#Football / Le défi ruthénois se poursuit à Fleury

Rodez (12ème, 9 points) se déplace en banlieue parisienne pour affronter Fleury (6ème, 20 points). Une rencontre comptant pour la 18ème journée de D1 Féminine qui s’annonce comme un ultime recours pour maintenir ce club dans l’élite.

5 journées, 5 matchs, 5 finales, 450 minutes, 15 points possibles, c’est ce qu’il reste à Rodez pour tenter de s’extirper du piège dans lequel elles ont plongé. Un piège qui a commencé à se dessiner fin Août lors de la première journée de cette saison 2018-2019.
5 chances pour rattraper un retard de 7 points sur le premier non-relégable, le FC Metz. Motif d’espoir ? Une confrontation directe face aux Messines lors de l’avant-dernière journée de championnat, le 24 Avril et une dernière journée où le RAF recevra Dijon, un autre candidat au maintien.

Le calendrier des principaux candidats au maintien en D1 Féminine

Rodez : 3 points ou rien ?

Les comptes d’apothicaire ont débuté pour les suiveurs du football féminin. Actuellement, très peu donnent une chance au RAF de s’en sortir mais il est toujours bon, pour les Aveyronnais, de se souvenir de la remontée fantastique réalisée par le TFC de Pascal Dupraz lors de la saison 2015-2016 et un maintien arraché au bout du suspense à la dernière journée au terme d’un scénario hitchcockien. Le TFC a été capable de reprendre 10 points en 10 matchs, le RAF devra en reprendre 7 en 5 matchs.

Un point face à Soyaux

Et Rodez a commencé à grignoter son retard le week-end passé avec un point conquis face à Soyaux. Lors de la réception des Soljadiciennes, Rodez a démarré tambour battant mettant la pression sur son adversaire dès les premières minutes avec une Cazeau affutée et une Cance inspirée. L’ancienne Albigeoise aurait pu ouvrir le score dès la 2ème minute avant que Saunier ne soit qu’à quelques centimètres d’envoyer le cuir sous la barre de Munich. A la 28ème minute, c’est même Couturier qui est à deux doigts d’offrir l’ouverture du score à son ancien club en dévissant totalement son dégagement, sur un énième débordement de Cazeau, mais l’ancienne ruthénoise est sauvée par sa barre transversale. Le temps fort aveyronnais est passé mais cette entame est de bonne augure pour la suite du championnat. Au final ? Un score nul et vierge qui ne met pas totalement fin aux espoirs de maintien. Mais une situation qui aurait pu être bien plus délicate si Mme Vanderstichel, l’arbitre de la rencontre, n’était pas venue sauver le RAF en refusant le but de Babinga à la 92ème minute.

Laurie Cance et les ruthénoises n’ont pas réussi à prendre le dessus sur l’ASJ Soyaux – © La Dépêche

Place maintenant aux Floriacumoises

Pendant que Rodez prenait un point, Fleury, qui jouait son match en retard face à Bordeaux sur leur pelouse de stade Gentelet, a été défait 2 buts à 1. Une 7ème défaite de la saison pour Fleury qui navigue, confortablement, dans le ventre mou du championnat. Mais méfiance, Fleury a faim de victoire puisque leur dernière victoire en championnat de Fleury remonte au 15 Décembre face au LOSC (4-1). Pouvant compter sur une véritable armada offensive (Amani, Léger, Lamontagne, Machart, Palacin), le FCF91 sera néanmoins privé d’Ali Nadjim, exclue lors de la réception de Bordeaux. Une attaque qui avait été parfaitement contrôlé au match Aller puisque les floriacumoises n’avaient pu trouver la faille dans un bloc défensif ruthénois dense (0-0). Cependant, cette fois, Rodez ne peut se contenter d’un point et devra rentrer avec les 3 points de la victoire pour continuer à espérer au maintien.
Pour ce faire, les filles de Sabrina Viguier devront faire preuve d’efficacité pour faire trembler les filets adverses, chose qu’elles n’ont plus connu depuis … le 15 Décembre également et une victoire surprise face au Paris FC.
Un défi de taille face à un solide adversaire pour les ruthénoises qui devront se présenter sous leur meilleur jour en démontrant toute leur vaillance, leur courage et leur détermination pour prendre trois points incontournables pour leur maintien en D1.

Néanmoins, mon petit doigt me dit que cette rencontre sera le lieu d’une bataille acharnée et plutôt ouverte à de nombreux rebondissements. Attention que cette 18ème journée ne soit pas le symbole d’une fracture entre la D1 et le Rodez Aveyron Football.

Banuta et les Rafettes devront faire preuve de plus de précision pour venir à bout des Floriacumoises – © Nelson Fatagraf

R.B

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s