#Rugby-ProD2 (J20) / Colomiers sauve l’honneur des clubs Occitans. Carcassonne et Montauban à la dérive!

Ce vendredi se déroulait la majeure partie de la 20e journée de PROD2, qui a vu Colomiers recevoir (Vannes) avec brio, tandis que Montauban et Carcassonne qui se déplaçaient (à Provence Rugby et Bayonne) ont bu la tasse sur les côtes Méditerranéennes et Atlantiques.

Crédit photo : @gilcolomiersrugby

Colomiers – Vannes (25-3) : Des Columérins en mode commando!

C’était « maintenant ou jamais » pour paraphraser un proche du club. Les haut-garonnais, en étaient bel et bien conscients, et ont envoyé un message fort à leurs concurrents: l’US Colomiers n’a pas rendu les armes. Un des principaux dirigeants du club, avouait même, sans ambage : « Si on descend en fédérale 1, on y est pour 10 ans ». Les joueurs de Julien Saraute, ont reçu le message 5 sur 5 et se sont donnés une chance d’éviter : 10 ans de purgatoire. Le Club à la colombe, a battit son succès sur une conquête ultra dominatrice et l’indiscipline rédhibitoire de bretons complètement à coté de la plaque. Pourtant, c’est le « Colomiers Rugby » qui fut le premier verbalisé, puis sanctionné par le corps arbitral (Jaminet 16e). Mais ce dernier (Jaminet) restera l’homme de ce match, en enveloppant son exclusion temporaire de 2 essais salvateurs (6e et 26e). Au retour, des vestiaires, rien n’était inéluctable pour le RC Vannes: les locaux ne menaient que 15-3. Mais la collection de cartons (2 jaunes, et 1 rouge) durant le second acte, était un écueil bien trop grand, pour des visiteurs qui semblaient faire une course par handicap. Si vous y rajoutez, des bleus et blancs morts de faim dans les rucks et une mêlée columérine stratosphérique : vous avez les éléments essentiels, et la recette d’une victoire ô combien importante. Un dernier essai de Coll, venait délivrer « Bendichou » et le président du club de la périphérie toulousaine, Alain Carré pouvait pousser un « ouf » de soulagement.. Avec cette victoire bonifiée, alors que ses adversaires directs au maintien ont tous lourdement chuté (Massy, Bourg, Montauban): Colomiers fait la bonne opération de cette vingtième journée.

Crédit photo: Facebook USM Sapiac

Provence Rugby – Montauban (51-6): La déroute Montalbanaise!

A Montauban, sur l’autel d’un regain de forme naissant, certains supporters et suiveurs se mettaient à rêver d’une folle « remontada » pour accrocher les play-offs. Il est vrai qu’arithmétiquement parlant, cela pouvait se laisser entendre, mais le sport qui plus est le rugby, est surtout sujet au dogme des dynamiques. Celles des pensionnaires de Sapiac, n’est pas des plus porteuses cette saison, et les Bosviel et consorts viennent de subir, un dur retour de flamme. En déplacement chez le promu provençal, les « Gars de Jeff Dubois » ont littéralement bu le calice jusqu’à la lie. Conquérant en début de rencontre, les Sapiacains ont totalement explosé en vol au coeur du match (entre la 30eme et la 50eme). Le Capitaine de Provence Rugby (Joe Edwards), a montré la voie en inscrivant la bagatelle de 3 essais(34e, 41e et 49e), imité par ses frères d’armes : Tuapati (37e), Tuamalolo (44e) et Massip (64e). Avec ce 51-6, qui sonne comme une gifle cinglante, le club de la préfecture Tarn et Garonnaise joue à se faire peur, et flirte à nouveau dangereusement avec la zone rouge. La réception d’un des favoris à l’accession en Prod2 (Brive) et le déplacement en terre Montoise, met l’USM dos au mur. Dans cette ville de garnison, qu’est Montauban: il va falloir se mettre rapidement en ordre de marche, si la cuvette de Sapiac, ne veut pas re-goûter au mitard de la fédérale.

Crédit Photo : Jacquie et Michel

Bayonne-Carcassonne (46-10): La fessée , l’effet Jacquie et Michel ?

Ce jeudi, à Carcassonne, il y avait un air de « Sex and the cité », qui planait sur l’US Carcassonnaise, avec l’annonce du prochain partenariat de match avec le site pour adultes « Jacquie et Michel ». Est-ce la déferlante médiatique, et le coté borderline de ce coup de com, qui a parasité le sportif, mais il est peu de dire, que la prestation des Audois, vendredi au pays basque, est loin d’avoir fait grimper aux rideaux les supporters du club. L’ Aviron Bayonnais en métronome a su patiemment construire un succès bonifié amplement mérité. Robinson, auteur de 3 essais (13e, 68e et 73e) fût le fer de lance des vagues ciels et blanches, appuyé par Van Jaarsveld (21e), Collet (79) et Van Lill sur le gong (82e). Coté Carcassonnais, on retiendra l’essai juste avant la pause (39e) de Meité, qui permit aux joueurs de Christian Labit de faire illusion, malgré un rythme de sénateur. Au termes du match, Yannick Bru pouvait exulter, ses ouailles restaient les dauphins de Nevers, tandis qu’à l’USC on voit la meute des relégables, klaxonner dans les rétros. Carcassonne a beau faire le buzz, son partenaire « coquin » ne lui en pas pour autant, donner un facteur « X » supplémentaire.

Classement : 

Les autres résultats:

Brive – Massy: 37 – 13

Angoulême – Bourg en Bresse: 41-15

Nevers – Biarritz: 20-16

Oyonnax – Mont de Marsan: 34-14 (Hier)

Aurillac – Béziers (Dimanche 10/02)

Crédit photo: LNR

Loïc Colombié

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s