#Foot – R3 / T.Bossennec (Cugnaux) « Dans tous les cas, il n’y aura pas de coup de mou »

Crédit JSC

Même si vous vous inclinez contre Alès le week-end dernier, on peut dire que le parcours en Coupe de France n’a été que du positif pour vous !

Oui c’était un objectif qu’on avait avec le groupe en tout début de saison cet été. On s’était dit qu’on devait aller le plus loin possible en fonction des tirages aussi. C’est pour ça que dès le début, on a pris la Coupe de France avec beaucoup d’attention et d’intérêt. Les joueurs étaient très concernés et on a réussi ces deux premiers tours. Au troisième on tombe contre une équipe de R1, Salies, où on a bien négocié le match. Après derrière, on voulait être absolument au prochain tour mais nous sommes tombés contre une très belle équipe d’Alès. L’objectif était de créer de la cohésion autour de ce parcours en Coupe de France. Ce n’est pas notre objectif principal. Moi je voulais m’en servir pour engranger de la confiance, de la cohésion. C’est une expérience pour un groupe qui est relativement jeune. L’objectif est rempli. Dernier point, on a ramené du monde au stade, on a mis le club en lumière, les dirigeants étaient super top c’était une très belle organisation. Ça a clairement créé de l’engouement autour du club.

Ça a permis de créer un esprit club et esprit d’équipe, même si bien évidemment en championnat l’affluence risque d’être moins élevée…

C’est évident. Après nous avons l’habitude des belles affluences au stade quand on joue à domicile. Déjà l’horaire de 20h ne nous arrange pas. On demande dorénavant à décaler à 18h, même s’il faut à chaque fois l’aval du club adverse. Mais il est clair que ça ne sera pas le même engouement. Comme j’ai dis aux joueurs, il faudra se servir de ces expériences pour essayer de faire le plus possible de matchs de bonne qualité, engranger des points et pouvoir jouer des matchs avec de l’intensité et de l’enjeu en fin de saison et pouvoir ramener encore du monde au stade. Voilà l’objectif. Maintenant, le chemin est long et semé d’embuches. Dès ce week-end d’ailleurs, nous avons une poule très compliquée. Il va falloir s’accrocher et être bons tous les week-ends.

C’est vrai que vous avez une poule relevée. Pourtant vos résultats vont dans le sens d’un très bon début de saison pour vous. Trois victoires en autant de rencontres, cinq buts inscrits pour un seul encaissé. Ça confirme le bon parcours en Coupe au final non ?

Oui oui effectivement quand on lit les chiffres comme ça, ça reste un bon début de saison. Après on n’a pas eu de matchs faciles et même si nous avons gagné. C’est toujours très positif. Comme j’ai dis aux joueurs lors de la dernière victoire contre St Girons, même s’il ne faut jamais galvauder une victoire et ce même si nous aurions pu la gagner plus largement, on n’était pas forcément satisfaits de notre production offensive. Je sais qu’il y a de très belles équipes et des équipes compliquées à jouer, notamment à l’extérieur. D’autres équipes qui ont un niveau supérieur à la R3, et qu’on rencontrera dès cette fin d’année. Il y a de très belles équipes, notamment deux qui sont en tête avec nous : Le Fossat et Lavernose. Mais je rajoute dedans Orleix, Saverdun. Il y a de très belles équipes et compliquées à jouer car ce ne sont que des équipes unes. Notamment dans des régions où ils se connaissent depuis un petit moment. Il y a toujours beaucoup de cohésion, de solidarité. Ce sont des matchs compliqués. Nous savons que nous avons certaines qualités. Nous devons réussir à les mettre en avant. Nous serons très attendus nous le savons. C’est d’abord l’aspect mental qui va primer et derrière, l’organisation, la tactique. Derrière, il faut qu’on soit bon sur le terrain. Je pense qu’il y a deux-trois équipes qui peuvent espérer avoir des ambitions. Nous allons essayer d’en faire parti. Après on verra au fur et à mesure de la saison comment ça se passe.

Objectif viser la R2, tout en sachant comme vous l’avez dit que vous avez un groupe assez jeune qui ne demande qu’à progresser.

J’ai un groupe jeune pour la plupart après j’ai quelques joueurs d’expérience pour encadrer tout ça. Ça me permet d’avoir un beau mélange. Honnêtement il y a beaucoup de cohésion cette année par rapport à ça, beaucoup de respect, d’entraide. On rigole bien ensemble. Sur le terrain, nous essayons d’être très sérieux pour progresser que ça soit individuellement ou collectivement. C’est ce que j’essaye d’amener et aussi pour coller aux ambitions du club. Après oui être ambitieux en s’entraînant et en étant régulier. C’est quelque chose qui nous manquait ces dernières saisons. La première chose pour moi en prenant mon rôle de coach c’était la régularité dans la performance. Des qualités, on en a maintenant il faut pouvoir les mettre en avant tous les week-ends. Ça sera le plus compliqué si on veut avoir l’ambition de jouer le haut du tableau. Maintenant on a cette ambition d’être bons au prochain match. L’objectif est de faire le point à mi-saison. Pour l’instant chaque match a sa vérité, et apporte de l’expérience au groupe. On est capable de se mettre au niveau d’une équipe comme Alès sur une mi-temps, la deuxième, ça n’a pas suffit. Après nous derrière, nous devons imposer notre rythme et notre qualité pour gagner un maximum de matchs en championnat.

Mine de rien cela reste des plus intéressants de se dire que, même si ce n’est qu’une mi-temps, vous tenez tête à une équipe de N3 !

Bien sûr, c’est ce que j’ai dis en début de semaine à mes joueurs à l’entraînement. J’étais déjà fier d’eux par rapport à leur comportement. En première mi-temps ils ont beaucoup couru après le ballon, ce n’était pas facile, parce qu’on était mal placés, ça c’était ma responsabilité. On a corrigé à la mi-temps, ça a eu de bons effets en deuxième mi-temps puisque nous avons eu fait un très bon second acte. Je pense que le seul point négatif reste l’efficacité offensive. Mes garçons en sont conscients. Ça concerne bien évidemment tout le monde et pas seulement mes attaquants. On méritait peut-être de marquer un but qui aurait pu relancer le match. J’ai bien vu que l’équipe d’Alès n’était pas si sereine que ça en milieu de seconde mi-temps parce qu’ils n’avaient pas su faire la différence avant alors qu’ils méritaient au premier acte. Je pense que si on marque sur nos occasions, ça n’est plus la même histoire. En Coupe de France, il faut être bon et à son meilleur niveau sur les deux mi-temps pour embêter une très bonne équipe d’Alès qui à mon avis est au niveau au-dessus du niveau N3. Je pense qu’ils ambitionneront aussi la montée. Ils ont une très bonne mentalité, ont eu beaucoup de respect pour nous. Ils ont fait le match sans dire un mot. J’ai eu une très bonne impression. Ça ne m’étonne pas qu’ils aient des ambitions sportives. Maintenant oui c’est bien qu’on ai tenu tête, maintenant c’est de la N3. Ça joue au ballon, il faut essayer de ressortir. Nous n’avons pas beaucoup de matchs de ce style en N3. C’est un autre contexte, une autre façon de jouer au foot avec un jeu un peu plus direct. Ce n’étaient pas les mêmes arbitres. Et nous étions à domicile ! Ça aide aussi. Les matchs à l’extérieur sont autres en R3. C’est complètement autre chose. C’est pour ça que j’ai dis à mes joueurs qu’il fallait avoir confiance en soi, mais qu’il fallait faire attention car dès ce week-end, ça n’aura rien à voir à Sud Astarac.

Justement en parlant de Sud Astarac. A quoi est-ce que vous vous attendez pour cette rencontre ? En sachant que c’est un peu le lot des équipes qui font un parcours en Coupe d’avoir un petit coup de mou.

Oui. Alors le petit coup de mou, on ne l’aura pas. Déjà faites moi confiance parce que j’ai un groupe assez élargie. Les joueurs en moins bonne forme ne joueront pas. Les quatorze sur la feuille de match n’auront pas de coup de mou. On savait que quel que soit le résultat d’Alès, on serait déjà focus sur Sud Astarac. Je leur ai même dis la semaine dernière que je préférais perdre contre Alès et gagner à Sud Asarac. L’objectif est de gagner. Je les connais bien, ce sont de très bons garçons, on sera très bien reçu. Mais ils sauront aussi faire un gros match conte nous. Mais dans tous les cas il n’y aura pas de coup de mou. On essayera de recharger les batteries la semaine prochaine avec le trou de la Coupe de France. Nous essayerons de continuer à travailler physiquement pour bien finir l’année. Non ça, c’est plutôt dans le cas où on fait septième, huitième tour ou 32è. Où là il y a beaucoup d’effervescences, puissance dix par rapport à ce qu’on a eu. Là oui, il y a forcément une déception quand on perd avec les enjeux que ça peut représenter. Nous n’étions qu’au cinquième tour avec un objectif d’être focus sur le championnat. Maintenant c’est clair et net depuis le départ. La Coupe devait nous apporter un plus en championnat et j’espère que ça sera le cas.

Dernière question, vous l’avez évoqué c’est le manque d’efficacité offensive. C’est un secteur qui sera j’imagine prioritaire à vos yeux dans les prochaines semaines.

On y planche déjà depuis la semaine dernière et cette semaine. J’ai des joueurs de qualité, et certains qui sont un peu en manque de confiance. Pourquoi parce qu’athlétiquement, ils ne sont pas encore au top. J’en ai déjà trois qui sont blessés. Un quatrième est en reprise. Pour les joueurs qui ont joué le week-end dernier et joueront ce week-end, certains n’ont quasiment pas joué la saison dernière. Comme je leur ai dis, ça sera un long chemin pour pouvoir avoir arrêté 6 à 8 mois, il y aura un temps d’adaptation. Après il y a beaucoup de nouveaux joueurs donc on met du temps à trouver les repères. Je pense qu’en terme de système, d’intensité, de choix tactique et de visualisation, ils commencent à voir ce qu’ils doivent faire. Après c’est une histoire de confiance, mais là, on travaille dessus. C’est sûr que dès ce week-end, ça va s’améliorer. Il faut toujours un petit déclic pour les attaquants. Comme je leur ai dis, je ne regarde pas le nombre de buts, mais combien de fois ils ont été décisifs. Moi ce qui m’importe c’est qu’ils apportent à l’équipe et c’est de loin le plus important. Pour moi les premiers défenseurs, ce sont les attaquants. Si on défend bien, on attaquera bien. Ce n’est pas que mes attaquants mais aussi mes latéraux, mes milieux, mes défenseurs centraux pour bien relancer, mon gardien également. Tout le monde est concerné offensivement et défensivement. C’était un peu le message de cette semaine.

Propos recueillis par N.Portillo

Article sponsorisé par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s