#Football – D2F / ASPTT FA -Vendenheim : Avec le printemps renaît l’espoir !

Dimanche sous un soleil radieux, le Stade Maurice Rigaud a assisté à un match enlevé et non dénué de suspense. Les jaunardes de l’ASPTT Football de l’Albigeois ont fait étalage à leur public du regain de forme entrevu à Nancy, face à une jeune mais joueuse équipe de Vendenheim.

Credit photo Vincent Cere

Le contexte :

Ce match était un véritable duel pour la 4e place de ce groupe B de D2F. Vendenheim indéboulonnable 4e depuis de nombreuses semaines, savait très bien que le faux-pas en terre cathare, aurait comme conséquence de totalement relancer les ex-pensionnaires de D1F. Pour l’ASPTT Albi (8e) après un score de parité (2 – 2) « revitalisant » acquis le week-end précédent en Lorraine, il était l’heure de confirmer.

Credit photo Vincent Cere

Le résumé :

Les Albigeoises ne démarrèrent pas les tambours battants, à contrario des deux dernières rencontres à domicile (ASSE/GF38) et laissèrent la possession du cuir aux visiteuses durant les cinq premières minutes. Laissant les Alsaciennes lâcher les chevaux, et faire couler quelques sueurs froides aux spectateurs, les filles du duo Garrigues/Galien commencèrent à poser leur empreinte sur ce match. Les capacités de percussion de Carla Portillo, la vitesse supersonique de Valentine Kirbach et la maestria d’une Jinane Hanni dont les dribbles chaloupés donnent parfois l’impression d’un ballet de danse : furent les prémices d’un dimanche joyeux placé sous le signe de la victoire retrouvée. 

Crédit photo Vincent Cere

Dès la 15e minute, lancée par un superbe ballon piqué en profondeur de Gabriela Morales Palmero, Valentine Kirbach venait enfumer la charnière centrale alsacienne et ponctuer d’un but, son face-à-face avec la portière du FCV. Les Albigeoises pouvaient commencer à jouer relâché et pratiquer un « football plaisir » qui ravissait le public malheureusement trop peu nombreux (100 à 200 personnes). Alors qu’on sentait la « Team rouge et jaune », maître de ce match, les filles du président Espié retombèrent dans un de leurs péchés mignons : un relâchement tout aussi subite qu’impromptu. Car de la 35e à l’entracte, c’est bel et bien le FC Vendenheim qui mena la barque. De fébrilité en mauvais choix, les locales reculaient jusqu’à rompre à la 45e+2. Kristina Pantelic, de retour dans un club, où elle a gardé de nombreuses attaches, se rappelait aux bons souvenirs de ses anciennes coéquipières. Sur un coup-franc magistralement tiré dans les dernières secondes du 1er acte, l’internationale Serbe touchait du bois (la transversale) et sa coéquipière Eva Gosselin n’avait plus qu’à catapulter la balle au fond des filets, au milieu d’une défense amorphe. Pis, quelques secondes plus tard, c’est le poteau qui venait sauver Olesya Arsenieva, la portière de l’ASPTT, et toute une équipe qui aurait pu payer comptant ces 10 minutes de « Trou d’air ».    

Crédit photo Vincent Cere

Les coachs Patrice Garrigues et Clément Galien, rentraient au vestiaire avec l’œil noir et on peut allègrement imaginer la littérature qui fut chantée à l’heure des oranges. Cela fut sûrement salvateur, car dès le retour des vestiaires, l’ASPTT assenait un coup de massue à de valeureuses mais fébriles visiteuses. Carla Portillo débordait sur le flanc droit et en bout de course arrivait à trouver un corner, dont Valentine Kirbach prenait la charge. L’Ardennaise plaçait un ballon rentrant au premier poteau, que tout le monde pensait facilement captable par Hurbain la gardienne du FCV. Mais cette dernière pas inspirée dimanche, voyait le ballon lui glisser comme une savonnette entre les mains et la jeune (16 ans) mais roublarde Louane Morin, n’en demandait pas tant et catapultait le cuir au fond des cages. 2 – 1 pour Albi, et second but en autant de matches, pour la benjamine du groupe, qui était copieusement félicitée par ses coéquipières. Mais le calvaire de la portière des Fédinoises ne faisait que commencer, car une quinzaine de minutes plus tard, sur une action anodine Goetz ne s’entendait pas avec sa gardienne et la gratifiait d’un magistral grand pont. Valentine Kirbach, au four et au moulin ce dimanche, n’en demandait pas tant, et profitait de l’aubaine pour récupérer la « Gonfle » et inscrire un doublé. La fin de match fut sereine pour l’ASPTT FA entre autre grâce à une Olesya Arsenieva décisive sur les occasions que réussirent à se procurer les filles de l’Est de la France. Malgré une « Kitcha » Pantelic rayonnante dans l’entre-jeu les Fédinoises ne reviendront jamais dans le match et ce dernier se concluait d’un 3-1, ré-enchantant la fin de saison albigeoise.   

Analyses et projections:

Albi remonte donc à la 6e place, à seulement deux petits points de leurs adversaires dominicales et peut ambitionner chiper la 4e place aux alsaciennes en cas de « perf » en Lorraine (ESAP Metz) ce dimanche. Après un hiver un brin rude et sinistre, avec les bourgeons du printemps l’espoir et le sourire sont de nouveau de mise dans la préfecture tarnaise.  

Pour Vendenheim, sans avoir démérité dans le jeu, la fébrilité de leur gardienne ainsi que de leur défense, fut un véritable écueil pour espérer mieux. Cette défaite marque un sérieux coup d’arrêt à un groupe certes jeune mais bourré de talents ! 

Crédit photo Vincent Cere

Les tops:
Valentine Kirbach survola ce match tant statistiquement (2 buts et une passe décisive), que dans le jeu. Utilisant sa capacité de débordement à bon escient, tout en ne rechignant pas à la besogne défensive, elle fut une des grandes architectes du succès rouge et jaune. Carla Portillo dans son rôle d’électron libre/dynamiteur permis souvent de désarçonner le bloc fédinois et d’amorcer de nombreux raid durant 90 minutes malgré son « petit moteur ». Jinane Hanni dont beaucoup avait regretté l’absence pour la réception du GF38 (suspension), conforta ce pré-requis, en mettant la « misère » à l’entre-jeu du FCV, à coup de râteau et autres roulettes, sans en oublier ses taches défensives. Olesya Arsenieva qui aime à dire qu’une gardienne se doit « d’être décisive », peut être satisfaite de sa prestation. Par deux fois, elle sauva la « maison ASPTT », dont une sortie à la lisière de sa surface, conclut d’un superbe arrêt digne d’une gardienne de Hand. Un coup de cœur, pour la jeune Louane Morin, qui rend au centuple la confiance accordée par ses coachs, en claquant un second but en deux titularisations : ce qui peut laisser présager des lendemains qui chantent pour l’originaire de la vallée du Rhône. Mention spéciale au staff albigeois qui en faisant primer l’esprit collectif aux individualismes a su redresser un navire à la dérive, et engranger 4 points en deux matches qui placent l’ASPTT aux portes de la 4e place.

Coté Vendenheim, certains diront qu’au #MagSport, tout comme une bonne partie du public de Rigaud, nous avions les yeux de chimère pour le retour de l’enfant prodigue Pantelic, mais « Kitcha » comme tout le monde la surnomme dans le Tarn fut bel et bien un des phares de cette sympathique et joueuse équipe Alsacienne.

Crédit Photo Vincent Cere

Les flops:

Coté ASPTT, on ne peut omettre de souligner, la baisse de régime coupable des 10 dernières minutes du 1er acte, qui a amené le but fédinois. La constance et la concentration sont des axes de progression latents de ce groupe, qui a souvent du mal à gérer la transition temps forts/temps faible. 

Coté Vendenheim, comment ne pas mettre à l’index Hurbain la portière alsacienne et sa charnière centrale, tout comme l’ensemble de la défense des blanches et noir, tant elle furent le talon d’achille de leur équipe. 

À noter dans les flops, le zèle outrancier de Mme l’Arbitre qui distribua comme des petits pains les cartons (6) alors que le match s’est déroulé dans une atmosphère sereine avec deux équipes joueuses et sans agressivité excessive. La dame en noir avait sûrement envie d’exister dans ce match, mais elle n’a pas choisit le bon levier ! 

Fiche technique:

ASPTT FA 3 – 1 FC Vendenheim

Buts: Kirbach (15e et 62e) et Morin (47e) / Gosselin (45+2e) pour FCV.

Cartons jaunes :  Burtin (7e),Cazes (72e), Roy-Petitclerc (75e) et Mitchaï (89e) pour Albi / Freckaus (49e) et Goetz (70e) pour Vendenheim.

Réactions:

Patrice Garrigues (Coach ASPTT FA) à la mi-temps :

» C’est inadmissible que l’on soit à 1-1 à ce moment là du match! . »

Arnélia Koutoupot à la mi-temps (Joueuse ASPTT FA) :

« Il faut se lâcher en seconde période , prendre des risques et ça va passer tout seul!. »

Louane Morin (ASPTT Albi):

« Je suis très heureuse d’avoir marqué ces 2 buts en et d’être titulaire depuis 2 matchs! »

Clément Galien (Coach ASPTT FA) :

« L’ASPTT à l’assaut de la 4eme place dimanche prochain à Metz ! »

Kristina Pantelic (FC Vendenheim):

« On va se battre jusqu’au bout pour la quatrième place et que le meilleur gagne!  »

Article rédigé par : Loïc Colombié

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s