#Rugby – Nationale / Christophe Lacombe (UCS) : «En fin de tableau, c’est la guerre tous les week-ends!»

En amont de la 17e journée de Nationale, où les Charentais vont recevoir le Sporting Club Albigeois, le co-président de l’Union Cognac Saint-Jean d’Angély Christophe Lacombe a dressé le contexte et les enjeux de cette rencontre. Mais celui qui partage la présidence avec Lilian Tessandier, nous a aussi éclairé sur la structuration de son club et les perspectives d’avenir pour l’UCS. Du grand stade à Cognac en passant par la formation, sans oublier le développement économique des unionistes l’ex président du RACA nous dépeint le présent et le futur probable du club charentais. Rencontre avec une équipe qui reçoit les tarnais du SCA avec ambition, pour tenter de se sortir du ruck géant qu’est la lutte pour le maintien en Nationale .

UCS Vs SC Albi J17 Nationale : Une rencontre à suivre en direct des 14h45 sur le #MagSport Web Radio by LFM81

Christophe Lacombe et son Co-President Lilian Tessandier / Crédit photo UCS

 

Pour l’Union Cognac Saint-Jean d’Angély, on va dire que cette année 2022 commence un peu sous de meilleurs auspices avec deux premiers résultats, certes ternis par la défaite mais où on a vu du contenu. Et puis, à force de travailler, ça paye puisque vous êtes allés chercher une victoire en terre caouec, à Blagnac, où il est très dur de s’imposer ?

 

Oui, depuis la reprise, on sent que le groupe progresse. Ce sont de jeunes joueurs donc ils font les efforts nécessaires dans le travail pour se mettre au niveau de cette Nationale qui est quand même assez élevé. Donc, on a fait un début de phase retour plutôt satisfaisant, on perd de très peu à Suresnes où, à mon sens, on aurait dû ramener quelque chose, on perd effectivement à la maison contre Valence-Romans en loupant une transformation qui aurait pu nous permettre de gagner le match. Et puis, on fait vraiment un très bon match à Blagnac où, malgré le score étriqué, on a vraiment mis la main sur le match et la belle victoire que l’on a eue ne souffrait d’aucune contestation. 

 

Les réceptions de début d’année de l’UCS ont quand même été du lourd avec VRDR et maintenant le Sporting Club Albigeois, deux équipes qui sont dans les 6 premières places. C’est quelque chose qui peut aussi être un levier et une source de motivation pour les joueurs ? 

 

On savait qu’on avait un premier bloc très difficile puisqu’on recevait de grosses équipes et qu’on se déplaçait à Suresnes et à Blagnac. On savait que pour notre course au maintien, car on va se battre jusqu’au bout pour essayer de se maintenir, ce bloc était important et qu’il fallait ramener un maximum de points. Aujourd’hui, on en est à 6 points en trois matchs donc c’est plutôt bien par rapport aux matchs aller mais maintenant, si on veut confirmer nos bons résultats, il faudrait que l’on batte cette belle équipe d’Albi. 

http://debardautomobiles.com

Si on suit tes propos, cette victoire est impérative ce dimanche à Cognac pour voir l’horizon se dégager et qu’il n’y ait pas de brouillard comme lors du match contre VRDR ? 

 

C’est ça. De toute façon, on sait que dans la situation dans laquelle on est, il ne faut plus qu’on laisse de points à la maison et qu’on essaye d’aller en chercher un maximum à l’extérieur. En gagnant à Blagnac dimanche, on a un peu récupéré les points que l’on avait perdu le week-end d’avant contre le VRDR à Cognac et, de ce fait, pour confirmer la victoire à Blagnac et ce bon début de phase retour, la victoire est très importante. 

 

J’imagine que vous avez jeté un regard sur le Sporting Club Albigeois. Quel est celui que vous portez sur le premier bloc du SCA en 2022 ? 

 

On a été un peu surpris de la défaite de dimanche dernier contre Nice, je ne sais pas si c’est bien ou pas bien pour nous qu’ils aient perdu à la maison. Le Sporting fait partie des équipes qui vont se qualifier dans les 6 premiers et des équipes qui, aujourd’hui, sont plus fortes que nous. Donc, pour réussir dimanche, il faudrait qu’Albi arrive avec un peu de doute et ne joue pas à 100% de leurs capacités alors que nous, nous serions à 100% des nôtres. Il y a toujours cette interrogation de dire  » est-ce que nous, nous allons être capables de faire 100 ou 110% de notre niveau et que va faire Albi ? « . Ce qui est sûr, c’est que nos garçons vont être hyper motivés et qu’ils ne vont rien lâcher pour remporter la victoire, même si elle n’est que d’un point, ce dimanche contre Albi. On sait que ça va être compliqué et difficile mais on va essayer de tout faire pour gagner car, effectivement, en cas de victoire dimanche, ça nous mettrait vraiment dans la course au maintien et nous permettrait même de creuser l’écart sur quelques poursuivants qui sont avec nous pour aborder le 2e bloc qui sera aussi difficile. Soyons clair, cette Nationale est quand même très compliquée, je ne sais pas s’il y a des clubs plus faciles que d’autres, mais ça va être difficile tous les dimanches. 

https://www.eurinvest.fr/wave-park

Pour parler de cette Nationale, on voit que la course aux play-offs est très haletante et la course au maintien également. Est-ce que tu corrobores l’avis général selon lequel la Nationale a encore passé un cap et s’est à nouveau élevée dans son niveau de jeu ? 

 

Pour moi, elle a déjà clairement évolué par rapport à la saison dernière, le niveau a continué de s’élever. L’année dernière était la première année donc beaucoup d’équipes avaient déjà fait un recrutement plutôt pour la Fédérale 1 car, rappelons-nous, nous avions appris qu’on était en Nationale assez tard. La majorité des équipes, quelques-unes étant au-dessus des autres, avaient de très, très belles équipes de Fédérale 1 et donc, on avait déjà l’année dernière un championnat relevé par rapport à la Fédérale 1. Cette année, comme s’était la 2e, beaucoup d’équipes se sont renforcées et on fait de bons et de judicieux recrutements donc, bien évidemment, le niveau a été relevé. C’est pour ça que nous, nous faisons une belle saison l’année dernière en finissant 7es de la poule mais on se rend compte cette année qu’il faut être encore meilleur et avoir encore plus d’investissement pour exister dans cette division qui ne cesse d’augmenter son niveau. 

 

En début d’interview, tu nous parlais de Suresnes. L’année dernière, ils jouaient le maintien avec vous, cette année, ils sont quasiment à fleur des 6 premières places. Est-ce une source d’inspiration dans la structuration et dans la progression constante de ce club ? 

 

De toute façon, tout est bon à prendre chez tout le monde. Je pense que la différence avec Suresnes porte sur un fait, ils sont venus nous battre à la maison sur le 1er match de championnat ce qui les a mis eux sur une dynamique positive tandis que nous, d’entrée, nous sommes rentrés dans une spirale un peu négative. C’est aussi la différence et on se rend compte que, dans ce championnat, il vaut mieux bien le commencer car il vaut mieux être dans le milieu du tableau que très vite en fin de tableau où c’est la guerre tous les week-ends.

http://roux-carrosserie.fr

On a eu l’impression l’année dernière, entre autres après la victoire contre le Sporting Club Albigeois au Stadium Municipal, et même lors du match retour qu’à Cognac, c’était un peu  » la balle à l’aile, la vie est belle  » avec de magnifiques essais. Mais cette saison, on a le sentiment que ça se passe plus devant avec un pack qui a fait reculer son homologue blagnacais la semaine dernière et qui est assez redouté par toutes les équipes de Nationale ? 

 

Oui, on a un peu recruté devant et on s’est densifié sur le travail d’avants, le travail de l’entraîneur Fabrice Landreau paye aussi puisque c’est quand même un technicien du jeu devant donc a une belle progression au niveau du jeu des avants. Au niveau des 3/4, ce sont de jeunes joueurs donc il fallait aussi qu’ils prennent le niveau, à l’intersaison, on a perdu quelques joueurs qui étaient quand même des facteurs X la saison dernière, des joueurs comme Ramoka qui, aujourd’hui, fait les beaux jours d’Agen. Ce sont quand même des pertes importantes avec des joueurs capables de perforer les défenses et d’amener le petit plus ce qui est peut-être ce qui nous manque cette année. On a effectivement une équipe différente, l’année dernière, on était plutôt solides derrière mais peut-être un petit peu moins devant et cette année, on est un peu meilleurs devant. Je trouve quand même qu’on a de très, très bons joueurs derrière qui sont en train de se mettre au niveau et d’avancer dans cette division. C’est vrai qu’on se rend quand même compte que les grosses équipes de ce championnat sont des équipes très armées au niveau physique, technique évidemment pour tout le monde, mais sur le physique, ils ont des gabarits capables de faire avancer toute une équipe. Quelques joueurs partis de chez nous la saison dernière nous permettaient de faire ce jeu-là mais, cette année, on ne les a pas donc il faut faire un jeu un petit peu différent par rapport à celui que nous avions la saison dernière. 

 

Quand Fabrice Landreau a signé à l’Union Cognac Saint-Jean d’Angély, il nous a souvent dit qu’ils voulaient mettre les mains dans le cambouis de la formation. Où en est-on de ce secteur à l’UCS car avoir une formation pérenne et des joueurs qui viennent naturellement fournir l’équipe première pourrait être une planche de salut pour le futur ? 

 

Malgré les résultats de notre équipe senior, la formation poursuit son cours, on continue de se structurer et d’avancer. A ce niveau-là, on avance tous les ans et on progresse donc c’est intéressant. 

https://www.eurinvest.fr/wave-park

Sur l’équipe première, en termes de budget et en nombre de contrats pros, qu’est-ce que cela donne à Cognac ? Est-ce qu’on a encore passé un cap par rapport à l’année dernière ? 

 

En termes de budget global, on ne l’a pas trop augmenté sur l’équipe première par contre, la différence, c’est que nous avons plus de joueurs que nous n’en avions l’année dernière. On a plutôt fait le choix du recrutement sur le nombre, sur la qualité aussi bien sûr, pour pouvoir faire des rotations beaucoup plus souvent qu’on ne le faisait la saison passée. Donc, effectivement, on a un petit peu augmenté le budget recrutement mais on a surtout augmenté le nombre de joueurs disponibles à l’entraînement toute la semaine. 

 

L’année prochaine, en cas de maintien en Nationale, quelles vont être les futures perspectives et les futurs caps à passer pour Cognac Saint-Jean d’Angély ? Car j’imagine que vous allez encore vouloir grandir et vous structurer ?

 

Il faut déjà finir cette saison qui est loin d’être terminée à tous les niveaux, qu’ils soient financiers, sportifs ou structurels. Derrière, si on a effectivement le bonheur de se maintenir dans cette poule de Nationale, on va progresser sur ce qui ne va pas cette année c’est à dire que l’on va faire l’analyse de cette saison et encore faire des changements la saison prochaine pour être bien évidemment un petit plus ambitieux et surtout, de pouvoir jouer un milieu de tableau sans trop de crainte. 

http://les-freres-lecointre.fr

Avec aussi la perspective d’avoir un nouveau stade à Cognac ? On a vu que ça discutait et que ça en parlait et ça peut être un outil fabuleux car, quand il y a un bel outil, c’est toujours mieux en termes d’attractivité ? 

 

Le stade est en route car le budget a été voté donc on sait qu’on aura un stade en 2023 / 2024. On a encore deux saisons pour progresser, pour structurer le club, pour avancer au niveau de la formation, au niveau des jeunes et des seniors pour, quand on aura notre bel outil et notre stade dans deux ans, pouvoir être un petit plus ambitieux. 

 

Question un peu plus régionale car on sait que vous avez des voisins prestigieux avec Soyaux-Angoulême. Est-ce qu’il serait mieux pour vous qu’ils remontent en Pro D2 pour être les seuls dans le coin en Nationale ou le derby vous va bien pour faire rentrer un peu de trésorerie ? 

 

Dans l’engouement des Charentes, le derby, c’est toujours bien. On a fait le match aller à Cognac contre Soyaux-Angoulême, le stade était plein, il y avait 990 partenaires à manger avant le match donc ce sont pour nous de belles journées tant au niveau de l’état d’esprit qu’au niveau de l’image du club mais aussi financièrement puisque nous avons des derbys qui nous ramènent quand même beaucoup d’argent. Maintenant, sportivement, ils ont fait un démarrage un petit peu compliqué avec trois défaites sur les trois premiers matchs mais ils n’ont pas perdu depuis. Franchement, sportivement, moi, je les mets comme mes favoris pour monter en Pro D2 donc, s’ils l’ont mérité sportivement, nous serons très contents que le SA XV monte en Pro D2. 

http://debardautomobiles.com

Comment peut-on imaginer l’Union Cognac Saint-Jean d’Angély dans 3, 4 ou 5 ans ? Quel est le but, la perspective et l’horizon que vous voulez donner à ce club sur le moyen terme ? 

 

Déjà, construire le club petit à petit sur la formation, la structure et le stade qui va arriver. Dans un premier temps, être un club de haut de tableau de Nationale, installé sur plusieurs saisons où on jouerait éventuellement des phases finales et dans quelques années, soit un terme un petit peu plus long, pourquoi pas aller chercher des matchs de montée en Pro D2 ? Mais ça, c’est dans un second temps, dans un premier temps, c’est bien construire autour de cette division Nationale qui est une super division pour en être un club phare. 

 

Merci de nous avoir fait un point de passage sur la situation de l’Union Cognac Saint-Jean d’Angély

 

Merci à vous.

UCS Vs SC Albi J17 Nationale : Une rencontre à suivre en direct des 14h45 sur le #MagSport Web Radio by LFM81

https://le-mag-sport.com/2022/01/29/directrugby-suivez-des-14h45-le-live-cognac-vs-albi-nationale-j17/

Propos recueillis par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s