#D2F / Montauban – Albi : Les jaunardes règnent sur l’Occitanie.

Les Albigeoises se déplaçaient à Montauban au Stade de la Fobio pour un derby occitan lors de la 24e journée de D2F Féminine. Les Albigeoises n’ont fait qu’une bouchée de pales montalbanaises menant dès la mi-temps 3-0.

La capitaine Arielle Roy Petitclerc et sa compatriote Carla Portillo congratule la jeune Louane Morin auteure de l’ouverture du score / Crédit Photo Vincent Cere

Le contexte

Face à une équipe jouant les accessits comme l’ASPTT FA, les filles du duo Garrigues/Galien abordaient ce derby avec la ferme intention de prendre le leadership concernant la suprématie occitane de ce groupe B de D2F. Pour Montauban, équipe aux résultats sinusoïdaux, l’ambition était simple: prendre du plaisir dans un match de gala et finir la saison en boulet de canon. 

Carla Portillo nous a gratifié d’une action individuelle d’éclat / Photo Vincent Cere

Le résumé

Pour ce derby, le duo Garrigues-Galien chamboulait les plans habituels du fait de la suspension de Manon Cazes et de la blessure d’Arnélia Koutoupot, en débutant la rencontre avec une défense à 3 (Renault-Rouzies-Mitchaï). La capitaine Arielle Roy-Petitclerc et l’avaleuse de couloirs Valentine Kirbach se positionnaient sur les cotès, tandis que Jinane Hanni occupaient un poste de sentinelle qu’elle a fait sien. Assia Sidhoum dans un rôle de 8 et 1/2 et Carla Portillo en 10 electron libre se devaient d’animer le jeu tandis que Gabriela Morales Palmero et la jeune Louane Morin avaient pour mission de peser sur la défense. L’ASPTT qui avait le week-end précédent selon notre envoyé spécial, Romain Brunot, « vendangé » nombre d’occasions en Lorraine, se faisait forte de prouver à l’assistance fort nombreuse (400 personnes) que la mire avait été ré-ajusté.  

Elles ne tardèrent pas à mettre les intentions en pratique, avec des la 11e minute, l’ouverture du score de Louane Morin , qui du haut de ses 16 ans comptabilise dores et déjà 3 buts en 4 titularisation. Avec ce but plein de sang-froid, la benjamine du groupe démontre match après match, l’étalage de son potentiel que le staff s’évertue à polir. Un quart d’heure plus tard face à une équipe Tarn et Garonnaise amorphe dont seul le trio Demarle-Braunwart-Fromantin su poser des soucis aux Albigeoises : Gabriella Morales ponctuait une action rondement menée d’un joli but, portant le score à 2-0 pour Albi. Après l’habituel flottement albigeois, les rouge et jaunes repartirent à l’assaut du MFCTG, et c’est Alexandra Renault au point de penalty, qui décochait une tête décroisé après que Gabriela Morales soit venue lui déposer le ballon sur la tête. Après avoir mangé son pain noir pendant de nombreuses saisons, l’ex joueuse d’Yzeure, voyait ce but comme la récompense de son abnégation et qui sait, déboucher sur de nouveaux horizons avec l’ASPTT FA. À 3 – 0 à la mi-temps, les joueuses de Montauban rentraient les têtes basses aux vestiaires sous le regard désapprobateur de leur fidèle public. 

Un but qui va faire du bien au moral d’Alexandra Renault-Frih qui entrevoit le bout d’une saison galère / Crédit photo Vincent Cere

Quand on demandait à la mi-temps à Patrice Garrigues le coach albigeois, comment il allait garder « la cocote minute sous-pression » on sentait bien que cela ne serait pas chose aisée. Avec un tel score (3 – 0) au bout du premier acte, tout le monde se doutait qu’un relâchement naturel intervienne. L’entame et la seconde période, le confirmèrent et le niveau de jeu baissa grandement avec son lot de déchet technique et d’imprécision. Et comme souvent, dans ce genre de match à sens unique, quand l’équipe dominatrice lève le pied, c’est celle qui produit le moins qui en tire les marrons du feu. Sur une frappe d’Herbault entrée en cours de match, Alexandra Renault-Frih se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment et détournait le ballon dans les cages d’Arsenieva. Décidément, pour Alexandra Renault-Frih, cette saison est un long chemin de croix, et le destin lui joue de bien mauvais tours. Les Montalbanaises revenaient donc, au score, et tout le stade de la Fobio se mettaient à rêver d’une fin de rencontre haletante. Mais à quelques encablures du terme, le « Carla Portillo Show » commença et la jeune Canadienne nous gratifia d’un rush « maradonesque ». Partie de la ligne médiane elle effaça 3 joueuses de Montauban, dont une d’un subtil grand pont, pour venir crucifier Pauline Barrat et porter le score à 4-1. C’est éclair de génie vint illuminer une seconde période bien terne. Pour résumer avec 5 victoires et une défaite dans les derbys, l’ASPTT règne en maître sur le football occitan.   Prochaine étape, la réception du leader, L’OM dans un match de gala qui ravira les travées du stade Maurice Rigaud. L’ASPTT 4e ex aequo avec Ambilly, en plus de son rôle d’arbitre à la montée devra face aux olympiennes gratter encore quelques points pour finir en beauté cette saison 2018/2019.

Patrice Garrigues et Clement Galien ont une part prépondérante dans l’éclatante victoire de leurs protégées / Crédit Photo Vincent Cere

Les TOPS : 

Clément Galien et Patrice Garrigues qui ont su renverser la table tactiquo/technique avec brio, malgré une pléiade d’absences. Le coup de poker des deux entraîneurs Albigeois a complétement désarçonner leurs adversaires du dimanche.

Coté joueuses : Valentine Kirbach sortit sous les ovations du public Montalbanais fut comme souvent, une des Albigeoises les plus dangereuses. Carla Portillo et Louane Morin, seulement pour le fait d’avoir « planté » font partie des satisfactions Rouge et Jaune, mais on peut y ajouter pour l’une comme l’autre, la façon dont elles ont magnifié le schéma tactique proposé par le staff. Jinane Hanni ne peut être oublié tant son apport est devenu vital dans l’entrejeu de l’ASPTT FA. Tout comme Aivï Mitchaï dont on sent qu’elle croque a pleine dent ses dernières minutes en tant que joueuse de haut niveau.

À Montauban, Marion Braunwart fut un véritable poison pour la défense des jaunardes, tant elle fit de superbe appel dans la profondeur, faisant passer de nombreuses sueurs froides à Alexandra Renault-Frih sur son couloir. Charlotte Fromantin, dans son rôle d’attaquante de pointe et capitaine a tenté tout au long de la partie de mettre son équipe sur la bonne voie, mais elle fut malheureusement trop seule. Quant à Sidonie Demarle, on notera qu’elle a réussi par instant à imposer sa patte dans l’entrejeu, malgré qu’en 1re période l’ASPTT ait remporté haut la main la « bataille du milieu ». Mention spéciale à l’entrée de Herbault qui apporta un brin de peps à une équipe de Montauban manquant grandement d’énergie et de créativité.

Valentine Kirbach sortant sous les ovations du public de La Fobio pouvait être tout sourire / Crédit Photo Vincent Cere.

Les FLOPS

L’ensemble de la prestation collective du MFCTG, qui était bien loin de l’équipe qui durant l’automne occupait le quinté de tête.  

La seconde Période en général, qui fut une purge totale, seulement éclairée par le coup d’éclat de Carla Portillo. 

Coté Albigeoise, le carton jaune de Gabriella Morales pour protestation, qui fut tout autant inutile que futile, qui plus est, pour une joueuse qui dès son premier match avait été lourdement sanctionné, pour ce genre de comportement. 

Loïc Colombié

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s