#Rugby – Nationale / Mathieu Bonello (Albi) : «1 point de bonus défensif, ce serait un miracle!»

Le Sporting Club Albigeois monte en terre massicoise pour un test grandeur nature face aux leaders incontestés de la division nationale. Lors de cette 15eme journée, Mathieu Bonello le manager des tarnais retrouvera un club, le RCME qu’il coachait durant deux saison (2018-2020) et une équipe qu’il connaît sur le bout des doigts. Pour ce choc entre des franciliens 1er et des tarnais 3eme, l’humilité est de rigueur chez les jaunes et noirs. Le club de la cité épiscopale appréhende donc sans pression cette rencontre au sommet.

Une rencontre à suivre en direct Vidéo et Audio des 17h45 sur Le #MagSport Web radio et le facebook live du RC Massy .

Crédit photo Jacques Massine

Une petite analyse à froid maintenant de ce match contre Dijon ? J’imagine qu’il y a des points positifs à en tirer mais également des choses perfectibles ?

 

A froid, on est quand même un peu dans la même analyse, on va retenir les 4 points de la victoire. Ça a été une dure reprise pour nous face à une belle équipe de Dijon qui est venue avec des intentions et pour essayer de prendre des points ici. Tous les matchs de Nationale sont durs, on l’a dit, je vais retenir les 4 points et on a beaucoup de travail, on est encore très loin d’une prestation aboutie. 

 

C’est maintenant Massy qui se profile devant vous, l’ogre de la poule. C’est peut-être justement l’occasion de monter sans pression pour s’évaluer face à la grosse équipe de la division ? 

 

Il est certain qu’ils écrasent tout le monde. Ils gagnent tout, ça fait 12 matchs, ils ont tapé tout le monde chez eux comme à l’extérieur donc ça montre la qualité de leur effectif et de leur jeu. C’est la meilleure équipe de la poule, ils sont loin devant et on va y aller sans pression. 

http://debardautomobiles.com

On peut dire que, le week-end dernier, Albi était le chassé et que le week-end prochain, vous serez le chasseur puisqu’ils sont au-dessus ? 

 

Peut-être mais, dans l’analyse, on va y aller surtout pour ne pas péter de mecs, il y a des échéances plus importantes derrière. Ils sont loin devant, essayer de les rattraper ne sera pas possible, ils écrasent tout aujourd’hui donc on va se cantonner à essayer d’avancer un peu dans notre rugby aussi mais aussi de se préparer pour les échéances futures. 

 

Vous n’allez quand même pas à Massy sans ambition ? 

 

Si, car celui qui a de l’ambition pour monter à Massy cette année, je lui paye une bière car vu la saison qu’ils sont en train de faire, ils roustent tout le monde … Ce n’est pas possible, tu ne peux pas aller à Massy en ayant des ambitions et celle qu’on a, c’est de préparer la suite du championnat. 

http://roux-carrosserie.fr

Vous les aviez quand même battus au match aller ? 

 

Ce n’est pas parce-que tu bats une équipe sur les 3 ou 4 premières journées que tu es meilleure qu’elle, Soyaux-Angoulême, qui avait mal démarré, est second et marche sur l’eau en ce moment. C’était dans la construction, c’était notre premier match à Albi, dans un endroit qui n’était pas notre stade, c’était le début d’année, eux comme nous étions en construction. On ne peut pas revenir au match aller ou avoir du lien avec lui, ce n’est pas possible, c’est trop loin et surtout, c’était le 2e match. 

 

Un des facteurs X de Massy cette année, c’est leur nouvelle recrue et nouveau 10, Jaun Kotze. Il va y avoir un plan anti Kotze du côté du Sporting Club Albigeois ? 

 

Je ne sais pas s’ils joueront avec lui ou avec un autre mais en tous cas, il est sûr que c’est un gros joueur. On voit ce qu’il fait, il avait déjà été pas loin de rejoindre le club par le passé et aujourd’hui, il est certain que le jeu du 10 est important pour eux donc, forcément, il fait avancer l’équipe. 

 

Tu étais à Massy l’année dernière, quelle est pour toi la différence entre le RCME de la saison dernière et celui de cette saison ? Qu’est-ce qui a fondamentalement changé selon toi ? 

 

Ils ont quand même changé beaucoup de joueurs avec, je crois, 20 ou 25 départs pour autant d’arrivées donc ça a vraiment été un changement. Ils ont fait un recrutement très tôt dans la saison, un très bon recrutement, ils ont vraiment une belle équipe, équilibrée dans toutes les lignes et je crois qu’ils ont de la profondeur de banc, c’est sérieux, vraiment, vraiment un bel effectif. Ils ne sont pas premiers pour rien, au contraire (rires). 

http://eurinvest.fr

Au niveau de ce match, sur quel point allez-vous mettre le focus avec Alexandre et sur quoi allez-vous sensibiliser les joueurs ? 

 

Ça va surtout être de relancer des mecs, lancer des jeunes et voir comment ils se comportent en Nationale. C’est sur ce point-là que nous allons continuer notre revue d’effectif et continuer à faire bouger les lignes, on y va sans pression. 

 

Souvent, quand on arrive dans ce genre de match avec trop de confiance, ce n’est jamais bon. Avec cette rencontre contre Dijon qui a été un peu cahin-caha et pas trop abouti, ce n’est pas mal pour mettre les gars sous pression ? 

 

Je ne sais pas, j’aurai préféré faire un grand match (rires). Si j’avais le choix, j’aurais préféré faire un grand match, on ne l’a pas fait, on n’a pas été bon et on en a conscience, on retiendra le résultat. Est-ce que ça va nous servir ou nous desservir ? Je ne sais pas, on le verra lors des matchs qui vont arriver mais en tous cas, c’était important de prendre 4 points dès le premier match de la reprise de Janvier. 

https://www.eurinvest.fr/wave-park

Samedi, vous vous êtes retrouvés sur les fondamentaux touche / mêlée en 2e mi-temps. On avait déjà parlé ensemble du fait que c’étaient des travaux de longue haleine mais peut-on voir là-aussi certains fruits arriver après un travail dans ces secteurs-là ? 

 

Je vais être encore aussi très modéré avec ça car on n’est qu’à six mois de travail, on a alterné le bon, le moins bon dans ces secteurs-là sur cette première partie de saison. Samedi, ça nous a aidé sur la fin de match mais là-aussi, on va sûrement jouer l’une des meilleures mêlées du championnat car ils sont également bons en conquête. Quand tu es premier et que tu écrases le championnat comme ça, c’est que tu es bon sur les fondamentaux. On travaille mais je sais que c’est un travail de longue haleine et, comme je le disais, c’est six mois, un an, un an et demi voire deux ans de boulot dans ces secteurs-là. C’est bien, on avance un peu mais, encore une fois, on a un énorme travail à faire là-dessus pour être quand même plus à l’équilibre et plus constant. C’est du boulot mais c’est intéressant car les joueurs prennent aussi du plaisir à le travailler. 

 

On a un peu vu le retour de l’indiscipline face à Dijon et on a l’impression que c’est un peu comme le Covid, qu’elle arrive par vague au Sporting Club Albigeois. Mais là, il va falloir endiguer et confiner cette indiscipline ? 

 

Il est sûr que la 1ère mi-temps nous a mis dans le sac : carton jaune, plein de fautes et parfois des fautes inutiles. C’était un gros facteur clé chez nous depuis un mois et demi, deux mois mais finalement, sur le total du match, il n’y en a pas eu tant, tant que ça, c’est la première mi-temps qui nous a pollués. En tous cas, plus on va se rapprocher des matchs de la fin, plus la discipline sera importante et cruciale car les matchs vont encore plus compter que ceux du début. 

 

Beaucoup de coachs disent qu’en Nationale, au-dessus de 10 / 12 fautes dans un match, c’est quasiment rédhibitoire pour des chocs entre prétendants ? 

 

Oui, c’est ça. Si tu commences à dépasser 12 fautes, c’est dur mais aujourd’hui, l’arbitrage a beaucoup évolué. Je pense qu’ils vont être équipés d’oreillettes et du reste, comme pour la Pro D2, et qu’ils vont progresser par rapport à ça, je trouve que c’est positif. Et puis, il y a des arbitres de qualité dans cette Nationale et on se rapproche de plus en plus de ce qui se fait à haut niveau donc le jeu est trié et nettoyé ai-je envie de dire. C’est tout l’arbitrage qui est à l’honneur car ça permet de faire élever le niveau de la Nationale car, plus l’arbitrage est de haut niveau, plus le jeu est de haut niveau et je trouve que c’est un secteur vraiment positif. 

Marlonn Fabre s’est blessé samedi soir après la belle percée dont il nous a gratifié en 1ère mi-temps, est-ce qu’on peut avoir quelques nouvelles ? Et est-ce que tu as d’autres joueurs sur le flanc actuellement ? 

 

Non, on a plein de joueurs avec de petites blessures, incertains. On va soigner les bobos et, comme je l’ai dit, on ne prendra aucun risque sur ce match, ce n’est pas le but. On ira avec les joueurs disponibles et si on est juste, on est juste, ce seront d’autres qui joueront. Marlonn s’est un peu fait mal au genou, ça sera compliqué pour ce week-end mais ça a l’air moins méchant que prévu. 

 

12 matchs d’affilée sans défaite pour Massy mais comme toutes les équipes en dynamique, ils ont aussi un brin de chance. On a vu que lors de la dernière action contre Blagnac, la pièce était retombée du bon côté avec l’arbitrage qui leur a souri ? 

 

Il faut de tout pour être en tête et pour faire des séries comme ça. Je crois qu’ils ont tous les ingrédients qui sont au bon endroit au bon moment et c’est tout à leur honneur. Ils doivent travailler dur, ils doivent aussi avoir de la confiance suite aux victoires, je ne me permettrai pas trop d’analyser Massy, je dis juste que ce qu’ils font est beau. Franchement, dans ma position d’entraîneur d’Albi, je suis obligé d’être très mesuré dans mes propos mais j’y étais il n’y a pas longtemps et je sais la qualité du travail qu’il peut y avoir dans l’ensemble du club, club qui est aussi géré par des personnes de haut niveau. Donc, forcément, à un moment donné, ça paye et s’ils sont là, ça n’est pas par hasard. 

 

Tu peux nous parler un peu du stade de Ladoumègue et de l’ambiance qui y règne ? 

 

Je ne l’ai pas trop, trop connu car il y a eu beaucoup de Covid et qu’il a fallu jouer à huis-clos. Il n’est pas facile d’exister en Ile de France et, comme je le dis toujours, le club de Massy est une famille, les gens s’entraident et les personnes qui sont au club aident les uns et les autres. C’est vraiment un club chaleureux, j’ai beaucoup de bons souvenirs là-bas, je sais qu’ils refont un peu de monde et c’est tant mieux. Je sais aussi qu’ils ont de hautes ambitions et je crois que cette année, ils le montrent en étant premiers haut la main. 

 

Si d’aventure Albi revenait avec un point de bonus défensif de Massy, on pourrait juger que c’est un bon résultat ? 

 

Ce serait un miracle. Personne n’y arrive face à eux donc, comme je l’ai dit, l’objectif sera de relancer les blessés et les jeunes qui jouent moins, on n’aura pas d’objectif sur le résultat là-bas. 

http://debardautomobiles.com

Avant les vacances, on parlait de la difficile adaptation de Tom Hardwick. Est-ce que c’est un match qui peut lui convenir, s’il est revenu ? 

 

Vous m’en parlez chaque semaine et je vous l’ai dit, pour l’instant, il est en Angleterre. On a des soucis avec le Covid et ce n’est vraiment pas facile de re-rentrer ici avec son passeport. J’espère que ce sera réglé dans la semaine ou la semaine prochaine mais il y a tous les autres et on trouve aussi des solutions. Une année est faite aussi de moments où d’autres joueurs, qu’on n’attendait pas, se révèlent donc ça va nous permettre à nous aussi de pouvoir faire tourner et de pouvoir y aller pour également tester de jeunes joueurs. 

 

Dans les révélations, il y a eu Enzo Marzzoca qui avait tapé dans l’œil de Gérard Cholley contre Tarbes. Il va aussi bientôt falloir mettre Théo Vidal dans le formol pour ne pas qu’il y ait des clubs au-dessus qui viennent taper à sa porte ? 

 

Il est sûr que Théo a fait une belle partie samedi mais il faut se remettre en question chaque week-end, c’est un joueur qui est en construction donc il faut y aller très modérément. Il se gagne le temps de jeu, franchement, il le mérite mais on ne fera pas une saison qu’avec Théo, il y a aussi les autres et je suis très content des joueurs à ce poste-là. 

 

Parlons du contexte Covid, pas de mauvaise nouvelle de ce côté-là ? Pour l’instant, le Covid passe au-dessus d’Albi et ne s’arrête pas en terre tarnaise ? 

 

Non, je touche du bois. On a pas mal été emmerdé la semaine dernière avec des mecs qui ont eu des symptômes et qui, finalement, ont été testés négatifs mais qui sont sortis du groupe pendant deux jours. C’est toujours ennuyeux mais je touche du bois, ça a l’air de se stabiliser cette semaine même si on n’est jamais à l’abri à un moment ou à un autre. Ce matin, on a eu un jeune espoir qui avait des symptômes, il s’est fait tester, négatif mais on est toujours à la merci de ce Covid donc tout le monde est logé à la même enseigne sur ce sujet. 

https://www.facebook.com/religionrugbyalbi/

VRDR a déjà deux matchs de retard dus au Covid et on se rappelle comment ça s’est fini l’année dernière avec Nice, avec des péréquations. Est-ce que c’est quelque chose qui t’inquiète car ça peut fausser l’équité du championnat ? 

 

Il est évident que les péréquations faussent l’équité, c’est vraiment problématique. Je ne sais pas comment ils vont pouvoir jouer, peut-être en semaine comme va le faire le Top 14 ou la Pro D2 s’il manque des dates mais c’est vrai que ce n’est pas finale de se dire qu’à la fin, on a terminé avec des péréquations. J’espère qu’on n’en arrivera pas là, que ça va se régler et que le pays va un peu basculer car là, on est vraiment replongé dans le dur pour tout le monde. En tous cas, j’encourage tout le monde à faire attention et j’espère que ça va s’éloigner petit à petit. 

 

Comme à Suresnes et comme à Nice, le match sera filmé en direct. Est-ce que ça change la façon d’appréhender les choses ? Est-ce que c’est un levier que tu peux actionner pour les joueurs ? 

 

Non, je n’en parle même pas. Je pense que ce n’est important ni pour les joueurs ni pour nous, aujourd’hui, on ne calcule pas si le match va être sur Facebook ou pas. 

 

http://les-freres-lecointre.fr

C’est un retour pour toi dans une contrée qui t’a quand même beaucoup plu, où tu as passé de bons moments donc quel va être le mot d’ordre pour aller en terre massicoise ? 

 

C’est vrai que c’est particulier pour moi. Déjà à l’aller, c’était particulier de les rencontrer si tôt et là, ça va l’être parce-que je vais aller dans un endroit où j’ai passé deux ans, des lieux que je connais bien et où j’ai été très bien accueilli. J’ai encore beaucoup d’amis là-bas qui y sont et j’aurai vraiment plaisir à revoir tout le monde parce-que ce club m’a marqué, ils m’ont bien accueilli. Maintenant, le temps a passé, ça va faire bientôt pratiquement un an mais ça me fait forcément plaisir de revoir tout le monde. Je sais que ça ne va pas être une partie de plaisir mais j’ai  » la chance  » de ne pas mettre le maillot, je suis trop vieux. Ça va être difficile là-haut mais en tous cas, je suis content de revoir les personnes et j’y vais avec vraiment beaucoup de plaisir de retrouver les personnes avec qui j’ai pu travailler, côtoyer et qui m’ont accueilli. 

 

Juste un petit mot sur sortie sous les sifflets à la mi-temps. On t’a senti très, très agacé après le match et tu as bien insisté sur ces comportements. Est-ce qu’on a des leviers pour communiquer auprès de ces  » supporters  » par rapport à cette habitude ou est-ce qu’il faudra leur expliquer les choses plus précisément ? 

 

J’ai dit ce que je pensais sur le moment. J’ai eu beaucoup de retours depuis où on m’a expliqué que les sifflets n’étaient pas pour nous mais pour l’arbitre. J’écoute, j’entends, je fais ma propre analyse mais ce qui ne change pas dans mon discours, c’est qu’on doit être uni et qu’on ne doit pas avoir le doute de savoir si c’est l’arbitre ou si c’est notre équipe qui est un peu mise en difficulté par son public ou par une partie de son public ou par une partie des personnes. Il faut être sûr et il faut être sûr que l’on fasse preuve d’unité. J’ai entendu ce qu’ils m’ont dit donc je passe l’éponge, je les crois et maintenant, l’unité dans le rugby doit être importante, en tous cas chez nous, dans notre club. Il faut se dire les choses quand ça ne va pas mais aussi quand ça va et j’espère que dans l’avenir, on n’aura pas de doute à savoir si c’est l’arbitre ou si ce sont quelques supporters. 

 

Ces sifflets peuvent aussi avoir une double lecture pour l’adversaire, ça peut paraître condescendant envers eux, leur manquer un peu de respect ? 

 

Pour l’adversaire, je ne sais pas mais en tous cas, pour nous, oui. Ça nous affecte parce qu’on sait qu’on n’a pas été bon, on sait quand on est moyen mais, comme je le dis, on fait le bilan à la fin et pas en cours de partie.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Une rencontre à suivre en direct Vidéo et Audio des 17h45 sur Le #MagSport Web radio et le facebook live du RC Massy .

https://le-mag-sport.com/2022/01/14/directrugby-suivez-des-17h45-le-live-massy-vs-albi-nationale-j15/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s