#D1F / Rodez s’offre une finale pour le maintien.

Avant le match contre Montpellier ce week-end, peu de « connaisseurs » de la D1F donnaient Rodez gagnant, et pourtant, au bout d’un match complet, les ruthénoises sont venues à bout de montpelliéraines, surement déjà en vacances. 

 

Cette victoire des ruthénoises, leur permet de s’offrir une finale face au premier relégable, le FC Metz, le mercredi 24 Avril en Moselle. 

 

Photo : Jean Louis Bories

 

 

Le contexte : 

Le match de la dernière chance, c’est par ce biais là que Sabrina Viguier a dû motiver ses troupes, tout autre résultat qu’une victoire contre le voisin héraultais, le RAF aurait mis plus d’un pied en deuxième division. 

Rodez, 10 points avant le match ; 

Lille, 15 points avant le match ; 

Metz, 16 points avant le match. 

La donne était simple, une victoire relançait clairement le RAF dans la course au maintien, sachant que Lille jouait le lendemain à Bordeaux et que Metz accueillait le Paris FC de Thiney. 

Un nul, permettait de se rapprocher, mais compliqué encore plus la situation (il fallait alors enchainer 2 victoires à Metz et contre Dijon). 

Une défaite, Rodez avait un pied en D2F à deux journées de la fin. 

 

 

Le match ; 

 

Le RAF se présente avec son équipe type, dans son fameux « sapin » en 4-3-2-1 avec Flavie Lemaitre en pivot devant pour les deux électrons libres, Cance et Noiran. 

 

De son coté, Montpellier affiche un 4-3-3 avec un trio d’attaque formé par Cayman-Gauvin-Le Bihan. 

 

 

Dès l’entame de match, on comprend très vite que Rodez a le couteau entre le dents (ce qui est normal) et Montpellier est surement venu passé une après-midi détente à Paul Lignon. 

La passivité absolue de l’ensemble de l’effectif héraultais est tellement flagrante, que dès les premières minutes Lemaitre se retrouve en face à face avec Murphy, la dribble mais n’arrive pas à conclure. 

Dès lors, Montpellier reprend la maitrise du ballon sans se montrer dangereux, on peut résumer ça à une conservation de balle, voir une passe à 10. 

 

Quelques minutes après, sur un délice de ballon de Cance, Lemaitre se retrouve de nouveau en position de face à face avec Murphy et perd à nouveau son duel en essayant de contourner la gardienne adverse. 

 

Ce n’est que partie remise ! La troisième est la bonne, sur une passe dans l’intervalle d’Austry, Lemaitre se retrouve encore une fois en face à face avec la gardienne et trompe Murphy d’un tir croisé. 1-0 pour le RAF à 5 minutes de la mi-temps, score mérité, qui aurait plus être beaucoup plus conséquent avec plus de précision dans le dernier geste pour les ruthénoises. Du coté, de Montpellier, RAS (rien à signaler) à part 2-3 prises de vitesse de Karchaoui sur son coté. 

 

 

De retour, en seconde mi-temps et surement après une remobilisation du MHSC par Jean Louis Saez, le visage montpelliérain est tout autre. 

Jakobsson remplace Torreccilla et va aller travailler le coté de Banuta qui est en grosse difficulté face à des joueuses rapides. 

 

5 minutes suffisent à Gauvin, l’internationale A, pour égaliser d’une frappe croisée qui vient tromper Garcia, immobile sur le coup. 

 

1-1 à la cinquantième. On se dit alors que la seconde mi-temps va être compliquée pour le RAF.

Il n’en fut rien ! Montpellier reprenait son train de sénateur, essayait par 2-3 frappes lointaines, bref n’inquiétait pas plus que ça la défense ruthénoise. 

 

A la 75 minutes, Sabrina Viguier décida de faire rentrer Kim Cazeau, pour apporter de la vitesse à son attaque qui, il faut le dire n’avançait plus trop (Lemaitre ressentait fortement la fatigue et Noiran n’avait plus d’essence dans le moteur). 

Noiran out, Cazeau in. 

Le « supersub » ruthénois, en 5 minutes a mis tout le monde d’accord, beaucoup de courses, tranchantes, des appels intelligents, bref un poison pour la défense héraultaise, surtout l’axe central Dekker-Sembrant très très très lent samedi après-midi.

 

A la 80 minutes, un coup franc plutôt anodin vers la ligne médiane, Austry envoie un long ballon sur ce fameux axe central, incompréhension absolue entre Sembrant et Murphy sa gardienne. Sembrant baisse la tête, et Cazeau en renard des surfaces surgit et trompe Murphy d’une volée dans le petit filet opposé. 

 

2-1 pour les ruthénoises, « l’exploit » est en marche. 

S’en suivront, 0 rébellion du coté héraultais, le bloc ruthénois en place, conserve donc cette victoire, logique et méritée 2-1 ! 

 

Il faut le signaler, depuis 2010 et la montée du RAF en D1, c’est la première victoire en D1F du RAF contre le MHSC. 

 

Une victoire qui permet de relancer le RAF dans son opération maintien, avec une finale à jouer à Metz dans 10 jours. Combiné aux défaites de Metz et de Lille tout est encore possible ! 

De son côté, le MHSC, va surement finir sa saison en roue libre, dans une saison très moyenne, actuel quatrième, ils se déplacent au Paris FC, qui se situe juste derrière eux. 

 

 

 

 

Les TOPS : 

 

La persévérance Ruthénoise ! Ils ne sont pas morts, bien au contraire, un état d’esprit irréprochable, de l’envie, voilà les arguments que Rodez montre pour aller chercher une nouvelle saison en D1. C’est tout un collectif à mettre en avant ! 

 

Laurie Cance, et sa vista, le principal atout offensif de cette équipe, en cas de maintien, le RAF pourra encore une fois, mettre en avant cette joueuse qui a tout pour jouer dans le top 5 de la D1F. 

 

La supersub, Kim Cazeau qui offre la victoire au RAF, avec une occasion = un but, et une grosse débauche d’énergie. 

 

Coté Montpellier, Jakobsson en une mi-temps a couru d’avantage que l’ensemble de l’équipe en 2. Sa vitesse a fait très mal à Banuta. 

 

Karchaoui, a essayé, en vain. Mais rien que le fait d’avoir essayé coté MHSC est en mettre en avant ! 

 

 

 

Les FLOPS

 

Les vacances ruthénoises du MHSC ou La promenade dans l’Aveyron un week-end d’Avril.

Équipe méconnaissable, certains ruthénois dans les tribunes parlaient même d’un match « arrangé ». 

On ne sait pas si le fait de se déplacer du coté de Rodez l’année prochaine enthousiasmerait d’avantage le MHSC que de se déplaçait à Metz ou Lille… 

 

Si vous avez l’occasion, aller voir le but de Cazeau pour comprendre les dires de certains supporters rouges et jaunes. 

 

Certaines joueuses pensent surement à la coupe du monde mais pour livrer une prestation telle, il faudrait déjà être dans la liste…

SapiacMan

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s