#Rugby – Fed1 / Patrice Padroni (Stade Bagnérais) : «Ce club mérite d’être en Nationale 2!»

Au pied du Pic du Midi, du côté du Stade Bagnérais avec le président Patrice Padroni nous avons dressé le bilan des phases aller. Dans cette poule 4 régionalisée, où chaque week-end, d’anciens bastions de l’ovalie ferraille pour accéder à la future nationale 2, le mythique club pyrénéen fait petit à petit son bonhomme de chemin. Rentré dans le rang à l’aube du professionnalisme, le club qui a vu cigagna , Aguirre, Gachassin ou en encore Bertranne fouler la pelouse de Cazenave, veut prendre en douceur le virage semi-Pro. Sans se mettre la pression, les bigourdans actuellement 8eme de leur poule espère accéder d’ici 2 ans à la nationale 2, car comme le dit son président : « Ce club mérite d’y être ».

Crédit photo Stade Bagnérais Officiel

 

Pour cette dernière saison dans la Fédérale 1 à l’ancienne, le Stade Bagnérais a commencé doucement pour ensuite remonter petit à petit les strates du classement ? 

 

On a eu un début de saison compliqué. On a pris des points de bonus un peu partout, on a surtout perdu deux matchs à la maison embêtants et ensuite, on s’est refait la cerise petit à petit. Là, on va dire que l’on a une bonne vitesse de croisière. 

 

J’imagine que le derby face à Lannemezan a été l’un des summums de cette saison ? 

 

C’était un match particulier, un derby est toujours particulier. Avec Lannemezan, on a une très bonne entente en-dehors du terrain mais, pendant 80 minutes, chacun veut gagner et c’est bien normal. Ça a été un grand moment parce qu’il y a eu un joli repas d’avant-match, un match joué dans un bourbier terrible mais dont on est sorti vainqueur et beaucoup de satisfaction à l’issue de cette rencontre. 

http://debardautomobiles.com

Plus une joie, celle de retrouver des stades pleins avec de la ferveur, une ambiance et toutes ces vallées de Bigorre qui se fédèrent autour du ballon ovale ? 

 

Pour nous, c’était quand même quelque chose de primordial de retrouver un peu les gens et l’ambiance qu’il y a en Bigorre, dans le Béarn, le Pays Basque ou encore dans le Gers. On rencontre tous ces clubs qui ont un peu la même culture que nous et qui font des derbys pleins d’ambiance, plein d’aléas, ce qui fait la beauté du rugby. 

 

On voit que Bagnères remonte petit à petit au classement de cette poule 4 qui est aussi serrée que dans un ruck. Est-ce que le Stade Bagnérais va avoir l’ambition de monter en Nationale 2 cette saison ? 

 

Bagnères veut se structurer dans tout ce qui concerne le secrétariat et le bord du jeu pour éventuellement, un jour, atteindre la Nationale 2 donc, chaque chose en son temps. Nous, ce que l’on espère vivement, c’est se qualifier, on ne va pas se cacher mais pour atteindre cette année ou l’an prochain le niveau de Nationale 2. 

https://www.eurinvest.fr/wave-park

Quelle est l’équipe qui vous a le plus impressionné sur cette première partie de saison dans la poule 4 ? Auch, je suppose ? 

 

On a perdu 20 – 18 à Auch, c’était le premier match. C’est une équipe très, très bien structurée et prête pour monter en Nationale 2 mais Tyrosse joue un rugby très plaisant et mérite aussi de monter directement en Nationale 2. C’est une poule où il y a des surprises tous les dimanches, on avait battu Oloron chez eux et ils vont gagner à Fleurance et à Anglet ce qui veut dire que tout le monde est capable d’aller gagner partout. 

 

On va parler aussi du budget et de la structuration du Stade Bagnérais. A combien se monte le budget et combien y a-t-il de contrats pluriactifs ? Comment fonctionnez-vous ? 

 

C’est un budget qui avoisine 650 000€. Les partenaires répondent de plus en plus présents et c’est pour cela que je dis que nous sommes en train de tout restructurer. On a monté un club entreprises, on est en train de faire pas mal de choses autour du club et les partenaires sont là. En termes de contrats pluriactifs, on en a deux cette année et tous les autres joueurs travaillent. 

http://roux-carrosserie.fr

Si, d’aventure, le sportif allait plus vite que l’administratif, ce qui arrive dans le rugby et que vous montiez dès cette saison en Nationale 2, qu’est-ce que ça représenterait, à la louche, comme hausse du budget ? 

 

Il me semble que pour être tranquille en Nationale 2, il faut avoisiner les 800 à 900 000€ pour pouvoir y vivre correctement. Est-ce que Bagnères le peut actuellement ? Je ne sais pas, il faudra se mettre autour d’une table et réfléchir pour ne pas non plus mettre le club en péril. Mais le club mérite d’être en Nationale 2.

 

En parlant de tour de table, il devait normalement y en avoir un la semaine dernière à Marcoussis avec tous les présidents de Fédérale 1. Vous aviez prévu d’y monter avec un certain Pierre Séréna d’Oloron et un certain Bernard Duclos de Lannemezan pour faire un maul pyrénéen. Quelles auraient été les questions et les idées qu’auraient fait remonter ce rugby pyrénéen ? 

 

D’abord, je montais avec deux amis, deux personnes qui sont complètement impliquées dans le rugby. Les questions étaient quasi semblables, tu parlais des contrats pluriactifs et on voulait savoir s’il y avait quelque chose d’imposé pour la Nationale 2 ainsi que ce qui pourrait l’être. Ensuite, qu’est-ce qui a lieu pour les réserves si on monte en Nationale 2 ou si on reste en Fédérale 1 ? Il y a plein de petites questions et nous, nous sommes aussi très inquiets pour les jeunes car on a plein d’obligations au niveau des jeunes comme avoir des équipes dans toutes les catégories mais c’est un peu compliqué cette année, notamment dans les catégories d’âge des cadets. 

http://aristow.com

De toute façon, la formation reste le ciment du Stade Bagnérais ? 

 

Ça restera toujours le ciment du Stade Bagnérais. On est bien conscient qu’on n’a pas tout à la maison et c’est aussi important que les jeunes aillent s’épanouir ailleurs quand ils ont les moyens de jouer plus haut mais on essaiera de garder un maximum de jeunes pour leur permettre d’avoir du temps de jeu et de progresser. 

 

J’imagine que de voir Théo Vidal, un enfant du Stade Bagnérais, jouer titulaire contre Bourgoin avec le Sporting Club Albigeois et faire un gros match a dû te ravir ? 

 

J’ai quand même une relation particulière avec Théo. C’est quelqu’un que j’aime beaucoup, qui mérite tout ce qui lui arrive, un garçon formidable qui amène la joie de vivre dans une équipe. Il me tarde déjà de le voir rentrer car je sais qu’il est en congés pendant 15 jours et nous, nous sommes vraiment ravis du parcours de Théo. Mais, comme je le disais tout à l’heure, il le mérite, c’est quelqu’un qui travaille. 

https://www.eurinvest.fr/wave-park

Il y avait un Albi / Tarbes le week-end dernier. Je suppose que, même si tu es bigourdan, ton cœur allait du côté de Théo ? 

 

Je prends un joker (rires). Avec Tarbes, on va dire que les relations se sont apaisées car on mérite un club dans la Bigorre, il faut que, dans la Bigorre, un club essaye de jouer la Nationale et de monter en Pro D2. Donc, je souhaitais que Théo fasse un bon match, qu’Albi monte car depuis le temps qu’ils tournent autour, ils mériteraient la montée mais je souhaite aussi le meilleur à Tarbes. 

 

On peut dire que le bilan de ce début de saison 2021 / 2022 est positif pour le Stade Bagnérais. Qu’est-ce que tu espères pour la seconde partie de saison ? 

 

La première chose que j’espère, c’est que la saison va continuer et que la Covid va nous laisser vivre ces moments de bonheur le dimanche. Ce que j’espère, c’est qu’on continue à progresser grâce aux entraîneurs David Fourtané et Christophe Cazaux qui méritent le plus grand respect et que tous les dirigeants et bénévoles du club puissent avoir un retour à travers des résultats par les joueurs. 

 

On te remercie et on te souhaite surtout de beaux play-offs au printemps car ça voudra dire que le Stade Bagnérais aura fait une belle saison

 

Merci à toi, bonnes fêtes à tout le monde et beaucoup de santé pour tous et de bonheur.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

http://debardautomobiles.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s