#Rugby – Nationale / Albain Méron (Tarbes) : «Essayer de contrer un petit peu cette équipe d’Albi!»

Aux pieds des Pyrénées, à Tarbes, le capitaine du Stado Tarbes Pyrénées Rugby, Albain Méron espère vivement relancer la machine bigourdane lors du derby occitan face au Sporting Club Albigeois. Lors de cette 13eme et dernière journée des phases aller, Tarbes qui reste sur 3 défaites de rang (Chambéry, Suresnes, Blagnac) entrecoupées d’un match reporté face à VRDR voit ce match comme une sérieuse occasion de se remettre en ordre de marche.

Crédit photo Anais RMR – Dax Rugby Landes


Albain, une nouvelle saison qui débute sous les couleurs Tarbaises, on va dire que tu es maintenant devenu un homme lige au milieu de ce groupe Tarbais. Tarbes te réussit bien !

Oui écoute, on ne s’y sent pas trop mal ici. Ça fait deux ans qu’on dispute maintenant ce championnat de Nationale. J’étais passé par une saison en Fédérale 1 mais voilà oui on s’inscrit dans ce championnat de Nationale qui nous convient bien. On essaye de faire le mieux possible.

Avec un départ tonitruant pour le Stado

Oui, on a fait un bon début de saison avec cette première victoire à la maison contre Angoulême et derrière, on a enchaîné quelques bons résultats. On a réussi à aller gagner à Bourgoin, on a été chercher des points au début de saison qu’on ne pensait pas forcément prendre. C’était de bon augure. Maintenant, depuis un mois, on mange un peu notre pain noir et c’est un peu plus compliqué à l’entrée de l’hiver.

http://debardautomobiles.com

On va parler aussi de toi, pendant cette période positive lors du second bloc, tu as eu un petit pépin physique, tu peux nous en parler ? Comment tu es revenu ?

C’est ça, je me suis déclenché une douleur en bas du dos à l’entraînement qui m’a du coup écarté des terrains pendant deux semaines. J’ai pu revenir sur le dernier match du bloc avant d’avoir une semaine de repos.

On parle maintenant des résultats actuels du Stado. On a eu l’impression qu’à un moment-donné, il y a eu une petite panne d’électricité avec ce score fleuve à Chambéry, la défaite à la maison face à Suresnes et puis, cette défaite face à Blagnac. Pour toi, qu’est-ce qui s’est passé ?

On va prendre 45-0 à Chambéry, on savait qu’on allait rencontrer une très belle équipe, de là à prendre 45-0, je pense qu’on ne s’y attendait pas. Nous sommes tombés de haut à Chambéry. Il aurait fallu une réaction immédiate derrière en recevant Suresnes, qu’on n’a pas réussi à avoir. On s’est remis en question. On a reçu Blagnac le week-end dernier et ça n’a pas mieux fonctionné. Je pense que dans tous les sports, il y a des moments positifs et négatifs. Là je pense qu’on est dans un moment négatif. Il faut essayer de l’accepter du mieux possible et trouver les réponses sur ce qui n’a pas fonctionné pour pouvoir bien finir cette phase aller et démarrer au mieux ce mois de janvier.


Pour toi qui personnellement a joué à Chambéry. Ce revers très large face aux Savoyards, ça a dû te faire mal à la tête ?

Bien sûr, ça ne fait jamais plaisir. Surtout que j’avais passé une très bonne année à Chambéry où j’avais connu pas mal de personnes très agréables avec qui j’ai gardé de bons liens. C’est sûr que ça ne fait pas plaisir d’aller prendre 45-0 là-bas. Mais on n’avait pas autre chose à faire que de les féliciter et nous de nous remettre en question.

On va parler deux secondes de ce club de Chambéry. J’imagine que ça doit aussi te faire plaisir de les voir bien marcher cette saison avec le retour de ton ancien coach, Cyril, Villain.

Bien sûr. Entre les résultats de l’année dernière et ceux de cette année, on a vraiment l’impression que le club s’est transformé. Après comme tu dis, il y a eu le retour de Cyril Villain en tant que manager. J’ai eu la chance d’être coaché par Cyril aux côtés de Michel Ringeval quand j’étais à Chambéry il y a maintenant cinq ans. Très content de le revoir et je pense que Cyril c’est quelqu’un qui a du caractère, qui sait clairement quelles sont les idées qu’il veut mettre en place sur le terrain et il a dû faire du bien à cette équipe et à ce club en revenant cette saison.

En début de ce dernier bloc des phases allers. Vous avez eu la mauvaise surprise d’apprendre que le covid s’était invité à Valence Romans. Le fait de ne pas avoir joué pendant trois semaines entre le bloc trois et le bloc quatre, pour ce dernier match de l’année civile 2021 c’est un avantage parce que vous serez plus frais ou c’est un inconvénient parce que vous manquerez de rythme ?

Non, non, je crois que même si nous étions tous très déçus de ne pas aller à Valence Romans, de ne pas jouer pendant un week-end, c’est quand même positif parce que ça nous permet de récupérer un peu plus. C’est sûr que le rythme, on l’a un peu moins. Mais je ne pense pas qu’il faille se cacher derrière ça. C’est plus positif pour avoir un week-end de plus pour bien se reposer et bien finir cette phase aller. Maintenant, comme tu le sais, nous n’avons pas un effectif très volumineux et très profond. On fait avec les joueurs qu’on a.

Ces derbys face à Albi, comme ce week-end au Stadium Municipal, c’est souvent âpre, accroché et très serré…

Oui souvent des scores très serrés. Il y a rarement des scores de plus de sept points d’écart. Maintenant Albi a encore des bons résultats cette saison en Nationale. Nous, nous sommes dans une phase négative comme je disais tout à l’heure, donc je crois que l’enjeu d’Albi sera de valider par une victoire cette fin de phase aller. A nous d’aller essayer de contrer un petit peu cette équipe d’Albi et de retrouver de la confiance sur ce qu’on est capables de proposer.

La saison passée, lors du dernier match à Trélut, vous aviez été plutôt dominés en première période et puis en seconde période, vous aviez réussi à renverser cette équipe d’Albi. Il y a des éléments, des enseignements à tirer de cette victoire face à Albi ?

D’une saison sur l’autre, je ne sais pas si clairement il y a des enseignements à tirer pour préparer le match de demain. Mais cette équipe d’Albi on la connaît, ça fait plusieurs années qu’elle est sur le même profil avec un pack très lourd, très volumineux qui aime jouer dans l’axe et concasser un petit peu son adversaire. On sait à quoi s’attendre avec des trois-quarts qui sont capables de très bien jouer au ballon derrière. On essaye de préparer ce match au mieux pour répondre présent ce soir.

Une équipe d’Albi qui a aussi évolué avec un nouveau staff. Tu as senti la différence dans le jeu par rapport à l’année dernière sur l’analyse que vous en aviez faite avant-match ?

Non clairement on n’a pas été assez dans le détail pour que je vois la différence. Après oui je suis au courant que le manager a changé. Certainement qu’il a dû apporter ses idées et peut-être qu’en s’y penchant un peu plus on peut voir des différences. Mais voilà, sur ce qu’on a étudié cette semaine, pas de gros changement.


Pour conclure, on peut dire que Tarbes vient en mission commando au Stadium Municipal d’Albi pour partir à Noël avec la conscience tranquille !


Mission commando, je ne sais pas. En tout cas on y vient pour faire un bon match, pour essayer d’obtenir le meilleur résultat possible. Comme je te disais tout à l’heure, essayer de retrouver de la confiance pour bien démarrer ce mois de janvier

Propos recueillis par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s