matches au Stadium avec ce public formidable resteront dans ma mémoire. Mais un plus particulièrement, on avait un très gros match à la maison je me rappelle contre Chambéry où on visait les 1eres place, notamment  la première place, pour aller sortir Aix. On avait livré un très gros match, très abouti. On avait mis un pied vers la première place. Ca c’était un match très très abouti pour moi et un très bon souvenir, ici, contre Chambéry, à la maison.  »


Benoit Sevestre et ses frères du pack (Mathieu André, Zaza Navrozashvilli, Anraud Feltrin et Vincent Calas)

 » On a vraiment un bon groupe de copains cette année. « 

Pour celui qui vit a part entière dans ce groupe pro du SC Albi , il sent ses frères d’armes actuels, d’attaque pour relever les enjeux et les défis colossaux qui les attendent.  » Je sens un groupe très concentré, très impliqué avec un gros supplément d’âme! J’espère vraiment qu’ils vont le faire, car on a vraiment un bon groupe de copains cette année. Je pense que ça va faire la différence dans les moments durs. » Et d’enfoncer le clou sur la cohésion qui anime cette équipe albigeoise:  » Il y a eu un gros projet de cohésion mis en place par le staff etc et les cadres ont réussi à  nous faire rentrer dans le moule! Ca a vraiment bien marché! Cette année l’effectif est quasiment inchangé, on a eu quelques départs, quelques arrivées, c’est ce qui fait qu’on est vraiment une belle bande de copains! Je pense que c’est vraiment ça , qui va primer sur les phases finales. »

 » Ca nous a vachement rapproché, vachement soudé! « 

Quand on le chambre pour savoir lequel des deux stages de cohésion (Commando 2017/A la ferme 2018) avaient été le plus fondateurs, il répond avec un sourire évocateur :  » Les deux ont été très différents, après c’est c’est vrai que ce sont deux stages qui nous ont beaucoup rapproché! C’est aussi vrai, que le stage commando a été très compliqué, on a du se dépasser etc… Cela nous a vraiment rapproché et en faire un 2e cette année complètement différent dans une ferme, où on a dormi un peu  à même la terre: J’avoue, ça nous a vachement rapproché, vachement soudé! Ca va nous aider, comme je vous l’ai dit précédemment, pour les échéances à venir!« 

 » Le 16e homme, c’est le plus important »

Benoit Sevestre, dont l’esprit vagabonde sûrement déjà du côté d’un nouveau défi au Stade Niortais, garde pour le moment, les pieds bien ancrés en terre cathare. Pour preuve, il n’en oublie pas de mobiliser le peuple jaune et noir! Il les enjoint à venir soutenir ses potes, avec qui, il a tant vécu de choses et qu’il espère quitter, un billet de ProD2 en poche:  » Le 16e homme, c’est le plus important surtout quand on joue a la maison! C’est vraiment là qu’on a besoin d’eux. Quand on a un public qui pousse derrière, ça n’a rien à voir et on a besoin d’un public qui soit mobilisé pour cette demi-finale! Il faut qu’ils nous aident à remonter en Pro D2 et moi, malgré mon départ, je suis de tout cœur pour qu’Albi remonte en Pro D2. »

Loïc Colombié

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s