SC ALBIGEOIS : RUSSELL, ESSID ET DUFOUR SONT ARRIVÉS EN ATTENDANT…MAFI !

(Le Rugbynistere)

 FAVORI

  •  Loïc Colombié
  •  Publié le 16 juin 2018 à 17:00 – Mis à jour le 17 juin 2018 à 23:10
SC Albigeois : Russell, Essid et Dufour sont arrivés en attendant…Mafi !

Arnaud Méla est à l’affût, lui, l’invétéré chasseur en cette période de transferts.

SC Albi
SC Albi
Fédérale 1
  • 1Matchs joués
  • 0Victoires
  • 12Classement
  • 11Points marqués
  • 18Points encaissés

Le SCA doucement mais sûrement avance dans son recrutement avec pour objectif pour Arnaud Méla le manager sportif, de modeler un groupe dans la continuité mais avec un zeste de plus valu.

Fédérale 1 Elite – Rouen domine Albi et s’offre une finale d’accession historiqueChez les jaunes et noirs, une fois digérée l’élimination face au Rouen NormandieRugby en demi- finale d’accession à la Pro D2 on tente de construire des lendemains qui chantent. Malgré un budget en baisse, et certaines restrictions financières imposées par le contexte économique local et la non montée à l’étage supérieur, le club du Président Roumegoux tente de faire avec ses nouveaux moyens. Arnaud Méla, trois jours après ce que certains appellent la « désillusion du stadium » face aux Normands, avait re mobilisé ses troupes lors d’une réunion, leur promettant de la stabilité, et ce leitmotiv commun de retrouver la Pro D2, toujours érigé en socle fédérateur du groupe.

Un serment de vestiaire entre anciens cadres et la nouvelle génération

Malgré une majorité de joueurs restants (plus de 85 %), les Albigeois n’ont pu éviter la sempiternelle transhumance de départs, inhérente à chaque équipe n’arrivant pas à son but initial (Peluchon , Barthélémy, Tonga, Ussaraga, Vergnaud, Pardahkty et Tafilli). Mais fort d’une stabilité, rare ces temps-ci dans la préfecture du Tarn, l’ancien Briviste aux manettes du club depuis un an, cherche à construire, malgré quelques vents contraires financiers, un groupe capable de jouer les phases finales. Cette année, pas de panneaux en 4 par 4 dans la ville, avec l’objectif « remontada » quasi imposé aux joueurs. C’est un serment de vestiaire entre anciens cadres (André, Bisman, Boukerou, Dedieu, Magnaval ou Sicard) et la nouvelle génération qui a fait ses preuves la saison dernière (Bertand, Lacelle, Decrop, Cormenier, Casals, ou encore Farret) qui fait foi !closevolume_off

Des guérilleros à l’ambition modeste mais affirmée

Pour renforcer cette troupe de guérilleros à l’ambition modeste mais affirmée, le staff albigeois (Mela/Wannin/Boulogne) prospecte pour faire de ce groupe un vrai poil à gratter d’une Fédérale 1 ressemblant, un brin à celle de papa, mais composée d’équipes surarmées et d’anciens bastions de l’ovalie (Rouen, Blagnac, Cognac, NarbonneDax, Tarbes, Dijon). Un cocktail détonnant ! Du coup l’état-major albigeois a tenté de faire une savante alchimie :

  • La fougue de la jeunesse : Jeremy Russell, ouvreur formé au Stade Montois, et qui vient se relancer et chercher un challenge en terre albigeoise, après un passage au SU Agen.
  • Le bulldozer Mohsen Essid en provenance de Cahors en Fédérale 3 et repéré par Jeremy Wannin à Gourdon.
  • Et Jérôme Dufour seconde ligne qui fît le bonheur de Mâcon et qui vient à Albi fort d’une réputation de bonne pioche.

Colmater les départs et les blessures de plus ou moins longues durées

Pour certains supporters, ce recrutement est passé pour maigrichon et dépourvu de têtes d’affiche. Mais depuis 48 H en terre cathare, se murmure l’arrivée d’un joueur aux portes des « wallabies » en 2013 , international – de 19 et de Seven Australien : Alfie Mafi. Le natif des îles Tonga, briviste depuis cinq saisons (67 matchs et 50 points inscrits) serait dans le viseur de son ancien partenaire du CAB : Arnaud Méla ! Le Bigourdan est sur le point de récupérer dans la citée épiscopale tarnaise, un joueur dont la polyvalence dans les lignes arrières, pourra colmater les départs et les blessures de plus ou moins longue durée (Decrop et Sicard). Laissé libre par son ancien club, le désormais futur-ex Briviste semble tenter de relever le défi du SCA, ancien pensionnaire de Top14. Une certaine délivrance au cas où cela se confirme pour les aficionados du sporting, qui au vu du peu de renforts, semblaient un peu fébriles depuis le mois de mai.

La Fédérale 1: ce guêpier au derbys brûlants et aux bastions émergeant du rugby

Maintenant, il sera intéressant d’observer la suite du marché albigeois, et si ce genre de bon coup devient monnaie courante, dans la patrie de Toulouse-Lautrec. Dans tous les cas, au-delà du recrutement, il faudra un sacré supplément d’âme aux gladiateurs jaune et noir pour venir à bout de ce guêpier aux derbys brûlants et aux bastions émargeants du rugby, qu’est : cette nouvelle mouture de la Fédérale 1. Réponse en juin 2018 !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s