#Foot – R2 / M.Bouamama revient sur son arrivée à Seysses Frouzins et ses ambitions

De retour sur un banc un peu plus d’un an après avoir quitté Tournefeuille, Momo Bouamama goûte son plaisir au sein de l’US Seysses Frouzins. Leader en championnat de R2, qualifié pour une très belle affiche contre Canet lors du sixième tour de Coupe de France (retrouvez le tirage ici), le groupe Sang et Or est sur de très bons rails en ce début de saison. Même s’il ne s’annonce pas favori en championnat, le nouveau coach Haut-Garonnais souligne le travail de qualité de son prédécesseur, Jérôme Vidotto, qui aura montré la voie à l’équipe.

Les Sang et Or font le plein de confiance en ce début de saison / Crédit USSF

On t’a quitté à l’été 2020 après ton départ de Tournefeuille, aujourd’hui tu es sur le banc de Seysses-Frouzins depuis quelques semaines. Peux tu raccorder nos wagons entre ces deux aventures ?

J’avais été contacté par le club il y a un moment, mais je n’avais pas donné suite pour la simple et bonne raison que le coach en place, je le connaissais. Je ne mangeais pas de ce pain-là. J’avais envoyé quelques joueurs à moi pour filer un coup de main dans le projet. Les années sont passées, le covid, sa fin et derrière, on m’a sollicité de nouveau et cette fois j’ai dit pourquoi pas. Je m’étais ressourcé et j’avais envie donc ça tombait bien. Avant ça, je n’avais pas spécialement envie après tous ces épisodes donc maintenant je suis prêt à relever le défi. Ça va être très difficile, mais on y va.

Après plus d’une année de disette, regoûter aux vestiaires ça a dû te faire du bien !

Ouais ça fait un bien fou. Le goût du vestiaire, l’odeur du terrain, l’odeur du vestiaire, un groupe, ça fait du bien. Je n’étais pas prêt avant ça. Là, l’occasion s’est présentée donc pourquoi pas maintenant.

D’autant que la mayonnaise prend plutôt bien pour l’équipe en ce début de saison. Vous êtes leader, invaincus et encore en course en Coupe de France. On peut dire que c’est un très bon début.

Oui après les cinq premiers matchs ne sont pas pour moi, ils sont pour Jérôme Vidotto dans le sens où c’est lui qui a fait le boulot. Je récupère l’équipe avec cinq victoires, je trouve ça très bien, c’était bien pour moi. Tant mieux, mais après, sans être péjoratif et remettre quoi que ça soit en cause, ils avaient joué Trèbes, Millau, Rangueil et pas mal d’équipes de D1 et R3. Après ça ne remet pas en cause qu’ils ont gagné les matchs et ça c’est très bien. Mais ça sera une poule très difficile. Il y a une poule hyper compliquée. J’ai envie de dire aujourd’hui, les points pris ne sont plus à prendre. Mais sans faire de langue de bois, ou enlever les ambitions du club, il faut prendre match après match parce qu’aujourd’hui, les favoris sont Perpignan, et les équipes du Languedoc-Roussillon. De mon côté, j’ai un groupe très jeune, qui est à l’écoute et qui veut travailler. Je n’ai quasiment pas d’anciens. Je dois en avoir un ou deux. Je suis bien renseigné, je sais que Perpignan a mis des fixes en place, ils ont récupéré des mecs de St Estève, de la qualité offensivement et de très bons joueurs. Le football est différent. J’avais un peu suivi, ce n’est pas un championnat évident et surtout, c’est un championnat très long. La régularité ira récompenser l’équipe qui aura su l’être.

Pour toi Seysses-Frouzins aura des difficultés à prétendre à cette régularité ?

Aujourd’hui, avec un groupe un peu restreint, des conditions de travail, on n’a pas de synthétique donc en hiver on sera un peu embêtés. Mais on essayera quand même de bosser. Contrairement aux autres, sur ça, on sera pénalisés. Il y a une autre problématique qui se pose, mais qui est valable pour tout le monde. Ce post-Covid fait très mal par rapport aux blessures. Il y a beaucoup de mecs qui se pètent. On n’a jamais un effectif stable et jamais les mêmes joueurs. Ça, je peux te garantir que ce n’est pas évident. De notre côté, on essayera de faire au mieux. On prendra match après match. Je n’enlève pas les ambitions au club, loin de là. Moi je connais le groupe je sais à peu près les capacités des uns et des autres. Je commence à bien les découvrir. Ça fait maintenant deux trois semaines que je suis avec eux. J’ai vécu déjà l’aventure montée avec Tournefeuille, je sais ce qu’il faut et ne faut pas. Je connais la formule pour gagner, comme les joueurs l’ont fait à l’époque à Tournefeuille. Je sais comment jouer le haut de tableau. Aujourd’hui, je ne dis pas que nous ne sommes pas capables.

Mais il y a du monde déjà en face

Voilà, comme je dis c’est un gros boulot et en face, ces équipes comme Perpignan, c’est équipé. Je suis très bien renseigné comme je connais du monde là-bas, ce sont des équipes qui sont équipées.

Ce début de saison c’est aussi la Coupe de France et un beau parcours jusqu’au sixième tour. Dans une semaine vous vous frotterez à Canet pour espérer passer un tour supplémentaire. La tâche va être rude !

Je ne te cache pas que j’aurais aimé que les gars tirent encore un tour une équipe de même niveau. Canet c’est fou, ça reste une institution. C’est quand même l’équipe qui a sorti l’OM ! Ce n’est pas n’importe qui. C’est une grosse équipe avec des qualités énormes, dans tous les compartiments du jeu : devant, derrière. Malgré tout, je sais qu’ils vont prendre le match au sérieux. Je t’annonces d’ores et déjà que ce soir ils seront présents sur le bord du terrain. Ils sont en capacité d’envoyer des gens pour venir nous voir. Je trouve que c’est très bien de leur part parce qu’en fait, ils ne nous prennent pas à la légère. La mentalité là-bas est différente. Je ne dis pas que les équipes ici nous auraient pris de haut mais c’est différent. Eux, j’ai déjà eu des échos. Ils se disent que ça ne va pas être facile et qu’ils viennent pour gagner. Ils sont vraiment concernés par ce match. De notre côté, nous essayerons de faire une belle fête pour le club. Là aussi, les premiers tours reviennent à Jérôme Vidotto car c’est lui qui était en place. Les joueurs ont fait le job, tant mieux pour eux. Mine de rien, on a quand même eu du mal contre une équipe de District la semaine dernière à Gimont. Avec des conditions un peu compliquées, mais avec une équipe qui n’a rien lâché. Vraiment, les joueurs ont ce mérite. Maintenant qu’ils ont tiré ce gros lot, on prendra le match comme il vient et on essayera de faire au mieux. Logique ils sont favoris et au-dessus. Si jamais tu regardes quand ils sortent l’OM, tu vois que le coach a quand même des idées. Il a mis sa patte. Tout ce qu’il fait, c’est cohérent. Franchement, tant mieux pour les joueurs. On joue au football pour jouer des matchs comme ça. Oui c’est sûr on aurait aimé aller plus loin. Mais voilà, on ne part pas défaitistes. Avoir aujourd’hui la chance à 20 ou 22 ans de jouer une N2, peut-être que dans l’effectif, plus jamais ces mecs-là joueront une N2.

Ça fera sûrement parti de ton discours d’avant-match le week-end prochain de leur dire de profiter un maximum.

C’est ça tu as tout compris et tout résumé. C’est exactement ça. Profiter car ce sont des moments, 90 minutes tranquilles, et on fera les comptes à la fin. Surtout ce match va me servir de moyen de progression. Je pourrais leur dire « toi tu étais là, regarde qui tu avais en face et vois le chemin que tu as à parcourir » pour ceux qui sont rêveurs et qui veulent être pros et qui se disent qu’ils ont 20 ans et vont jouer en National ou en Ligue 2. Tu en as encore qui en rêvent, même à petit niveau. C’est bien parce que ça les fait redescendre sur Terre et ils comprennent qu’il y a une marge énorme entre nous et eux. Mais c’est une une belle équipe, on essayera de faire une belle fête et de ne pas être ridicule, le reste, quel que soit le résultat, ça ne compte pas. Je suis surtout content pour les joueurs. Vraiment pas pour moi, je suis content pour les joueurs, les dirigeants, le club. On sait d’avance que les dés sont pipés. On parle d’exploit avec des équipes qui sont structurées depuis des années. Nous, on commence à l’être, tout doucement. Il y a un boulot monstre. J’ai eu la chance d’avoir vécu un septième tour contre Niort quand j’étais à Tournefeuille que ça soit une belle fête pour les joueurs et voilà.

Avant ça vous avez justement un gros test-match à Perpignan. Le premier se déplace chez le deuxième, c’est déjà une affiche bien alléchante.

Oui c’est sûr. Mais c’est pareil. Aujourd’hui, Perpignan, reconstruction totale avec des joueurs qui arrivent. Ils se sont renforcés énormément. C’est une équipe qui sera en haut du tableau et qui jouera les premiers rôles. C’est un match qui arrive un peu trop tôt, mais ce n’est pas grave. Ça fera parti de la progression des joueurs. Le discours n’est pas défaitiste, loin de là. Je dis juste que nous sommes dans cette poule et les favoris c’est plutôt Perpignan et d’autres équipes alentours. Nous, nous ne sommes pas favoris, loin de là. Le tout c’est de maintenir cette équipe en R2. On va jouer le maintien à fond et arrivera ce qui arrivera.

A terme, sachant que tu as un groupe jeune qui ne demande qu’à progresser, pourquoi pas réfléchir d’ici un ou deux ans à la montée en R1 ?

Pourquoi pas. Après, comme j’ai dit, il ne faut pas brûler les étapes. On récupère des joueur qui n’étaient pas à ce niveau de R2 et le découvrent. Il leur faut un temps d’adaptation, du travail. Après se posera le problème de ceux qui arrivent à la fin qu’il faudra remplacer. Automatiquement, il faudra les remplacer ou par des mecs matures et il faut des moyens et c’est compliqué, ou des jeunes avec des ambitions. On a la chance d’avoir des joueurs qui sont des purs produits du club et ça c’est agréable à voir. Je suis content d’évoluer à leur côté. Ce sont des joueurs qui ont une grosse marge de progression. On va essayer de continuer comme ça et de sortir des mecs du club.

Propos recueillis par N.Portillo

Article sponsorisé par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s