D1F : Le PSG surclasse Montpellier, le DFCO sans forcer.

Pour le compte de la 16ème journée de D1 Féminine, les Montpelliéraines se déplaçaient au stade Jean Bouin pour se tester face au PSG tandis que les Dijonnaises recevaient un Lille en perdition. Résumé.

Paris SG – Montpellier HSC : 4-0

Les filles de Jean-Louis Saez ont été surclassé par le PSG. Dans un stade Jean Bouin qui sonnait creux, il ne fallait pas arriver en retard. Wang Shuang, élue meilleure joueuse chinoise en 2018, a ouvert le score dès la 17′ seconde d’une sublime frappe du pied, envoyant le cuir dans la lucarne d’une Murphy impuissante.

La sublime frappe de Wang qui a permis au PSG d’ouvrir le score face au MHSC.

Une minute plus tard, c’est Katoto qui élimine l’arrière-garde montpelliéraine et adresse un centre au cordeau pour Diani qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond. Heureusement pour le MHSC, l’internationale française rate l’immanquable. Ce n’est que partie remise. Montpellier subit les assauts parisiens dans ce début de match et cède à nouveau dès la 6′ minute. Sur un nouveau travail de Katoto, impressionnante lors de cette rencontre, elle parvient à centrer en retrait pour Geyoro qui ajuste Murphy. Les Pailladines tentent de réagir et Jakobsson est proche de relancer la partie mais son ballon s’écrase sur la barre d’une Kiedrzynek battue. Pire, quelques instants plus tard, Lawrence, très en vue dans ce premier acte, élimine la capitaine Sembrant et centre pour Katoto qui parvient à reprendre le cuir avec un geste plein de maîtrise et de classe avec son pied droit. 3-0 au bout de 20 minutes, l’addition est salée mais face à ce froid réalisme, le MHSC est impuissant. En fin de rencontre, c’est la transfuge de Manchester City, Nadia Nadim qui aggrave la marque après un nouveau excellent travail de Lawrence.

Dijon FCO – Lille OSC : 1-0

Le LOSC, premier relégable et en grande difficulté dans cette D1 avec seulement deux victoires se rendait en Bourgogne avec la ferme intention de prendre sa revanche. En effet, au match Aller, les Lilloises s’étaient inclinées sur le score de 1-3. Pour le DFCO, cette rencontre était l’occasion de se relancer en championnat, leur dernière victoire, en D1, remontant au 1er Décembre 2018. Dijon, qui restait sur une prestation probante en Coupe de France et une qualification, aux dépens de Guingamp (2-5), pour les 1/4 de finale.

Pour ce match, des absences importantes pour les deux équipes : Tatiana Solanet, pièce majeure de l’entrejeu Dijonnais ; Danielle Tolmais et Jana Coryn, deux pièces offensives majeures pour le LOSC. Malgré tout, le DFCO (9ème, 15 points) et le Lille (11ème, 11 points) n’avaient qu’un seul objectif : la victoire.

Dijon démarre pied au plancher, comme il l’avait été demandé avec Alexia Trévisan, la capitaine dijonnaise, quelques instants avant le coup d’envoi. Plus d’envie, plus d’agressivité, plus de détermination et sous l’impulsion d’un milieu de terrain dijonnais omniprésent dans cette entame, les filles de Yannick Chandioux prennent à la gorge leur adversaire. En perdition, Lille cède dès la 7′ minute. Lancée par Bussaglia sur le côté gauche, Declercq élimine Coutereels et centre en retrait pour Bouillot, Launay repousse mais Dali a suivi et ouvre la marque. Suite a cette ouverture du score, le DFCO contrôle la rencontre à sa guise et Bouillot est toute proche de doubler la mise suite à un excellent travail de Thomas, sur le côté droit, mais sa reprise fuit le cadre de peu. Néanmoins, les Dijonnaises s’exposent aux coups de pieds arrêtés Lillois, arme offensive principale des Dogues avec la qualité de Dafeur ou Diaz. Justement, à la 43′, sur un corner de la recrue Américaine, Hannah Diaz, Chavas se troue et la tête de Chapeh vient frôler le montant dijonnais.

Les Dijonnaises prennent de l’avance dans la course au maintien (Mayline Linard – DFCO)

En seconde mi-temps, peu d’occasions franches, Dijon accumulant les mauvais choix et les approximations techniques aux abords de la surfaces mais joue à se faire peur comme en témoigne cette sortie ratée de Chavas dont le LOSC ne peut profiter grâce au bon retour de Carage sur sa ligne. Sans être réellement mis en danger, même lors des dernières minutes, Dijon s’impose, se relance et peut de nouveau regarder vers le haut. Pour les Nordistes, la situation se complique, notamment à cause du résultat du concurrent direct dans la course au maintien, le FC Metz, victorieux. Elles ont maintenant 5 points de retard sur le premier non relégable. Il faudra rapidement se remobiliser et digérer la déception de cette défaite pour ne pas annihiler toutes leurs chances de maintien en D1 Féminine.

A retenir également, c’est la blessure au genou droit de Kenza Dali. Remplacée à la 63′ par son homonyme, Lalia Dali, suite à un choc avec Teegarden, nous espérons que ce ne sera qu’une simple entorse pour l’Internationale française.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s