#Football – D2F / ASPTT FA-ASPCR: la déferlante rouge et jaune.

Lors de la 19e journée de division 2 féminine, les « filles » du Président Espié ont littéralement fait imploser les Portésiennes en seulement une mi-temps. Impériale dans les duels, éclairées dans l’orientation et l’animation du jeu, les jaunardes ont répondu sur le pré aux critiques et aux doutes qui s’immisçaient depuis quelque temps(4-1). Portet sur Garonne peut dores et déjà se considérer comme relégué, tandis que l’ASPTT FA fait la belle opération comptable du week-end en remontant à la 5e place.

Le contexte :

L’ASPTT football de l’albigeois était au bord de la crise hivernale à l’aube de ce match face à la lanterne rouge. Pour les voisines hauts Garonnaises de l’ASPCR, on faisait se déplacement avec l’énergie du désespoir. Avec seulement 2 pts en 19 journée l’AS Portet Carrefour Récébédou, espérait profiter du trou d’air albigeois , pour se laisser une part aux rêves.

Le résumé :

Les Albigeoises démarrèrent tambours battants cette rencontre, acculant Portet sur Garonne dans sa moitié de terrain. Les consignes de Patrice Garrigues et Clément Galien, de rythmer le jeu et d’imposer beaucoup d’intensité dès l’entame, furent respectées à la lettre. Avec un 4-1-4-1, le staff technique tentait, le pari face à une équipe dite plus faible, d’un bloc irrémédiablement plus haut qu’à l’accoutumé. Et cela fit « Banco » dès la 5e minute, où une Carla Portillo retrouvée, mis en feu la défense adverse. Après une série de crochets, qui désintégrât la défense de l’ASPCR, l’attaquante de poche canadienne, décocha un tir dévié qui trompait Riet. Au vu de cette domination outrageuse, c’est tout naturellement que Valentine Kirbach, véritable « TGV » de cette ASPTT en mode résurrection, allait inscrire un second but à la 18e minutes, d’un tir croisé en bout de course. 

« Le ASPTT Show »

Victime, d’un brin de suffisance, la charnière centrale Cazes/Rouzies se fit punir par une Falcou opportuniste qui saisissait là, l’occasion de ramener les siennes dans le match (2-1 à la 34e). En effet sur un second ballon, la défense albigeoise, un brin dilettante se regardait, et laissait la joueuse de Portet passer dans un trou de souris, en concluant le tout d’un lob sur Arsenieva. Cette piqûre de rappel, n’entama pas la marche triomphante des rouge et jaune, toujours maître du cuir et souveraine dans les duels. Le « ASPTT Show » continuait, avec des séquences à une touche de balle, agrémentées de quelques passes à l’aveugle et d’ouverture en profondeur assassines. Tout cela donnait à ses tuniques jaunes, un doux air du grand FC Nantes de « Coco Suaudeau », version féminines. Le 3e but en est la quintesence: sur un pressing haut de Morales, Hanni, Shidoum, Portillo, Roy-Petitclerc combinaient à merveille, le tout conclut d’un magnifique tir croisé de la capitaine québécoise (3-1 à la 42e). Tout un symbole, d’un esprit d’équipe retrouvé.  

« Le Bijou de Morales»

Au retour des vestiaires, les Albigeoises commencèrent à gérer le match tout comme le staff, qui fît un brin de coaching pour préserver ses ressources (la sortie d’Hanni qui était sous le coup d’un carton jaune en est l’exemple). Coté Portet, malgré la certitude d’une défaite inéluctable, on lâchait rien, et les joueuses d’Emma Davezac, tentait de combler leur déficit technique, en tentant de ré-hausser l’engagement physique. Mais cela était en vain, et n’empêcha pas l’ASPTT de corser l’addition. Tout d’abord Arielle Roy-Petitclerc, (qui a formé une Canada Connection détonante avec Sidhoum et Portillo), loupé l’immanquable. Alors quelle avait marqué un but dans un angle compliqué (42e), elle reprenait une offrande de kirbach, d’une somptueuse demi volée à bout portant, avec bien moins de réussite. Riet trouvait là l’unique occasion de s’illustrer d’un arrêt réflexe mais renvoyait le cuir sur la Capitaine albigeoise. Malheureusement celle-ci, loupait cette seconde aubaine: sa frappe échouant au ras du poteau droit.

Mais à la 55e sur un coup franc, excentré sur la droite, Morales éclaira le match de sa classe. La joueuse Ibérique réalisa le « bijou » du match, en logeant le ballon, dans la lucarne opposé. 4 – 1 l’ASPTT FA tenait son match référence de 2019, et l’on pouvait voir à nouveau les sourires éclairer le visage des joueuses et de l’ensemble de la famille rouge et jaune. Du beau jeu, du plaisir, de la détermination, de la solidarité et des buts : des fondamentaux du football qui ont permis à l’ASPTT  de faire son retour dans le quinté de tête.

Analyses et projections:

Maintenant, place dimanche à 14 h 30, à la réception de l’AS Saint-Étienne qui viendra avec l’ambition de reprendre son fauteuil de leader aux Phocéennes de l’OM. Mais les Albigeoises face à une équipe amenée par son attaquante internationale B, Gago, vont tenter de jouer les troubles fêtes, et qui sait venir déjouer les pronostics. Un match qui vaudra le détour samedi au Stade Rigaud.

Pour l’AS Portet Carrefour Récébédou, la dure réalité d’un retour en division R1 (Régionale 1) devient inéluctable et le match de samedi à démontré que cette sympathique équipe n’était malheureusement plus invitée au banquet de la D2F. La fin d’une aventure humaine pour cette bande de copines.

Les tops: 
Le trio magique offensif Kirbach/Roy-PetitClerc/Portillo qui produisit un football de mouvement et instinctif. Valentine Kirbach a dynamité le flanc droit de la défense de l’ASPCR, tandis qu’Arielle Roy-Petitclerc en métronome hyper-active et Carla Portillo dont la vista a fait pétiller l’animation offensive albigeoise : ont littéralement submergé Portet sur Garonne. À noter que Jinane Hanni dans la droite ligné de son hiver 2018/2019, à régner en maître sur l’entre-jeu (grattant un nombre incalculable de ballons et orientant le jeu avec brio). Mention spéciale à Alexia Burtin, pour son abnégation après des mois de galère (blessures), pour la production, d’une de ses meilleures prestations sous les couleurs rouge et jaune. Coté hauts-garonnaises, seule Falcou auteure d’un but plein de malice et de sang-froid, a réussit à exister face à l’hégémonie de l’ASPTT. Anastasia Grillié fut aussi intéressante par son activité sur le coté gauche.

Carla Portillo a fait voler en éclats la défense de l’ASPCR dès la 5eme minute./ Crédit photo: Vincent Cere

Les flops: 

Trétout et Matata pour n’avoir pas su porter vers le haut l’ASPCR, ainsi que Voisin dont l’impact sur la défense albigeoise fût neutre. Riet malgré un bon jeu au pied, fut loin d’être impériale sur sa ligne, plus souvent spectatrice, qu’actrice de ce match. Pour l’ASPTT, Manon Rouzies malgré un match correct, n’a pas forcé son talent, jouant beaucoup sur ses facilités : chose rédhibitoire sur le but encaissé par les jaunardes, dont elle est en parti comptable. Dans une moindre mesure, les prises de risque souvent trop intempestives de Manon Cazes, qui auraient pu coûter un but sans un exploit d’Olesya Arsenieva.  

Malgré un gros engagement, Manon Cazes a parfois mis en péril le collectif en dé-zonant à outrance. Crédit photo : Vincent Cere.

Fiche technique:

ASPTT FA 4 – 1 ASPCR

Buts:  Portillo (5e) Kirbach (18e) Roy-Petitclerc (42e) et Morales Palmero (55) pour Albi / Falcou (34e) pour Portet sur Garonne

Cartons jaunes : Hanni (31e) pour Albi / Fauré (36e) et Galibert (60e) pour Portet sur Garonne.

Composition ASPTT FA

Olesya Arsenieva, Alexia Burtin, Manon Cazes, Manon Rouzies, Alexandra Renault-Frih (55e Arnélia Koutoupot), Jinane Hanni (80e Louane Morin ), Valentine kirbach, Gabriela Morales, Assia Sidhoum (72e LaurieBezombes), Arielle Roy-Petitclerc (Cap), Carla Portillo.

Non utilisées :   Féline Cadot et Aïvi Michaï

Blessure(s):  Alexandra Renault – Frih (entorse des doigts).

Entraîneur : Patrice Garrigues/Clément Galien.

Composition ASPCR:

Riet-Grillié-Eutrope-Trétout-Boissinot-Mamata-Fauré (Cap)-Falcou-Galibert-Lisoire (78e Didier)-Voisin (82  » Costumero)

Non utilisée : Maurice et Lévy

Entraîneur : Emma Davezac.

Réactions:

Patrice Garrigues (Coach ASPTT FA) à la mi-temps :

Patrice Garrigues et son disciple Samuel Fau peuvent respirer après la belle prestation des jaunardes. / Crédit photo Mike (Photographe)

 » On a un peu tendance à s’oublier, on l’a vu sur le but: on est pas aux duels et on se fait sancitonner et corriger de suite derrière. »

Samuel Fau (Coach Adj ASPTT FA) :

« C’est une bouffée d’oxygène qui fait énormément plaisir, maintenant on va pouvoir se projeter sereinement vers Saint-Etienne. »

Samuel Fau est attentif actuellement à parfaire l’animation offensive lors de travaux spécifiques/ Crédit photo Mike (Photgraphe)

Arielle Roy-Petitclerc (Cap ASPTT FA) :

La capitaine Albigeoise à l’unisson de l’ASPTT a réalisé son match référence de 2019. Crédit Photo : Vincent Ceré.

« Je pense que Toulouse (le week-end dernier) nous a fait mal, donc aujourd’hui on voulait pas reproduire cela. En plus on savait qu’en gagnant ce match-la, le maintien était acquis et que ça pouvait nous libérer pour le reste du championnat. »

Hervé Witas (Coach Adj ASPTT FA) :

Le coach des gardiennes de but, Hervé Witas, fait une analyse lucide du match / Crédit photo : Hervé Witas

« Je suis très content ,une très belle animation offensive. Ca fait très longtemps qu’on a pas vu les filles prendre autant de plaisir offensivement! « 

Bernard Espié (Pdt ASPTT FA) :

Bernard Espié le président de l’ASPTT Football de l’Albigeois / Crédit Photo : Le #MagSport – Radio Albigès

« Les filles ont su réagir en pratiquant du beau football, et une agressivité saine !  » 

Article rédigé par : Loïc Colombié

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s