CSFA Ambilly – ASPTT FA : Une rencontre haletante aux pieds des Alpes

Le contexte

Ambilly (7ème) accueillait Albi (6ème) pour le compte de la 16ème journée du Groupe B de D2 Féminine. Avant la rencontre, 4 points séparés ces deux équipes aux trajectoires inverses. Ambilly poursuit son ascension et son apprentissage du haut niveau. En effet, le club de Haute-Savoie connaît sa deuxième saison en D2. Après avoir obtenu son maintien à la différence de buts la saison passée, les Ambilliennes semblent avoir pris une autre dimension cette saison en créant de réelles sensations come leurs victoires à Albi ou contre Grenoble. De l’autre côté, les filles du duo Garrigues – Galien tentent de se relever de leur descente de D1 Féminine. Une relégation au scénario hitchcockien et pour le moins tragique tant pour les joueuses que l’ensemble des membres du club tarnais.

L’historique

Les routes de ces deux clubs se sont rarement croisées. Qui se souvient des rencontres de N1B lors de la saison 2000-2001 ? Peu de monde certainement si ce n’est les dirigeants historiques de ces deux clubs. A cette occasion, il faisait bon se déplacer puisqu’Albi s’était imposé à Ambilly lors de la phase Aller (0-1) et le CSFA avait pris sa revanche en prenant le dessus sur l’ASPTT dans le Tarn (2-3). Lors du match Aller, les filles de Belic avaient réalisé un véritable coup de maître en retournant une situation bien mal embarquée. L’ASPTT avait réalisé l’une de ses meilleures mi-temps de la saison et avait pris l’avantage rapidement par l’intermédiaire de sa capitaine, Arielle Roy-Petitclerc. Incapables de se mettre à l’abri en creusant l’écart, Albi laissa une chance qu’Ambilly ne se priva pas de saisir. Talya Gace, l’ancienne Albigeoise remit les deux équipes à égalité avant que Ndolo Ewele à l’aura du temps additionnel permette à son équipe de prendre l’avantage en partant dans le dos d’une défense étonnamment apathique. Les Albigeoises avaient donc l’intention de venir prendre leur revanche sur la pelouse du stade Salvatore Mazzeo.

Le résumé

L’effectif des deux équipes était bien différents que ceux présentés en Septembre. Du côté Albigeois, la jeune Bezombes, récemment appelé en Equipe de France militaire s’est imposée dans l’axe central Albigeois et l’américaine Elinsky est restée aux Etats-Unis après la trêve hivernale. Pour Ambilly, Gace, Boutaleb, deux pièces importantes de leur jeu offensif étaient absentes alors que Saunders, l’Israélienne pris place dans la cage en remplacement de la californienne Gunion.

Luce Ndolo Ewele (Ambilly) au duel avec Laurie Bezombes (Albi).

Sur une pelouse grasse et compliquée, Albi aligna son traditionnel 4-2-3-1 avec Portillo en pointe de l’attaque alors qu’Ambilly démarra en 4-2-2. La rencontra débuta sur un rythme effrénée où chacune des deux équipes auraient pu prendre l’avantage dès les premières minutes. Garrigues demanda à ses filles d’exercer un pressing très haut pour gêner la relance ambilienne dès l’entame du match, tactique payante. A la 11ème minute, Kirbach, récupère le ballon plein axe et s’en va déborder sur son côté gauche et adresse un centre millimitré sur la tête de sa capitaine Arielle Roy-Petitclerc. Un remake du match pour la Québécoise qui ouvre la marque. Albi a le contrôle du jeu mais reste en difficulté face aux prises de balles de Ndolo Ewele, auteure d’une excellente prestation comme lui mentionna le coach Albigeois à la fin de la rencontre. C’est d’ailleurs à la suite d’un coup franc excentré que Ndolo Ewele, étrangement seule, plaça un coup de tête qui envoya le ballon sous la barre mais Arsenieva, attentive, sortie une claquette magistrale. Mitchaï, également sélectionnée en Equipe de France militaire, prenait place sur le côté gauche de la défense Albigeoise et sur un débordement acharné, elle adressa un excellent centre pour Morales qui ne put cadrer sa reprise du pied du gauche. Albi pousse mais ne parvient à se mettre à l’abri. Kirbach n’est pas loin de doubler la mise mais sa frappe est stoppée tant bien que mal par Saunders à la suite d’un rebond hasardeux. Les deux équipes regagnèrent finalement les vestiaires sur le score de 1-0 en faveur des Tarnaises.

A la reprise, Albi recule et laisse Ambilly prend le contrôle du jeu. L’arrière garde tremble à chaque débordement de Ndolo Ewele mais peut compter sur un match remarquable d’Arsenieva qui repousse l’ensemble des tentatives des filles de Belic comme ce face à face remporté au-devant de Khelif ou les nombreuses tentatives de Ndolo Ewele. Elle s’employa même avec un réflexe détonnant sur une reprise malheureuse de Cazes qui prenait la direction des filets de la gardienne russe. Aux bons souvenirs de match Aller et sous l’impulsion de leurs piliers Kayla Mills et Aliya Saïd, qui réalisèrent un très grand match, Ambilly tente de faire sauter le verrou albigeois. Rien n’y fait, avec une Hanni qui se démultiplie dans le cœur du jeu Albigeois et une défense solide, Albi tient bon. En fin de match, Ambilly s’expose même et Albi est proche de doubler la marque avec une intuition de Burtin qui tente sa chance dès 30m, mais Saunders se déploie pour détourner en corner.

Aïvi Mitchaï (Albi) s’est démenée tout au long de la partie sur son côté gauche.

Les Albigeoises repartent donc de Haute-Savoie avec les trois points de la victoire et consolident leur 6ème place au classement. Pour Ambilly, qui aurait aimé fructifier son point glané à Strasbourg, il faudra se remobiliser début Février avec des rencontres importantes face à deux candidats à la montée : Yzeure et Saint-Etienne.

Les tops
Ambilly : Ndolo Ewele, l’atout offensif – Mills et son activité – Saïd et son assurance défensive
Albi : Arsenieva, un rempart infranchissable – Hanni, une grande générosité

R.B.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s