#Football / Le GF38 peut-il y croire ?

Les Grenobloises s’apprêtent à écrire l’Histoire de leur club, le GF38. Ce Dimanche 10 Mars, elles reçoivent l’Olympique Lyonnais, la plus belle équipe mondiale, au Stade des Alpes, pour le compte des demies-finales de la Coupe de France Féminine.

Dans cette Coupe de France, Grenoble a commencé par du costaud en sortant le leader de la D2 à cette époque, Yzeure avant de s’imposer facilement face à des équipes inférieures : Alès et Chilly. En 1/8ème vient le tour d’Avignon (R1) puis de Dijon (D1) avec deux qualifications aux tirs au but. Les voilà maintenant en 1/2 finale de cette compétition, qui l’eut cru fin Décembre, lorsque cette équipe naviguait dans le ventre mou de la D2 ? Pourtant le GF38 démarrait cette saison avec un seul objectif : la montée en D1. C’est finalement avec la Coupe de France que Grenoble montre l’étendu de son talent. Néanmoins, face au leader de la D1, quelles sont les motifs d’espoir de cette équipe ?

Les Grenobloises devront s’arracher pour tenter de contrer l’armada lyonnaise | © LSD

Son tacticien, Nicolas Bach

Pas de grande histoire sans grand entraîneur. A 37 ans, Nicolas Bach mène sa troupe d’une main de maître en Isère. Le natif du Vanuatu est déjà passé par Gap, Grenoble, la Nouvelle-Calédonie puis se consacre plus particulièrement au football féminin avec Claix puis Rodez. Après quelques saisons en terre aveyronnaise, il revient à Claix et le projet du GF38 sort de terre. Un projet dans lequel il s’évertue à développer un projet solide autour d’une équipe ambitieuse et d’un club solide.
Cette saison, il a fallu du temps pour que cette équipe trouve ses repères et tourne à plein régime mais il semble que Grenoble exploite l’ensemble de son potentiel au meilleur des moments car il n’en faudra pas moins pour tenter de faire vaciller le monstre lyonnais. Lors de son 1/4 de finale, l’entraîneur grenoblois avait étudié, disséqué le jeu dijonnais afin de créer une partition que ses filles avaient joué à la perfection. Tacticien de talent, il a réussi à entraîner ses protégées dans une dynamique étincelante pour les persuader que l’exploit était possible. Sur cette rencontre équilibrée, Grenoble a plié à plusieurs reprises mais n’a jamais rompu posant même de gros problèmes à l’arrière-garde Trévisan-Cuynet par l’intermédiaire de ses atouts offensifs majeurs, Pilar Khoury et Sandrine Brétigny.
A coup sûr, Nicolas Bach proposera encore une fois un plan machiavélique pour tenter de créer un exploit retentissant.

L’entraîneur grenoblois va s’employer pour tenter de contre l’OL – © Foot d’Elles

Un effectif expérimenté et talentueux

La qualité de la D2 Féminine progresse et Grenoble en est l’exemple parfait. Dans son effectif, du talent, du travail et de l’expérience.
Dans le but, Cindy Perrault compte plus de 20 sélections dans les équipes de France jeune, une saison en D1 avec Albi et aujourd’hui, le capitanat du GF38. Sans compter son expérience acquise du côté de l’Olympique Lyonnais où elle a fait sa formation.
Derrière, Mbala, Da Cunha, Grange tiennent la baraque avec l’aide d’Angélique Schlepp, récemment arrivée d’Albi. Avec ses 5 saisons passées en terre tarnaise, elle a prouvé qu’elle était un maillon fort sur le flan gauche grenoblois, apportant toute sa grinta et sa combativité.
Au milieu, l’animation prend forme autour de Elisor, Navas, Bueno et Boilard. Salomé Elisor, formée à Lyon et passée par L’OM, la saison passée, apporte son aisance technique dans le coeur du jeu. Laureen Navas, c’est la travailleuse de l’entrejeu, plus de 12 saisons avec l’équipe première soit plus de 222 rencontres, une fidélité remarquable en plus de son rôle de plaque tournante au sein de l’effectif grenoblois. Margaux Bueno, formée à Montpellier puis partie s’acquérir à Guingamp, à 23 ans, elle compte plus de 5 saisons en D1 pour presque 100 caps avec le maillot rouge et noir. Format de poche, elle est tout aussi capable d’anéantir son adversaire par son activité que de placer ses attaquantes sur orbite. Enfin, Gladys Boilard, c’est plus de 60 rencontres de D1 avec Soyaux et Albi, une montée en D1 avec Soyaux lors de la saison (2010-2011) et près de 100 matchs de D2. Véritable poison pour son adversaire, elle preuve d’une combativité et d’un engagement à toute épreuve. Elle aura à coeur de montrer ce qu’elle sait faire face à Marozsan lors de cette 1/2 finale.
Devant, la force de Grenoble, c’est la complémentarité de son duo : Khoury – Brétigny. L’expérience, le calme, l’efficacité de Sandrine Brétigny qu’on ne présente plus et la générosité, la vitesse et la puissance de Pilar Khoury, l’ancienne Albigeoise, pas avare d’efforts qui donnera tout pour tenter de destabiliser l’arrière-garde lyonnaise.
En résumé, effectif qui ne détonnerait pas en D1 Féminine …

La joie des Grenobloises suite à leur qualification à Dijon – © Vincent POYER – DFCO

La magie de la Coupe de France

On se souvient encore des exploits qu’ont réalisé Quevilly ou Calais, dans cette compétition, chez les garçons. Il en est de même pour les filles avec une récente demie-finale pour Rouen alors en D2 lors de la saison 2014-2015 ou encore Hénin-Beaumont (R1) lors de la saison 2016-2017. A l’image d’un football féminin qui tend à niveler son niveau avec un perfectionnement tactique, une charge de travail physique égale pour la majorité des équipes de D2 et l’élite féminine et des qualités techniques équivalentes, la décision ne se fait plus que sur l’engagement, la motivation et la détermination au sein des premières divisions françaises. Pour y croire, Grenoble peut se souvenir de la performance du LOSC, récemment au Groupama Training Center face à l’OL. En effet, les Lilloises s’étaient inclinées sur la plus petite des marges et peuvent avoir des regrets au vu du nombre d’occasions vendangées. Un motif d’espoir supplémentaire pour le GF38 qui s’apprête à écrire une des plus belles histoires du football féminin.

R.B.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s