#Football – D2F / ASPTT FA-ASSE: les albigeoises tombent les armes à la main.

Lors de la 15e journée en retard de division 2 féminine, les « jaunardes » du duo Galien/Garrigues ont tenu la dragée haute aux leaders de cette poule B: Saint-Etienne. Dans un match à haute intensité, l’ASPTT FA fit douter les filles du Forez tout au long de la partie, ne craquant que dans l’ultime 1/4 d’heure. Malgré un score sévère, de grands enseignements pour le futur pourront être tirés tandis que l’état d’esprit plein de bravoure, devra être cultivé. Une ombre au tableau : l’ASPTT FA redescend à la 6e place.

A l’image de Carla Portillo l’ASPTT n’est pas passée loin d’arracher un beau résultat/ Crédit photo : Vincent Cere

Le contexte :

L’ASPTT football de l’Albigeois abordait ce match emplit de confiance, après une victoire avec style face à l’ASPCR qui avait marié le plaisir et l’efficacité. Dans sa quête de rejoindre le tiercé de têtes, les filles du président Espié, savaient pertinemment que ce match était la croisée des chemins. Coté Stéphannoises, on appréhendait grandement cette rencontre, car revêtant une importance capitale pour l’accession en D1F, mais dans un contexte compliqué, car les « Vertes » n’avaient plus joué un match officiel depuis 1 mois. 

Le résumé :


Les Albigeoises rentrèrent dans ce match de gala, telle des guerrières, voire des mortes de faim, ce qui surpris un brin des Stéphanoises qui à l’aller avait outrageusement dominé le 1er acte. Manon Cazes en mode commando, donnait le ton de ce match dès la seconde minute, en marquant au fer rouge, la star internationale B des « Vertes », Kely Gago, dans un duel dévastateur,mais réglementaire selon Mne l’arbitre. Olesya Arsenieva , elle montrait une sérénité dans les sorties, dès la première occasion des files du Forez, en s’imposant dans les airs au milieu des crânes adverses. Quant à Carla Portillo, qui avait un bâton de dynamite dans chaque jambe dimanche, elle mettait au supplice, Laura Condon (de retour sur ses terres) ainsi que la charnière centrale.
 Si vous y rajoutez une Jinane Hani en mode tour de contrôle, et une Valentine Kirbach qui déboulait tel un rafale sur son coté gauche, vous comprendrez aisément que Saint-Etienne ne passa pas un premier 1/4 d’heure des plus confortable. Dans un match ou l’intensité n’avait par moment rien à envier aux joutes de D1F, Mme l’arbitre après la Blessure de Ninon Blanchard, dû même calmer les esprits, pour que cette véritable guérilla de l’entre-jeu ne vire pas à la boucherie. 

« Un rythme endiablé »

Mais au-delà d’un engagement, et d’une détermination sans faille, les jaunardes surent aussi relever le défi du jeu, face à une équipe de l’ASSE réputée pour son aisance technique. Malgré les premières températures printanières, qui consommaient les corps, le rythme restait endiablé durant tout le premier acte, et c’est quasiment avec stupeur que tout le monde rentra sur un score vierge (tant ce beau 1er acte aurait méritait un but).

Le coach stéphanois, ne s’en cachait pas à la mi-temps, les Albigeoises avaient « bougé » les vertes, et les murs des vestiaires de Rigaud ont sûrement trembler. De retour des « oranges », le match repartit sur les mêmes bases, et l’ASPTT FA, tentait vaille qui vaille de faire sauter le verrou d’une défense stéphanoise emmenée par la combative Charlotte Gauvin. Mais alors que Rigaud, commençait à rêver d’une victoire de prestige pour ses protégés, les filles du duo Garrigues/Galien commençaient à payer leurs débauches d’énergie, et connurent un trou d’air d’un 1/4 d’heure (55e/70e). 

Crédit Photo http://www.asse.fr

« Jesus Crucifie l’ASPTT»

Voyant que les favorites à l’accession en D1F, commençaient à prendre le match en main, à l’image d’une Laura Condon qui monta en puissance tout le long du match : les coachs albigeois firent du coaching (entrée de Rouzies, Sidhoum et Burtin). Alors que cet apport de sang neuf, commençaient à faire son effet, Jésus (véritable poison avec Gerbhi) vint crucifier les jaunardes. La fébrilité de la défense albigeoise (Bezombes et Mitchai) lors des occasions précédentes (bien rattrapées par une Arsenieva parfois en mode Kamikaze) fut rédhibitoire pour espérer mieux. Jésus atout offensif majeur des Stéphanoises, profitait d’une bévue d’Aivi Mitchai (habituellement pas coutumière du fait) pour placer un tir croisé imparable, qui permettait aux foreziennes de respirer (1-0 75eme). L’ASPTT joua alors le tout pour le tout, se déséquilibrant un brin, mais était très proche via Carla Portillo: de revenir dans le match.Décalé sur la Gauche, la Canadienne de poche, placé une semi-volée qui rasé le montant de la portière de l’ASSE. Le train venait de passer pour l’ASPTT, car dans les arrêts de jeu, alors que la tension était à son comble Kely Gago (pourtant pas très vue dimanche et muselée par Koutoupot et Cazes) venait doucher les dernier espoirs sur un but en contre (2-0 94e). Comme le déclarera la capitaine Albigeoise, Arielle Roy-Petitclerc, à l’issue du match: « Malgré la défaite, cette performance démontre bien qu’on est pas loin du niveau D1. C’est un signe encourageant pour le futur et les années à venir. Quand on joue comme cela, on a rien a envier aux autres équipes du haut de tableau de la D2. Présentement, un match nul aurait été équitable ». Pour Laura Condon cotée, ASSE, l’essentiel était dans le résultat: « On reprend notre fauteuil de Leader, et on est toujours en course dans notre objectif… La D1F ». Dimanche, pour les amateurs de foot en Albigeois, beaucoup se disaient qu’il est des défaites, qui ont parfois des goûts de victoires. 

Les jaunardes ont démontré une belle résistance face à l’ASSE. Crédit photo Mike Photographe

Analyses et projections:

Albi redescend à la 6e place suite a cette défaite et voit sûrement le trio de tête s’envoler définitivement. Maintenant, place dimanche à un déplacement périlleux en lorraine pour les Albigeoises, face à une équipe qui jouent certes le maintien, mais qui sait faire preuve d’un esprit de résilience hors pair. Pour preuve, les Messines avaient réussi aux forceps après une nuit de voyage en bus, à arracher le match nul à Rigaud au mois d’octobre dernier. Un traquenard lorrain attend des rouge et jaunes re mobilisées et qui depuis deux semaines, montrent un visage qui leur sied mieux. Mais aucun relâchement ne pourra être concédé, car après ce déplacement, les filles du Président Espié, recevront l’équipe en forme du Moment : Grenoble. Une rencontre qui sera un véritable juge de paix avant la dernière linge droite de ce championnat.

Pour l’ASSE, pour une fois, on ne voyait pas la vie en vert, mais plutôt en rose : car non loin d’exploser en 1re période, les stéphannoises ont su sans s’affoler, attendre leur heure et faire preuve d’une maturité collective salvatrice. Un comportement digne d’une équipe de D1F. Ca tombe bien, elles sont au terme de ce match, à nouveau les leaders de la poule B de D2F et tiennent plus que jamais la corde pour l’accession. Dans le Forez, on commence à sérieusement à se dire : « Que le retour dans l’élite n’a jamais été aussi proche ». 

Les tops:  

Coté Albigeois, il est à mettre en exergue la prestation XXL de Manon Cazes, qui à l’inverse de ses dernières copies, à mis une envie, une abnégation et une agressivité saine dans ses duels, portant la défense albigeoise à des sommets pendant plus de 70 minutes. Respectueuse du schéma établi, elle fut une des locomotives de la guérilla qu’on imposé les Albigeoises à l’ASSE. Carla Portillo, dans la droite lignée de sa prestation face à l’ASPCR fut un véritable électron libre, percutant entre les lignes foreziennes. Avec un brin plus de réussite, elle aurait pu ramener les siennes à 1-1 et qui sait rendre les ultimes secondes de ce match incandescentes. Quant à Jinane Hani malgré un trou d’air entre la 55e et la 70e(à l’image de l’équipe) , elle fut une fois de plus la plaque tournante de l’entre-jeu, dans un rôle de sentinelle dont elle a fait son pré-carré. Chez les visiteuses de l’ASSE, la capitaine Charlotte Gauvin fut la fer de lance d’une défense qui a souffert en 1re période. Dédoublant souvent, elle permit à maintes reprises sur son côté d’apporter le danger, tout en ne galvaudant pas ses taches défensives. Dans son sillage, on notera la grosse activité de Jésus et Gerbhi qui furent à l’origine de toutes les actions chaudes du match. Mention spéciale pour Jésus qui a fait tourner le match en inscrivant un but plein de sang-froid et de spontanéité. Quant à Laura Condon, même s’il mit quasiment une mi-temps pour rentrer dans un match au contexte émotionnel particulier (Retour dans son ancien club ), elle fut un des rouages essentiel de l’entre-jeu Forezien. 

Jinane Hanni est devenu depuis cet automne, la plaque tournante de l’ASPTT / Crédit photo Vincent Cere

Les flops: 

Laurie Bezombes et Aïvi Mitchaï victime d’une fébrilité subite, aux alentours de la 55e minute, ont malheureusement remis l’ASSE dans le sens de la marche. Alors que le rouleau-compresseur vert, commençait à essorer les Albigeoises, les deux défenseures de l’ASPTT sous pression, ont multiplié les relances hasardeuses pendant une dizaine de minutes. Une baisse de régime inhabituelle pour ses taulières de l’arrière-garde jaunarde, qui a sûrement fait pencher la balance en faveur de Saint-Etienne, car comme le dit le dicton : « Ce genre de matchs se jouent sur des détails ». Autre grosse déception coté Albigeoises : la néo internationale U18, Marjorie Delonca, qui a pu mesurer tout le chemin qui lui reste à parcourir pour toucher du doigt le haut niveau. Dans un match qui allait à mille à l’heure en 1re période, la jeune pousse albigeoise s’est montré trop emprunté et à manqué de vitesse d’exécution pour réellement peser sur la défense de l’ASSE. Un match que l’originaire de la région castraise, devra garder en mémoire pour franchir un nouveau palier. 

Coté Stéphanoise, malgré un but en contre dans les ultimes secondes, purement dans son style alliant puissance et vitesse, Kely Gago fut quasiment inoffensive durant toute la partie. Bien enfermé sur son coté gauche par une doublette Cazes-Koutoupot maniant le marteau et l’enclume à merveille, la perle Stéphanoise n’a fait qu’illusion au Stade Maurice Rigaud dimanche. 

Un seconde période compliqué pour l »inoxydable Mitchai / Crédit photo ASPTT FA.

Fiche technique:

ASPTT FA 0 – 2 ASSE

Buts:  Jésus (75e) et Gago (94e) pour Saint Etienne.

Cartons jaunes : Delonca (40e) pour Albi / Fauré (36e) et Gerbhi (89e) pour Saint Etienne.

Composition ASPTT FA

Olesya Arsenieva, Aïvi Mitchaï, Manon Cazes, Laurie Bezombes, Arnélia Koutoupot (Assia Sidhoum 80e), Jinane Hanni , Valentine kirbach, Gabriela Morales (Alexia Burtin 85e), Carla Portillo, Arielle Roy-Petitclerc (Cap), Marjorie Delonca (Manon Rouzies 67e ) .

Non utilisées :   Alexandra Renault Frih et Féline Cadot

Entraîneur : Patrice Garrigues/Clément Galien.

Composition ASSE:


Geurts – Digonnet, Blanchard (Multari, 30e), Marichaud, Gauvain (c) – Condon, Gherbi, Blanc-Gonnet – Chaumette (Strode, 65e), Jesus, Gago.

Non utilisée : Maurice et Lévy

Blessure(s):  Ninon Blanchard (Genou).

Entraîneur : Jérome Bonnet.

Réactions:

Patrice Garrigues (Coach ASPTT FA) à la mi-temps :

  » C’est un match de très bon niveau de D2F il y a de l’engagement, de l’intensité du niveau technique: c’est conforme à ce qu’on s’attendait. »

La réaction de Patrice Garrigues à la pause au micro du #MagSport

Clément Galien (Coach ASPTT FA) :

« C’était un compbat des deux cotès, ça s’est joué à un détail, le second but est anecdotique: Les filles méritaient mieux. Le trou d’air en en seconde période ? Difficile à expliquer! J’en prends ma part de responsabilité en tant que « prépa physique ». Il faut surtout souligner que les filles ont fait un très bon match »

Samuel Fau (Coach Adj ASPTT FA) :

Samuel Fau est attentif actuellement à parfaire l’animation offensive lors de travaux spécifiques/ Crédit photo Mike (Photgraphe)

« La diférence entre nous et Saint-Etienne? Nous ont a eu 3 départs au mercato hivernal quant eux, ils ont enregistré 3 arrivées. Plus trois, moins trois, vous l’avez-là, la différence entre elles et nous… On va maintenant à Metz pour faire un résultat, et essayer de rebondir comme d’habitude en se plongeant toute la semaine dans le travail »

Assia Sidhoum (ASPTT ALBI):

« Je crois pas qu’ils nous aient surclassé, je crois pas qu’on ai été ridicule, on aurait peu-être dû plus jouer notre football comme la semaine dernière. Ces matchs se jouent à des détails, et on le perd sur des petites erreurs: c’est le foot… »

Jérome Bonnet (Coach ASSE) :

A la mi-temps au micro du #MagSport – RadioAlbiges: « Elles font leur match, nous on fait pas notre match! On va essayer de rectifier des choses surtout dans l’impact physique et la circulation de balle! « 

A la fin du match sur http://www.asse.fr

"Quand les filles ont cet état d'esprit, je ne vois personne nous priver de victoire."

« On a dû changer notre plan de jeu et utiliser d’autres armes pour venir à bout de cette équipe d’Albi qui nous a opposé un véritable combat mais ç’a bien fonctionné. Tant mieux, se réjouissait l’entraîneur stéphanois, car l’objectif était de mettre notre calendrier à jour et de reprendre la première place. La victoire a été difficile mais elle est méritée, c’est une vraie satisfaction car les filles ont su répondre présent et aller au bout des choses. Quand elles ont cet état d’esprit, je ne vois personne nous priver de victoire. C’est le genre de match qui continue à forger le mental du groupe, c’est important pour la dernière ligne droite.« 

Laura Condon (ASSE) :

« Tout n’a pas été parfait, mais le principal c’est de repartir avec les 3 points et la victoire pour continuer vers notre objectif (la D1F) !  » 

Laura Condon au micro du #MagSport

Article rédigé par : Loïc Colombié

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s