#Rugby – Fed2 / J.Arru (Gaillac) « Pourquoi pas si le terrain le permet d’y accéder (en Fédérale 1) »

C’est avec un bilan de sept victoires et un nul contre trois défaites que l’Union Athlétique Gaillacoise clôt sa phase aller de la saison dans sa poule 5 de Fédérale 2. Ce bilan positif permet aux hommes de Jérôme Arru d’être dans les clous : à savoir viser les phases finales voir un ticket à jouer pour la Fédérale 1 sur le terrain au printemps.

Crédit Le Mag Sport – NP
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 248586630_1612182669113470_4480593022081453301_n.jpg

Tu évoquais il y a quelques semaines cette fameuse fin de la phase aller (retrouvez le précédent interview ici) Ça y est, on y est. Quel bilan tu dresse pour Gaillac avec cette quatrième place ?

Disons qu’il est conforme aux attentes. On est quatrième. L’objectif était d’être dans les six et se rapprocher plus précisément de la quatrième place. Pour le moment on est dans les clous en terme de résultats bruts.

Dans les clous malgré une belle adversité. On peut notamment penser à la défaite à Agde lors de votre dernier déplacement de cette phase aller. Même si comme tu l’annonçais, elle était presque attendue, ça sonne comme une piqûre de rappel comme quoi rien n’est fait !

Tout à fait, comme je l’avais dit précédemment. Je pense qu’Agde et Gruissan sont deux équipes au-dessus de la poule. Effectivement ils occupent les premières places. Il sera très difficile de les déloger. Après, on essaye de s’accrocher à être dans les six. S’il n’y a pas trop de problèmes, on pourrait y être. On va batailler pour se rapprocher de ces quatre places.

Si ces places qualificatives pour la phase finale sont acquises quels seraient les objectifs derrière ? La Fédérale 1 ?

Disons qu’avec la refonte des poules et la création de la Nationale 2, pourquoi pas si le terrain le permet d’y accéder. On n’a pas une pression absolue pour y accéder. Mais je pense que les joueurs, le staff, le club, ne seraient pas défavorables à une éventuelle montée si elle se présentait.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est img_0686.jpg

Justement en évoquant une potentielle montée, même si la Fédérale 1 sera transformée par rapport aux dernières éditions. Est-ce que pour toi Gaillac aura les épaules pour jouer à ce niveau, ou ça risque d’être assez compliqué d’exister dans un premier temps ?

Je ne connais pas forcément le niveau aujourd’hui de la Fédérale 1. Je sais qu’il y a des équipes avec des budgets conséquents qui ne seront sûrement plus là l’an prochain. Mais disons que voilà, on pourra sûrement prétendre, bien sûr en étoffant un petit peu le groupe, il faudra étoffer un peu le groupe si on y accédait attention parce que là, c’est vraiment du conditionnel, en étoffant le groupe, pourquoi pas essayer de bien figurer dans cette Fédérale 1.

Et structurellement, et financièrement parlant, à tes yeux quid des possibilités de Gaillac en Fédérale 1 ?

Aujourd’hui, je pense qu’on a un potentiel en étant la troisième ville du département en terme démographique. Qui dit démographie, dit aussi au niveau des entreprises. Je bosse sur Gaillac, c’est une ville très dynamique. Ça peut drainer des entreprises nouvelles. Nous, si on fait le boulot sur le terrain, après ça sera aux dirigeants de faire le boulot en coulisse pour essayer de trouver les ressources nécessaires pour pouvoir bien figurer dans cette division. Moi je vois des équipes comme Graulhet, Lavaur ou Mazamet qui sont à ce niveau. Démographiquement, ce n’est pas plus que nous et c’est même moins pourtant, ils arrivent à s’en sortir. Je ne vois pas de raisons pour que nous aussi nous n’ayons pas notre carte à jouer. Je suis très confiant au niveau des partenaires pour qu’ils fassent aussi le nécessaire pour que l’on puisse bien figurer sur cette Fédérale 1, si comme je le précise, nous y arrivons. Ce n’est pas acté aujourd’hui.

Sachant que tu évoques Graulhet, ils sont eux-même bien placés pour tenter leur chance en Nationale 2 !

Voilà, donc ces clubs-là y arrivent donc je ne vois pas pourquoi nous, honnêtement nous ne pourrions pas y arriver et n’aurions pas les ambitions d’essayer d’y arriver.

On l’a vu Gaillac a attiré quelques renforts intéressants cet été, avec notamment des pistes outre-Atlantique qui ont été étudiées. Quels sont les impacts de ces renforts pour toi ?

Le seul joueur étranger qu’on avait cette année, il s’est blessé très vite. Là, je pense qu’il est mort pour la saison. C’est la seule recrue qu’on n’avait pas faite locale. Il s’est fait une grosse entorse du genou il y a un mois et demi à Castelnaudary donc il ne reprendra très certainement pas. Il va se faire opérer du genou.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est aristow-logo-1551248597.png

Et au niveau des recrues « plus locales » elles apportent une réelle plus-value ?

Ah oui totalement. On a rentré quelques joueurs qui sont intéressants et nous amènent de la concurrence supplémentaire. Un groupe espoir et sénior beaucoup plus important. Aujourd’hui, notre équipe espoir et première de sa poule, elle n’a perdu qu’un match. Ça nous met une profondeur de banc ! Aujourd’hui, sur les derniers matchs, entre les blessés et les absents, on avait 13-14 joueurs absents. Malgré tout, on a pu aligner deux équipes compétitives pour pouvoir gagner ! C’est une très bonne chose pour le club.

Tu évoques plus d’une douzaine d’absents lors du dernier week-end. Est-ce que ça veut dire l’arrivée de quelques renforts pour ne pas risquer de finir l’année sur les rotules ?

Non parce que là, on va récupérer une bonne partie sur le mois de janvier. On va récupérer cinq ou six joueurs au prochain bloc. On va s’accrocher. On a intégré un pilier junior sur l’équipe espoir. On va essayer de faire avec du local. On a le potentiel à l’intérieur du club, donc on va vraiment se retourner chez nous.

Dernière question, quel va être le mot d’ordre pour l’UAG pour cette année 2022 ?

Disons essayer de continuer dans cette progression. Il y a quand même pas mal de prétendants. On parle de Gruissan et Agde. Mais il y a Millau, Castelnaudary qui fait une belle saison, l’ES Catalane, Prades. Ce sont des équipes qui auront leur mot à dire aux matchs retours. Il y a huit équipes pour six places. Il va falloir batailler, garder cet état d’esprit, être porté un petit peu sur le jeu comme on est depuis le début de la saison. Ne pas se fixer de limites sur le jeu et dans les ambitions non plus.


Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est partenaires-magsport.png
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est img_1214.jpg
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est sans-titre-1.jpg
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est img_0684.jpg
https://www.debardautomobiles.com/
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est img_0685.jpg

Un commentaire sur “#Rugby – Fed2 / J.Arru (Gaillac) « Pourquoi pas si le terrain le permet d’y accéder (en Fédérale 1) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s