#Rugby – Nationale / A.Castant (Albi) : «Tous les matchs vont être joués comme des finales!»

Nous allons faire un petit point avec un joueur que vous avez beaucoup entendu au micro du #MagSport et qui va maintenant pouvoir retrouver son vrai métier, joueur de rugby professionnel. Arthur Castant, qui a commenté à nos côtés les matchs du Sporting Club Albigeois va retrouver les pelouses de Nationale, ce week-end, face à Bourgoin. Après un début de saison émaillé par une blessure au long cours (rupture ligaments croisés) , l’enfant de Saïx à faim de ballon et de temps de jeu. Sur la feuille de match face à Bourgoin pour une rencontre ô combien capitale , Arthur Castant trépigne d’impatience d’apporter sa pierre à l’édifice au projet albigeois. En clair, Arthur Castant is back ! Albi Vs Bourgoin : Une rencontre à suivre dès 14h45 sur la page facebook et You tube du SCA.

Arthur, J’imagine qu’il y a quand même un peu de pression avant ce retour dans le grand bain ? 

A titre personnel, il y a forcément cette petite pression de réintégrer le groupe. C’est un groupe qui marche plutôt bien malgré la déconvenue de la semaine dernière mais pour l’instant, on a quand même une saison qui est plutôt bonne. Donc, à moi de faire le boulot pour apporter à cette équipe ma fraîcheur et faire le maximum pour performer. 

Je suppose que, à quelques minutes du coup d’envoi du match, tu vas inconsciemment regarder dans les rétros et voir le long tunnel que ça a été pour toi depuis cette blessure ? 
Au moment de la préparation du match, ce sera forcément particulier pour moi  car il va y avoir des petites pensées pour tout ce qui s’est passé, pour les premiers mois qui ont été très difficiles puis, rapidement, la réintégration du groupe début Janvier. Je vais aussi penser très fort à Aymeric Trujillo, qui s’est occupé de moi au niveau de la kiné et à Léo Caniaux, qui m’a préparé physiquement pendant ces huit mois. Je vais mettre à profit tout le travail qui a été fait pour essayer d’être performant et apporter à l’équipe. 
Quand les copains ont repris la saison fin Août, début Septembre alors que toi, tu étais vraiment dans le dur après ton opération, quels ont été les leviers auxquels tu t’es raccroché pour arriver à être fin prêt aujourd’hui ? 
La motivation était toute trouvée, c’était une sorte de petite course contre la montre pour moi puisque je voulais retrouver le groupe le plus tôt possible pour apporter un maximum d’ici la fin de saison. Je savais que si je ne faisais pas le travail convenablement, je n’allais pas arriver en forme ou ne pas arriver assez tôt pour apporter à l’équipe. Donc, la motivation a été là et c’est cette montée en Pro D2 qui m’a poussé chaque jour à faire le maximum pour me préparer et arriver prêt dans cette période cruciale. 
Tu as aussi eu une position assez particulière en étant consultant à nos côtés pour les matchs du SCA. Ça a parfois été un supplice pour toi car tu as pris du plaisir à commenter mais dans les moments très chauds et très tendus de certains matchs, on te voyait trépigner d’impatience ? 
Bien sûr. C’est vrai que ça a été d’un côté beaucoup de plaisir pour moi et une expérience assez drôle à vivre mais dans un second temps, il y a eu des périodes un peu plus compliquées à gérer puisque j’étais impuissant dans les moments durs. Et surtout parce-que, lorsque tu es blessé, tu as l’impression que quand le groupe a besoin de toi, tu ne peux pas répondre présent. La motivation vient aussi de ce côté-là, de se dire  » quand on fera appel à moi, il faudra que je sois prêt « . 

J’imagine que le pire match que tu as suivi avec nous est le dernier, celui contre Cognac, où il y a eu beaucoup de déception et de frustration. Comment as-tu vécu ce match de l’extérieur ainsi que la semaine suivante de l’intérieur, une semaine particulière pour toi puisque c’était ton retour sur le pré ? 
Ça a forcément été un moment dur pour tout le monde mais aussi un petit choc pour tout le monde de perdre à la maison pour la première fois depuis plusieurs années. On s’est dit des choses assez dures dans les vestiaires ainsi qu’en début de semaine, on a remis les choses à plat. On travaillait déjà bien mais on a remis un coup de collier pour travailler encore mieux et on va vraiment tout faire pour se servir de cette défaite comme d’un vrai point de départ pour la suite. Le sprint final part maintenant et ça commence par la réception de Bourgoin qui va être un match très compliqué mais que nous avons très bien préparé. 

On peut vraiment assimiler ce match de Bourgoin a une petite finale ? 
Oui, évidemment, c’est un concurrent direct dans la course aux points. Les quatre premières places sont maintenant de plus en plus chères, tous les matchs à partir de maintenant vont forcément être joués comme des finales et encore plus des matchs à domicile face à des concurrents directs. 
Pour toi, il y a déjà un signe positif sur ce match car tu devais revenir la semaine prochaine contre Suresnes mais tu rentres avec une semaine d’avance sur ton planning. Qu’est-ce qui a motivé ce come-back anticipé ? 
Tout allait dépendre de mes sensations à l’entraînement. Cela fait déjà plusieurs semaines que j’ai recommencé à m’entraîner et avec le staff médical et sportif, on attendait de voir comment je me sentais et c’est vrai que je me suis vite senti très bien. J’avais été très bien préparé physiquement par Léo et il ne me manquait plus que les repères purement techniques à retrouver ce qui s’est plutôt très bien passé avec les collègues à côté qui m’ont beaucoup aidé sur ça. Ils ont vraiment été cools avec moi, dans le sens où ils m’ont donné d’entrée plein de conseils pour me remettre dans le bain ce qui m’a beaucoup servi et qui a fait que j’ai été prêt une semaine plus tôt. 
Quels sont tes objectifs personnel et collectif pour cette dernière ligne droite de Nationale ? 
Je vais commencer par le collectif qui est forcément accrocher ces places qualificatives et jouer les phases finales que ce soit à la maison, ce qui serait mieux, ou à l’extérieur. Mais, encore une fois, tout donner pour aller chercher cette montée qui nous échappe depuis quelques années et dont on rêve tous. A titre individuel, je vais essayer d’apporter un maximum de fraîcheur au groupe, j’arrive dans un moment où les équipes, et notre équipe, sont forcément un peu fatiguées et ont le contrecoup de la saison. Donc, j’essaie d’apporter toute ma fraîcheur et mon explosivité pour dominer les matchs et gagner enfin ce droit de monter en Pro D2. 

Propos recueillis par Loïc Colombié

https://youtu.be/ikYLvkjzTUw

Albi Vs Bourgoin : Une rencontre à suivre dès 14h45 sur la page facebook et You tube du SCA.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s